En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Boucherie

Quand les manchots pygmées servent de dîner aux otaries à fourrure...

Publié le 28 août 2012
Les plus petits manchots du monde se font décimer par des otaries sur l’île Kangourou au sud des côtes australiennes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les plus petits manchots du monde se font décimer par des otaries sur l’île Kangourou au sud des côtes australiennes.

Rien ne va plus sur l’île Kangourou. Célèbre et très visitée pour sa biodiversité, l’île de 150 km située à une centaine de kilomètres au sud des côtes australiennes pourrait bien compter une espèce de moins très prochainement. Le journal britannique The Independant rapporte en effet que le plus petit manchot du monde, le manchot pygmée, qui mesure environ 25 cm et pèse 1 kilo, se ferait massacrer par une colonie d’otaries à fourrure qui s’implantent peu à peu sur l’île.

Selon certains habitants, le nombre de manchots aurait été diminué de moitié. Les locaux demandent donc que les otaries soient stérilisées, relocalisés, voire même abattues. Les spécialistes du tourisme s’inquiètent en effet de voir leur poule aux œufs d’or – les tours d’observation des manchots pygmées – disparaître très prochainement. Alors que faire ? Protéger ces adorables manchots et s’attaquer aux vicieuses otaries, ou laisser la nature suivre son cours ? Le département d’Etat à l’environnement assure en effet que « les interactions entre les otaries à fourrure et les manchots sont un phénomène naturel sur lequel l’homme a très peu de contrôle ».

Le dilemme est donc cornélien pour les autorités. En effet, aussi bien les manchots pygmées que les otaries à fourrure sont des espèces protégées. L’Australie refuse par ailleurs de déplacer les otaries, solution qu’elle considère trop coûteuse et inefficace. Le manchot, qui ne représente qu’une petite partie du régime alimentaire des otaries,  a d’autres ennemis sur l’île, notamment les chiens, mais aussi d’autres prédateurs qui font un festin de leurs œufs. Rien n’assure donc que les otaries à fourrure sont les seules coupables de la diminution du nombre des oiseaux marins sur l’île.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

06.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Salvatore Migondis
- 28/08/2012 - 23:35
Vicieuses otaries..?
Elles matent les petites culottes..? Elles se tripotent en visionnant des films XXX...? Ce quelles autres perversions sont-elles coupables...? Merci de vous renseigner une bonne fois pour toute sur le sens du mot anglais "vicious"..!