En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Photo Béatrice Girodet
Sauvegarde de l'humanité
Des scientifiques ont mis au point un vaccin pour lutter contre la mortalité des abeilles
Publié le 14 décembre 2018
Une équipe de l’Université d’Helsinki a réalisé une première mondiale avec un vaccin permettant de renforcer l’immunité des abeilles.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une équipe de l’Université d’Helsinki a réalisé une première mondiale avec un vaccin permettant de renforcer l’immunité des abeilles.

Les abeilles contribuent à la pollinisation de 90% des principales cultures dans le monde. Selon l’ONU, plus de 40% des pollinisateurs invertébrés, dont les abeilles, sont pourtant menacés d’extinction. Un vaccin permettrait de les immuniser contre des maladies microbiennes graves.

Des scientifiques en Finlande ont mis au point ce qu’ils pensent être le premier vaccin au monde afin de protéger les abeilles. Ils espèrent donc enrayer la chute des populations d’abeilles. Leur disparition pourrait entraîner une grave crise alimentaire mondiale. 

Le vaccin a été mis au point par une équipe de l’Université d’Helsinki. Il permet aux abeilles d’obtenir la résistance nécessaire afin de combattre des maladies microbiennes graves et potentiellement mortelles. Les abeilles participent à la pollinisation de 90% des principales cultures à travers la planète.

Ces insectes ont été fortement impactés ces dernières années par le "syndrome de l’effondrement des colonies d’abeilles", selon les scientifiques. Les pesticides, l’agriculture intensive, des virus ou des champignons seraient les principales causes de ces disparitions massives. 

Selon l’ONU, plus de 40% des pollinisateurs invertébrés, notamment les papillons et les abeilles, sont menacés d’extinction. 

L’ONU a publié une étude alarmante en en 2016. D’après ces données, l’équivalent de 507 milliards d’euros d’aliments cultivés chaque année dépendent directement des pollinisateurs. Le volume d’aliments produits qui dépendent des pollinisateurs a augmenté de 300% au cours des cinquante dernières années. D’après les scientifiques, le déclin de ces insectes pourrait entraîner une hausse des prix des denrées alimentaires et engendrer d’importantes pénuries.

Les insectes, n’ayant pas d’anticorps, il semblait impossible de les vacciner. Mais, en 2014, Dalial Freitak, spécialiste des insectes et de l’immunologie, a remarqué que les papillons nourris de certaines bactéries disposaient ensuite d’une meilleure immunité. Il a rencontré Heli Salmela, qui travaillait sur les abeilles mellifères et une protéine appelée vitellogénine. 

Les deux scientifiques ont travaillé sur un vaccin contre la loque américaine, la plus répandue et la plus destructrice des maladies bactériennes de l’abeille. Le traitement est administré à la reine des abeilles grâce à un sucre en morceau. La reine transmet ensuite l’immunité à sa progéniture.

Les chercheurs travaillent sur des vaccins contre d’autres maladies. L’équipe cherche à lever des fonds pour rendre le vaccin disponible sur le marché. 

Vu sur : Smithsonianmag
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
02.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
03.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
Colis piégé à Lyon : pourquoi la menace terroriste ne parviendra pas à prendre cette élection en otage
07.
Ne l’appelez plus Shinzo Abe mais Abe Shinzo
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires