En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© PAU BARRENA / AFP
Reconversion ?
Manuel Valls futur candidat à la mairie de Barcelone pour les municipales de 2019 ?
Publié le 21 avril 2018
L'ancien Premier ministre Manuel Valls pourrait répondre favorablement à une proposition du parti espagnol centriste Ciudadanos afin d'être candidat pour les municipales de 2019 à Barcelone, selon des médias espagnols.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien Premier ministre Manuel Valls pourrait répondre favorablement à une proposition du parti espagnol centriste Ciudadanos afin d'être candidat pour les municipales de 2019 à Barcelone, selon des médias espagnols.

Manuel Valls rêve de rebondir en politique au cœur de sa ville natale. Après son échec lors des primaires socialistes pour l'élection présidentielle de 2017, l'ancien Premier ministre étudie une offre du parti centriste "Ciudadanos" pour se présenter à la mairie de Barcelone. 

Manuel Valls s'est d'ailleurs exprimé à la télévision espagnole TVE à ce sujet :
 
"Je veux continuer le débat indépendantiste et je vais étudier cette proposition.
 
L'ancien élu d'Evry est né à Barcelone et n'a jamais caché son amour et son attachement envers la Catalogne. Il est également détenteur de la nationalité espagnole. Manuel Valls pourrait donc être candidat aux élections municipales de 2019 à Barcelone.
 
Il est actuellement député de la première circonscription de l'Essonne. Manuel Valls a quitté le Parti socialiste après l'élection présidentielle. Il est aujourd'hui apparenté au groupe de la majorité, La République En Marche, à l'Assemblée nationale. 
 
Ada Colau est à la tête de la mairie de Barcelone depuis 2015. Elle était tête de liste de "Barcelone en commun", un parti de gauche radicale et écologiste, soutenu par Podemos, lors des dernières élections municipales.  
 
Reste à savoir si Manuel Valls et le parti centriste Ciudadanos trouveront un accord pour une candidature lors des municipales en 2019. 
 

Barcelonais de naissance et très présent dans la vie politique espagnole depuis le référendum d’autodétermination, Manuel Valls “étudie” la proposition du parti centriste et antiindépendantiste Ciudadanos de se présenter à la Mairie de Barcelonehttps://t.co/ovVxSWKYEo

— Mathieu de Taillac (@mdetaillac) 20 avril 2018

Manuel Valls candidat à la mairie de Barcelone pour Ciudadanos, le parti anti indépendance de centre droit? Selon @LaVanguardia l’ex premier ministre étudie la proposition. https://t.co/GRv2JTmO6E

— Henry de Laguérie (@henrydelaguerie) 20 avril 2018
Vu sur : Lu sur Sud-Ouest
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
03.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
04.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
05.
Un officier de renseignement de l'US Air Force trahit au profit de l’Iran : quand la réalité dépasse la fiction
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
07.
Ces éléments qui viennent perturber l'idée que le chômage serait revenu à son plus bas niveau depuis 10 ans
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
05.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
06.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 22/04/2018 - 10:38
@Tananarive
vous m'avez devancé, la question est comment un pays peut il confier ses secrets les plus profonds a un double national... imaginons un conflit économique majeur voir plus ,entre les 2 pays comment peut on avoir la certitude qu' il penchera pour notre pays....
ça va bien au de là du cas Valls . ;Là il vient définitivement de se discréditer vis à vis des Français et s'il poursuit son idée saugrenue ,il peut être sûr que ses compatriote se poseront la même question ,surtout quand on connait l'histoire tumultueuse des royautés française et Espagnole
Valls définitivement OUT , faut il aimer le pouvoir...
jurgio
- 21/04/2018 - 14:06
Valls ou la pollinisation du socialisme français
Balancez un bolcho-socialiste et il retombe sur ses quatre pattes.
vangog
- 21/04/2018 - 13:21
Chez les gauchistes, l’avenir, c’est Goldmann-Sachs...
ou le retour au pays!