En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© SEBASTIEN BOZON / AFP
Réactions
Fusillade à Strasbourg : les réactions des politiques
Publié le 12 décembre 2018
Les politiques réagissent après la fusillade commise hier à Strasbourg qui a fait trois morts et 13 blessés dont huit graves. Si tous présentent leur soutien aux victimes et à leurs familles, certains en profitent pour déjà formuler des critiques.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les politiques réagissent après la fusillade commise hier à Strasbourg qui a fait trois morts et 13 blessés dont huit graves. Si tous présentent leur soutien aux victimes et à leurs familles, certains en profitent pour déjà formuler des critiques.

Après la fusillade qui a fait trois morts et treize blessés dont huit graves à Strasbourg en marge du traditionnel marché de Noël, les politiques ont beaucoup réagit sur les réseaux sociaux. 
D’abord, le président de la République qui, dans la nuit, a exprimé sa solidarité et celle « de la Nation tout entière pour Strasbourg, nos victimes et leurs familles ». Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement a déclaré que Face à l’horreur, une seule réponse : l’unité de la Nation. Pensées pour les victimes et leurs familles, gratitude envers nos forces de l’ordre et nos équipes de secours toujours à l’œuvre ».


François Hollande dans un tweet s’est également exprimé : « Immense tristesse ce matin. Pensées pour ceux qui ont perdu la vie hier soir à Strasbourg, pour leurs familles, et pour ceux qui se battent pour rester parmi nous. Cette odieuse attaque vient nous rappeler que la menace terroriste est toujours présente. Soyons vigilants et unis. »


Benoît Hamon sur Twitter lui aussi a exprimé « Beaucoup de douleur à la nouvelle des attaques meurtrières perpétrées dans les rues de Strasbourg. Mes pensées vont aux victimes et à leurs familles. Solidarité avec les habitants de la ville de Strasbourg endeuillée. »


Alexis Corbière député de La France insoumise a quant à lui déclaré : « L’horreur et la lâcheté ont frappé. Toute mon affection et ma solidarité aux victimes et leurs familles ainsi qu’aux strasbourgeois sous le choc. Confiance dans la Police pour neutraliser au plus vite le coupable ».


A droite, Laurent Wauquiez après un premier message évoquant ses pensées aux victimes a vite versé dans la critique. « Combien d’attentats commis par des fichés S devons-nous encore subir avant d’adapter notre droit à la lutte contre le terrorisme ? Qu’attendons-nous pour enfin livrer bataille pour éradiquer l'intégrisme qui nous a déclaré la guerre ? »


Nicolas Dupont-Aignan a réagi de la même façon : « Encore un fiché S pour radicalisation ! Cette nouvelle attaque tragique nous rappelle la guerre totale que nous livrent les terroristes islamistes. Quand nous donnerons-nous enfin les moyens de la gagner ? »


Marine Le Pen, elle, après avoir également présent son soutien aux victimes de la « tuerie islamiste » de Strasbourg, a demandé « un changement radical…puisque la politique contre le terrorisme est manifestement défaillante ».

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
02.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
03.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
04.
Sommes-nous véritablement de plus en plus allergiques ?
05.
Carla Bruni : "On a fait passer mon mari pour un bourrin inculte"
06.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
07.
Trois propositions pour changer le travail au bureau que proposent les happiness managers… et qui fonctionnent
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 13/12/2018 - 09:50
une remarque
la réaction de Wauquiez a été l'objet de violentes critiques, il semble que seules les pensées pour les victimes , la solidarité émue et les bougies soient politiquement correctes, et que la lutte contre le terrorisme avec adaptation du droit soit de mauvais goût car "la France est le pays des droits de l'homme" , et bla bla bla ..... Il ne faut pas dire du mal des "fichés S " ! J'ai même entendu à la tv qu'on mettait sur le même plan les fichés S et les intégristes catholiques qui préfèrent les messes en latin !