En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© GERARD JULIEN / AFP
Ironie du sort
Pôle emploi : 10% du personnel menacé en raison de la baisse du chômage
Publié le 06 mai 2018
Près de 4 000 postes pourraient être supprimés d'ici trois ans, a annoncé la direction.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Près de 4 000 postes pourraient être supprimés d'ici trois ans, a annoncé la direction.

Le bonheur des uns fait le malheur des autres, et inversement. Ainsi, la baisse du chômage pourrait mener une partie des agents de Pôle emploi à l'expérimenter à leur tour, rapporte Le Journal du Dimanche ce 6 mai.

Près de 4 000 agents de Pôle emploi, soit environ 10% des effectifs, pourraient ainsi perdre leur emploi en raison de la courbe décroissante du chômage. Selon l'hebdomadaire, ce chiffre pourrait même être revu à la hausse en cas de nouvelle baisse du chômage dans les mois à suivre. Un plan social qui pourrait permettre de réaliser d'importantes coupes budgétaires, à hauteur de 4 milliards d'euros sur la période 2018-2022.

Les syndicats, eux, sont inquiets. "C'est surréaliste !", tonne David Vallaperta, conseiller et élu CFDT au comité central d'entreprise. Selon lui, "la baisse du chômage ne signifie pas une diminution de notre charge de travail, car il y a une forte hausse des demandeurs d'emploi cumulant une activité partielle et une allocation". La question sera à nouveau débattue le 24 mai prochain lors d'un nouveau comité d'entreprise. La direction assure quant à elle n'avoir pris aucune décision définitive.

Vu sur : Lu sur le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
02.
Sauver la France en travaillant plus, pourquoi pas… Pourquoi le diagnostic initial ne correspond que de loin à la réalité vécue par les Français
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
07.
Les médecins de Britney Spears dévoilent la vérité sur son hospitalisation
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
05.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
06.
Tous addicts à la polémique : votez-vous encore pour ce que les candidats se proposent de faire ou uniquement pour ce qu’ils sont ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
l'enclume
- 07/05/2018 - 09:58
Comme aurait dit Coluche "Y'en a marrrre"
Ganesha - 06/05/2018 - 19:19 - Pour cette fois, je suis d'accord avec vous. Par contre , je pense que les médias français font la pige aux médias Nord Coréens. Depuis une semaine c'est Macron, matin, midi et soir sur toutes chaines télé confondues.
vangog
- 07/05/2018 - 09:30
Fake news!
En fin 2016, toutes catégories confondues (A, B, C, D et E), le nombre de demandeurs d'emploi s'élèvait à 6 239 700 en France métropolitaine (6 575 000 pour la France entière). Au premier trimestre 2018: il s’élève à 6 255 800 pour la France métropolitaine et à 6 592 100 personne pour la France entière, DOM-TOM inclus...Macrouille vous enfume!
J'accuse
- 06/05/2018 - 22:48
D'une pierre deux coups
Chômage ou pas, il faut faire des économies partout; et donc le trucage des chiffres ne permet plus seulement de faire croire à une baisse du chômage, mais aussi de dépenser moins.