En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Rendez les tableaux
10% des oeuvres d'art de l'Etat portées disparues
Publié le 19 janvier 2019
60.000 œuvres déposées dans les musées et institutions de la République manquent à l'appel.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
60.000 œuvres déposées dans les musées et institutions de la République manquent à l'appel.

La Commission de récolement des dépôts d'œuvres d'art (CRDOA), une commission interministérielle chargée de surveiller la gestion des œuvres d'art détenues dans les collections de l'État, sonne l'alerte dans son dernier rapport : au terme d'un fastidieux travail de recensement ayant duré deux ans, elle a découvert que sur les près de 500 000 œuvres déposées depuis deux siècles dans les collections de l'Etat, plus de 10% ont disparu.

Endommagées, perdues ou volées, plus de 57 500 manquent aujourd’hui à l’appel. Et encore... ce chiffre ne concerne que les dépôts qui ont pu être vérifiés. Les situations sont variées, souligne Jacques Sallois, président de la commission : "Je ne veux pas mettre dans le même sac trois assiettes disparues à l’ambassade d’Oulan-Bator et un tableau du Louvre ou d’Orsay disparu dans un grand musée de région parce que cela n’a pas de sens. (...) On a commencé à déposer des services de Sèvres au début du XIXe. Chateaubriand en a reçu un à son ambassade de Londres. Cela fait quand même un bout de temps. Et les assiettes, ça se casse. Donc ne vous étonnez pas que les taux de disparition y soient très importants. C’est un peu normal, et quelquefois excessif." Les chiffres confirment ces différences : le taux de disparition est de près de 10% dans les musées en région (surtout des dépôts très anciens, nuance la commission, dont 2 180 œuvres détruites durant les guerres ou des sinistres), 15% dans les musées nationaux... et 60% à l'étranger. La commission explique que ce qui s'explique facilement dans les ambassades libyennes, pillées lors du conflit de 2011, est plus difficile à avaler lorsqu'il s'agit de disparitions de tableaux précieux à la Villa Médicis ou dans les ambassades romaines. Voire à l'Elysée, ou un millier de pièces sont manquantes.

Mais dans les grandes institutions comme l’Elysée, les assemblées, et les ministères, ce sont aussi pas moins de 12 000 biens portés disparus.

Vu sur : La Croix
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Art, disparition
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
La France, cette île perdue au milieu des océans ? Tout ce que révèle (aussi) ce dont Emmanuel Macron n’a PAS parlé
04.
Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique
05.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
06.
Emmanuel Macron : la conférence de presse dont on se souviendra parce qu’il... n’y avait rien de particulier à en retenir
07.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
Etudiante, Nathalie Loiseau s'est présentée sur une liste d'extrême droite
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 20/01/2019 - 13:35
quel toupet
quel culot !!
assougoudrel
- 19/01/2019 - 23:15
A l'Elysée, Matignon,
le Sénat, les ministères etc..., les singes surveillaient les bananes.
Anouman
- 19/01/2019 - 19:30
Disparitions
Des vols plus probablement. "Mais dans les grandes institutions comme l’Elysée, les assemblées, et les ministères, ce sont aussi pas moins de 12 000 biens portés disparus." Normal c'est plein de malfaisants que personne ne surveille.