En direct
Best of
Best Of
En direct
© Photo Béatrice Girodet
Sauvegarde de l'humanité
Des scientifiques ont mis au point un vaccin pour lutter contre la mortalité des abeilles
Publié le 14 décembre 2018
Une équipe de l’Université d’Helsinki a réalisé une première mondiale avec un vaccin permettant de renforcer l’immunité des abeilles.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une équipe de l’Université d’Helsinki a réalisé une première mondiale avec un vaccin permettant de renforcer l’immunité des abeilles.

Les abeilles contribuent à la pollinisation de 90% des principales cultures dans le monde. Selon l’ONU, plus de 40% des pollinisateurs invertébrés, dont les abeilles, sont pourtant menacés d’extinction. Un vaccin permettrait de les immuniser contre des maladies microbiennes graves.

Des scientifiques en Finlande ont mis au point ce qu’ils pensent être le premier vaccin au monde afin de protéger les abeilles. Ils espèrent donc enrayer la chute des populations d’abeilles. Leur disparition pourrait entraîner une grave crise alimentaire mondiale. 

Le vaccin a été mis au point par une équipe de l’Université d’Helsinki. Il permet aux abeilles d’obtenir la résistance nécessaire afin de combattre des maladies microbiennes graves et potentiellement mortelles. Les abeilles participent à la pollinisation de 90% des principales cultures à travers la planète.

Ces insectes ont été fortement impactés ces dernières années par le "syndrome de l’effondrement des colonies d’abeilles", selon les scientifiques. Les pesticides, l’agriculture intensive, des virus ou des champignons seraient les principales causes de ces disparitions massives. 

Selon l’ONU, plus de 40% des pollinisateurs invertébrés, notamment les papillons et les abeilles, sont menacés d’extinction. 

L’ONU a publié une étude alarmante en en 2016. D’après ces données, l’équivalent de 507 milliards d’euros d’aliments cultivés chaque année dépendent directement des pollinisateurs. Le volume d’aliments produits qui dépendent des pollinisateurs a augmenté de 300% au cours des cinquante dernières années. D’après les scientifiques, le déclin de ces insectes pourrait entraîner une hausse des prix des denrées alimentaires et engendrer d’importantes pénuries.

Les insectes, n’ayant pas d’anticorps, il semblait impossible de les vacciner. Mais, en 2014, Dalial Freitak, spécialiste des insectes et de l’immunologie, a remarqué que les papillons nourris de certaines bactéries disposaient ensuite d’une meilleure immunité. Il a rencontré Heli Salmela, qui travaillait sur les abeilles mellifères et une protéine appelée vitellogénine. 

Les deux scientifiques ont travaillé sur un vaccin contre la loque américaine, la plus répandue et la plus destructrice des maladies bactériennes de l’abeille. Le traitement est administré à la reine des abeilles grâce à un sucre en morceau. La reine transmet ensuite l’immunité à sa progéniture.

Les chercheurs travaillent sur des vaccins contre d’autres maladies. L’équipe cherche à lever des fonds pour rendre le vaccin disponible sur le marché. 

Vu sur : Smithsonianmag
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
05.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
De Christchurch à Utrecht : quel modèle intellectuel pour penser sereinement le grand bouleversement démographico-ethnique dans les démocraties occidentales ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires