En direct
Best of
Best Of
En direct
Expéditif
Le journaliste Pierre Salviac à la porte de RTL pour avoir insulté Valérie Trierweiler
Publié le 10 mai 2012
Un message sexiste sur Twitter lui a valu un renvoi. Certains crient à la censure.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un message sexiste sur Twitter lui a valu un renvoi. Certains crient à la censure.

François Hollande n’a pas encore pris ses fonctions, mais l’autocensure des médias semble avoir déjà commencé.

Le journaliste Pierre Salviac, spécialiste du rugby sur RTL et L’Equipe-TV, a posté mercredi un tweet humoristique mais injurieux à l'égard de Valérie Trierweiler, journaliste politique et compagne de François Hollande : «A toutes mes consœurs, baisez utile, vous avez une chance de vous retrouver première Dame de France».

Mais selon certains, le message est insultant à l’égard de toutes les femmes : le tweet a entraîné un torrent de réactions indignées, pointant du doigt  son «machisme», ou sa «beaufitude».

C’est aussi sur Twitter que le patron de l'information de RTL, Jacques Esnoux, a choisi de répondre, pour dénoncer cet écart : «Ton tweet est absolument intolérable. J'y vois un sexisme vulgaire inqualifiable que je condamne».

Pierre Salviac s'est rapidement excusé sur son compte Twitter. «En balançant une vanne, j'ai blessé mes consœurs. Je leur présente mes excuses et retire mon tweet», a-t-il écrit, ajoutant un smiley en forme de clin d'oeil… qui n’a pas suffit.

La direction de la station a déclaré que «Pierre Salviac a tenu au sujet de ses consœurs journalistes des propos intolérables et totalement inacceptables qui n'engagent que lui, et que RTL condamne sans aucune réserve», «A compter de ce jour, RTL met un terme à toute forme de collaboration avec Pierre Salviac».

Selon Le Parisien, ce serait une première : un journaliste n’avait jamais été licencié à cause d’un tweet auparavant.

La réaction très ferme de la station de radio est parfois jugée trop ferme, et assimilée à de la « censure », voire de l’ «épuration » par de nombreux détracteurs sur le réseau de micro-blogging.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (87)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
NYOR
- 11/05/2012 - 21:14
MichelSaintJean
Même de mettre Cecilia en une de Paris Match. Tout était permis. Allez raconter ça à Genestar.
NYOR
- 11/05/2012 - 21:10
pmp
Vous n'avez toujours pas compris que l'un des deux est président de la république... Visiblement, Sarkozy a bien réussi son coup : faire du président un quidam comme un autre...
la guêpe
- 11/05/2012 - 16:29
une occasion d'être méchante avec Ségolène
J'ai lu que Ségolène et Julien Dray étaient proches.
Donc c'est plus facile de virer Julien que Ségolène.

J'ai lu également que son dernier enfant était le fils de Hollande et qu'il avait 12 ans. Que VT a donc 4 enfants (et non 3) et FH 5 enfants.

Cela peut expliquer pourquoi, en fait, les enfants du couple Hollande-Royal (coupe mythique tout de même), ne peuvent ^^etre invité à l'investiture.

Et je trouve étonnant que FH se rapproche bcp de Mazarine ces derniers temps pour rendre Hommage à Mitterand. François Mitterand a bien d'autres enfants, non ?

Enfin, étrange.

Très déplacée le bisou de VT à FH, sur la scène de la Bastille, tout juste après que FH ait embrassé Ségolène, qui semblait sincèrement heureuse pour lui. L'autre à côté VT, crispée, moche (elle a la tête à Bettencourt je trouve, bien que Bettencourt me paraisse plus sympathique), s'est empressée d'embrasser FH sur la bouche. Un peu gênant quand même, elle n'est plus toute jeune ! Pareil pour les tweets, faut qu'elle se calme et qu'elle arrête de se prendre pour une ado.