En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
Terrorisme

Djihadistes français : Adrien Guihal arrêté par les forces kurdes et Salim Benghalem annoncé mort

Publié le 25 mai 2018
Selon des informations de France Info, Adrien Guihal a été arrêté il y a trois jours en Syrie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon des informations de France Info, Adrien Guihal a été arrêté il y a trois jours en Syrie.

Alors que la lutte contre le terrorisme se poursuit sur le plan national, d'importantes informations en provenance du théâtre des opérations irako-syrien viennent d'être révélées cette semaine.

Un Français, considéré comme un "vétéran du jihad', a été interpellé en Syrie par les forces kurdes. Cette information sur l'arrestation d'Adrien Guihal a été dévoilée par France Info. Il a été arrêté en compagnie de sa femme et de ses six enfants. 
 
Ce Français parti mené le djihad en Syrie est connu sous le nom d'Abou Osama al-Faransi. Il avait notamment prêté sa voix pour les messages de revendication par le groupe État islamique de l'attentat de la promenade des Anglais à Nice, le 14 juillet 2016, et lors du message pour la tuerie de Magnanville, le 13 juin 2016.
 
Adrien Guihal, âgé de 34 ans, s'est converti à l'Islam au début des années20000. Il aurait rejoint la Syrie en 2015 avec le djihadiste toulousain Fabien Clain. Ce dernier a revendiqué les attentats du 13 novembre 2015, menés par le commando des terrasses notamment.   
 
Adrien Guilhal a été arrêté à l'est de Deir ez-Zor. Cette ville constituait l'un des derniers bastions du groupe État islamique en Syrie. 
 
La rédaction de France Info a également dévoilé cette semaine qu'un autre djihadiste français, Salim Benghalem, a été annoncé mort par sa famille. La DGSI dispose également d'une note faisant état de sa mort. Cet homme de 38 ans était un proche des frères Kouachi. Selon le témoignage de sa famille à la rédaction de France Info, il serait mort en Syrie. Ses proches auraient en effet été informés le jeudi 10 de cette nouvelle par une "personne de confiance" se trouvant sur place. Le contact en question aurait indiqué que Salim Benghalem serait mort en "novembre 2017 dans un bombardement du régime syrien". 
 
Les services de renseignement restent toutefois prudents sur le cas de Salim Benghalem. Ils ne disposent pas d'éléments matériels permettant de pouvoir formellement attester de son décès. 
 
Salim Benghalem a grandi à Cachan dans le Val-de-Marne. Il s'est radicalisé à la prison de Fresnes entre 2002 et 2008 suite à une affaire de meurtre. Salim Benghalem faisait partie de la filière "des Buttes-Chaumont". En janvier 2016, il avait été condamné en son absence à quinze ans de prison par le tribunal correctionnel de Paris pour l'acheminement de plusieurs Français en Syrie dans le cadre d'une filière démantelée en novembre 2013.
 
Salim Benghalem était présenté comme un bourreau de l'Etat islamique. Il était effectivement soupçonné d'avoir été l'un des geôliers des quatre journalistes français. Après dix mois de captivité en Syrie, ils avaient été libérés en avril 2014. Salim Benghalem est également considéré comme l'un des cerveaux de l'attaque terroriste contre la rédaction de Charlie Hebdo et contre l'Hyper Cacher. 
 
D'autres morts de djihadistes ont pu être annoncées par le passé et se sont finalement révélées fausses comme pour Omar Omsen. 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 25/05/2018 - 09:55
Comme disent les combattants, Vangog
"on n'est pas là pour faire les beaux, mais pour faire peu". Qu'ils le gardent et qu'ils lui fasse une fête en son "honneur". J'espère qu'ils "trancheront" vite fait cette affaire.
vangog
- 25/05/2018 - 01:01
Quelle sale tronche de rat, cet Adrien Guihal!...
La question que je me pose est: l’ideologie jihadistes fait-elle exprès de choisir des adeptes parmi d’aussi monstrueusement moches?..., ou les plus moches rejoignent-ils l'idéologie djihadiste, parcequ’ils ont un compte à régler avec les beaux?...