En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 9 heures 18 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 11 heures 10 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 12 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 14 heures 54 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 16 heures 17 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 17 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 17 heures 55 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 18 heures 30 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 10 heures 23 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 11 heures 41 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 13 heures 43 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 14 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 14 heures 36 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 15 heures 14 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 19 heures 32 sec
© AFP
© AFP
Onde de choc

Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants

Publié le 09 août 2020
Des milliers de manifestants ont défilé à Beyrouth, samedi, pour demander des comptes à la classe politique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des milliers de manifestants ont défilé à Beyrouth, samedi, pour demander des comptes à la classe politique.

Quatre jours après l'explosion du port de Beyrouth, qui a dévasté des quartiers entiers de la capitale libanaise et fait au moins 158 morts et plus de 6000 blessés, des milliers de manifestants se sont rassemblés samedi après-midi dans le centre-ville pour exprimer leur colère à l'égard de la classe politique et lui demander des comptes.

Réunis notamment à proximité de la place des Martyrs, les manifestants se sont parfois opposé violemment aux forces de sécurité, qui ont tiré des gaz lacrymogènes. La manifestation était néanmoins majoritairement pacifique et placée sur le thème du "Jour du jugement". Des manifestants brandissaient ainsi des nœuds coulants tandis que des guillotines en bois ont été installées. "Le peuple veut la chute du régime", scandaient certains manifestants, brandissant des pancartes réclamant le départ des "assassins". Des manifestants ont brièvement occupé le ministère des Affaires étrangères, celui de l'Economie et celui de l'Energie. D'autres ont tenté de prendre le quartier général de l’Association des banques, y mettant le feu avant d’être délogés par l’armée.

En réponse à ces manifestations, le Premier ministre libanais, Hassan Diab, a annoncé dans la soirée qu’il allait proposer des élections parlementaires anticipées. A la télévision, il a déclaré que seules "des élections anticipées peuvent permettre de sortir de la crise structurelle". Il est prêt à rester au pouvoir "pendant deux mois", le temps que les forces politiques s’entendent à ce sujet, a-t-il ajouté. Il soumettra sa proposition ce lundi 10 août au conseil des ministres.

Par ailleurs, plusieurs députés ont annoncé leur démission. C'est le cas du chef du parti Kataëb (Les Phalanges libanaises), Samy Gemayel, qui a annoncé samedi sa démission ainsi que celle des deux autres députés du parti historique chrétien. Leurs départs viennent s’ajouter à ceux de deux autres parlementaires cette semaine : celui du député Marwan Hamadé, du bloc du chef druze Walid Joumblatt, et celui de la députée Paula Yacoubian, élue sur la liste de la société civile au Parlement. "Le peuple libanais doit prendre une position historique. Un nouveau Liban doit émerger sur les ruines de l’ancien, que vous représentez", a lancé M. Gemayel à l’adresse de la classe politique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 09/08/2020 - 16:29
Le monde d'après ressemblera à celui d'avant...
...si les Libanais n'expulsent pas de leur pays les Syriens, les Iraniens et les Palestiniens qui les ont envahis.. Leur mode électoral facilite la corruption :la classe politique est restée inchangée depuis la guerre civile (1975-1990)Leur système institutionnel favorise le maintien aux pouvoirs des mêmes dirigeants!. .ce qui se passe à Beyrouth pourrait arriver en France: des postes importants(ministres, sénateurs, maires, députés, avocats....) sont occupés par des musulmans... qui profitent de leur situation pour faire entrer, dans notre pays, d'autres musulmans...Dans les ''pays musulmans'': les non-musulmans n'ont aucun droit!. .à Marseille, la maire (musulmane),Samia Ghalli, a triché lors des élections municipales mais ces élections n'ont pas été supprimées!
spiritucorsu
- 09/08/2020 - 12:00
Leçon de démocratie!
Même si les dés sont pipés du fait de l'influence du hezbollah,voilà une démarche intéressante et en même temps une leçon de démocratie à celui qui sans vergogne fait la morale aux Libanais pour mieux se mettre en vedette et qui tremble à l'idée d'un référendum ou d'une dissolution de l'A.N.,sachant que dans les deux cas,les Français qui en ont plus qu'assez d'un bonimenteur méprisant seulement amoureux de lui même ne manqueraient pas de le sanctionner très sévèrement en attendant de lui signifier son congé.