En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

03.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille

06.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

07.

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Tour eiffel
14 juillet 2020 : revivez l'intégralité du feu d'artifice de Paris
il y a 12 min 4 sec
décryptage > Consommation
Révolution

Covid-19: le monde des supermarchés d’après est arrivé

il y a 59 min 49 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Plutôt l’offre que la demande : Macron enterre le mythe keynésien et parie sur l’entreprise pour redresser la situation économique et sociale

il y a 1 heure 55 min
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 19 heures 8 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 20 heures 27 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 20 heures 59 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 21 heures 42 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 22 heures 29 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 1 jour 5 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 1 jour 30 min
décryptage > Politique
Et en même temps

Emmanuel Macron, Président de droite à l’insu de son plein gré ?

il y a 53 min 36 sec
décryptage > Politique
Le grand flou

Le mystère du financement de la relance

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Politique
Oral de rattrapage

Macron, l'incompris... mais la faute à qui ?

il y a 2 heures 6 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 19 heures 20 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 20 heures 35 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 21 heures 13 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 22 heures 12 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 33 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 1 jour 21 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 1 jour 40 min
© AFP / PHILIPPE LOPEZ
© AFP / PHILIPPE LOPEZ
Oboloss

Quand Danièle Obono lance un « boloss » à l'Assemblée Nationale

Publié le 20 décembre 2018
Défiée par l'animateur Cauet sur Twitter, la députée de la France Insoumise a lâchée cette expression lors des questions posées au gouvernement hier.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Défiée par l'animateur Cauet sur Twitter, la députée de la France Insoumise a lâchée cette expression lors des questions posées au gouvernement hier.

Le langage des jeunes a traversé les murs de l'Assemblée Nationale. Hier, lors des questions posées au gouvernement concernant le pouvoir d'achat, Danièle Obono a placé un mot qui a semble-t-il surpris toute la salle. Alors qu'elle s'adressait à Edouard Philippe, la députée de la France Insoumise a alors balancé : « Monsieur le Premier Ministre, arrêtez de prendre les gens pour des boloss ! »

« Boloss », proche de l'expression « bouffon » et qui qualifie quelqu'un de stupide, un mot peu commun dans la bouche d'un député. Mais cette expression ne vient pas de nulle part. Danièle Obono a en fait relevé un défi lancé par Cauet.

En octobre dernier, l'animateur de la radio NRJ, avait réagi à un tweet d'Obono qui commentait une intervention de Sophia Chikirou sur BFM TV : « Elle leur a mis le feu, la misère » avait-elle tweeté. Cauet en avait alors profité pour lui lancer son défi : « Ça a changé le langage des députées ou c’est moi ?! Allez maintenant vous devez placer #bolos à l’assemblée nationale. » Ce à quoi avait répondu la députée LFI : « Sinon, nous on parle plutôt de #quille ou de #branquignole, mais ok, à la 1ère occaz on essaie de vous caser #bolos (y'a de quoi faire !) »

Défi relevé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J.B.
- 22/12/2018 - 11:17
c cui ki di
kiè !
ISABLEUE
- 20/12/2018 - 17:04
bécasse obono
comment s'étonner que les gens ne supportent plus les politiques... On laisse vraiment entre n'importe qui à l'assemblée nationale. Pauvre France;..
assougoudrel
- 20/12/2018 - 16:15
Cette pintade folle fait en
France, ce qu'elle n'oserait pas faire dans son Gabon natale. Cette Assemblée Nationale mérite un nettoyage au Karcher, puis, un bon désodorisant.