En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© ALAIN JOCARD / AFP
Abstention massive
Edouard Philippe ne parvient pas à convaincre le Sénat après sa déclaration de politique générale
Publié le 13 juin 2019
Après avoir obtenu la confiance de l'Assemblée nationale mercredi, Edouard Philippe a échoué ce jeudi à convaincre le Sénat. Seuls 71 sénateurs sur 345 ont voté pour sa déclaration de politique générale.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir obtenu la confiance de l'Assemblée nationale mercredi, Edouard Philippe a échoué ce jeudi à convaincre le Sénat. Seuls 71 sénateurs sur 345 ont voté pour sa déclaration de politique générale.

Edouard Philippe n'a pas réussi à convaincre les Sénateurs ce jeudi. Le Premier ministre a prononcé ce jeudi 13 juin un autre discours dans le cadre de sa déclaration de politique générale, mais devant le Sénat. 

Alors qu'il avait réussi à obtenir la confiance de l'Assemblée nationale ce mercredi, les sénateurs se sont largement abstenus. Le Sénat est en majorité à droite.  

Sur 345 votants, 181 ont décidé de s'abstenir. 93 ont voté contre. Seuls 71 ont décidé de soutenir le gouvernement et sa politique pour la suite du quinquennat. 

Edouard Philippe ne demandait "ni un blanc-seing pour la politique de (son) gouvernement, ni un quelconque ralliement à la majorité". 

Le Premier ministre avait appelé les sénateurs à "dépasser (les) clivages" politiques et approuver sa déclaration sur l'acte II du quinquennat.

Edouard Philippe a dévoilé le calendrier des principales réformes des prochains mois. Ce discours de politique générale a lancé officiellement le début de l'acte II du quinquennat. 

Vu sur : Franceinfo
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
02.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
06.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
07.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
05.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
06.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 13/06/2019 - 21:48
Abstentions
181 sénateurs qui sont tellement cons qu'ils ne savent même pas s'ils sont d'accord ou pas avec la politique de Philippe. Et après on s'étonnera que beaucoup jugent le sénat inutile. D'un autre côté il faut dire que, qu'ils soient pour ou contre, à la fin ça ne change rien, sauf quand le congrès est convoqué.
J'accuse
- 13/06/2019 - 16:01
Décryptage
Pour convaincre des politiciens, il suffit d'une carotte (et quelquefois un bâton), le discours n'étant que pour la galerie et aucun ne l'écoute.
Il y a donc 71 lécheurs de cul qui espèrent des prébendes ou veulent les conserver, 181 prêts à retourner leur veste au cas où, et seulement 93 qui pensent que leur avenir sera meilleur dans l'opposition.
C'est un plein succès pour Macron, mais il n'aura pas assez de carottes pour tout le monde.