En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

04.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

07.

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

06.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 3 heures 22 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 7 heures 59 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 8 heures 48 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 9 heures 25 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 10 heures 3 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 10 heures 41 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 11 heures 9 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 12 heures 10 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 12 heures 36 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 6 heures 20 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 8 heures 13 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 9 heures 10 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 9 heures 42 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 10 heures 17 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 10 heures 59 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 12 heures 7 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 12 heures 16 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 12 heures 38 min
© PATRICK HERTZOG / AFP
© PATRICK HERTZOG / AFP
Justice

Jonathann Daval condamné à 25 ans de prison

Publié le 21 novembre 2020
Il a été condamné pour le meurtre de sa compagne Alexia, survenu dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il a été condamné pour le meurtre de sa compagne Alexia, survenu dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017.

Le procès Daval s'est achevé, ce samedi 21 novembre, après six jours d'audience. L'informaticien de 36 ans a été reconnu coupable du meurtre de son épouse, en octobre 2017 et condamné à 25 ans de prison. L'avocat général avait réclamé la réclusion criminelle à perpétuité.

La cour d'assises de Haute-Saône et du Territoire de Belfort est revenue en détails sur cette affaire qui a passionné la France entière depuis la disparition d'Alexia, jeune banquière de 29 ans. Dans un premier temps, Jonathann Daval avait signalé la disparition de son épouse Alexia, partie, selon lui, faire un footing, mais jamais revenue. Le corps d'Alexia Daval, partiellement calciné, avait été retrouvé dans un bois, deux jours plus tard à quelques kilomètres de chez elle. Pendant des mois, il avait affiché publiquement sa douleur, entouré, et soutenu par ses beaux-parents qui le considéraient comme leur fils.

Arrêté le 29 janvier 2018, Daval avait avoué avoir tué sa femme, en voulant la maitriser alors que, selon lui, elle s'énervait contre lui. Quelques mois plus tard, il a accusé sa belle-famille d'avoir tué Alexia et de comploter contre lui, pour le faire accuser. Puis il reconnaît finalement les faits, et parle d'un accident involontaire.

Après avoir souvent varié dans ses déclarations lors de l'enquête, l'accusé a livré le même récit pendant toute l'audience, celui d'une "dispute de trop" qui lui aurait fait "péter un câble". Les proches de la victime et l'avocat général estiment, eux que Jonathann Daval a tué son épouse parce que cette dernière voulait le quitter.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 22/11/2020 - 16:13
Bonjour clo-ette !
Vous avez des informations que je n'ai pas et ne peux obtenir ! Ou si peu... (sinon, je ne me serais pas permis) Cette mère que Jonathan a trouvée en double chez les Fouillot, et cette « vraie mère » qu'on appelle parfois madame Daval ou plus souvent madame Henry... puis son compagnon actuel dit le « père de cœur » de l'inculpé, indiquent bien une bizarrerie. Médias quand vous nous tenez !
cloette
- 22/11/2020 - 15:26
@JG
non, on ne s'en fout pas, les faits divers ( expression péjorative) sont passionnants ,ils témoignent des avancées et des reculs de notre civilisation, et on voit que rien n'a changé malgré le niveau de vie meilleur, les lois sociales et sociétales pour qu'il y en ait pour tous les goûts, Les ressorts de l'être humain sont les mêmes qu'au moyen âge .
@Jurgio : la mère de ce garçon n'est pas du tout ni seule ni possessive , elle a un mari et six ou sept enfants : reflexe masculin d'accuser la mère ou la femme !
Quant à ce garçon, les images envoyées par BFM tv dès le début ont vite fait comprendre à tous, je pense, que c'était lui qui avait fait le coup , ( à tous sauf à sa belle famille !)
jurgio
- 22/11/2020 - 14:59
Un beau roman pour les médias

Mais on ne saura rien de concret de ce qui s'est "vraiment" passé. Un roman à la Maigret aurait été souhaitable. On présente, c'est la mode, le mâle comme un prédateur en puissance, et je ne suis toujours pas convaincu des réels mobiles qui se nourrissent dans un ménage. Certes, un garçon « pas fini », mère seule possessive, puis famille recomposée, semble-t-il... Enfin... L'autre jour, j'entends des disputes d'une grande violence dans le voisinage : « Ils vont finir par s'égorger ! » s'écria-t-on. Jadis, un foyer était fondé dans un esprit religieux. La république a voulu s'en mêlé pour un but fiscal, et met ensemble des personnes hétéroclites, souvent sans foi ni règles mais avec des sentiments romantiques d'un autre âge . Passons. On pourrait se dispenser de beaucoup de divorces douloureux en vivant comme des bêtes, chacun de son côté, après l'accouplement. Du reste, tout apparaît s'y diriger peu à peu (mais cela coûte cher à la communauté...) De toute façon, laissons à César ce qui est à César et à Dieu...