En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© PAU BARRENA / AFP
Reconversion ?
Manuel Valls futur candidat à la mairie de Barcelone pour les municipales de 2019 ?
Publié le 21 avril 2018
L'ancien Premier ministre Manuel Valls pourrait répondre favorablement à une proposition du parti espagnol centriste Ciudadanos afin d'être candidat pour les municipales de 2019 à Barcelone, selon des médias espagnols.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien Premier ministre Manuel Valls pourrait répondre favorablement à une proposition du parti espagnol centriste Ciudadanos afin d'être candidat pour les municipales de 2019 à Barcelone, selon des médias espagnols.

Manuel Valls rêve de rebondir en politique au cœur de sa ville natale. Après son échec lors des primaires socialistes pour l'élection présidentielle de 2017, l'ancien Premier ministre étudie une offre du parti centriste "Ciudadanos" pour se présenter à la mairie de Barcelone. 

Manuel Valls s'est d'ailleurs exprimé à la télévision espagnole TVE à ce sujet :
 
"Je veux continuer le débat indépendantiste et je vais étudier cette proposition.
 
L'ancien élu d'Evry est né à Barcelone et n'a jamais caché son amour et son attachement envers la Catalogne. Il est également détenteur de la nationalité espagnole. Manuel Valls pourrait donc être candidat aux élections municipales de 2019 à Barcelone.
 
Il est actuellement député de la première circonscription de l'Essonne. Manuel Valls a quitté le Parti socialiste après l'élection présidentielle. Il est aujourd'hui apparenté au groupe de la majorité, La République En Marche, à l'Assemblée nationale. 
 
Ada Colau est à la tête de la mairie de Barcelone depuis 2015. Elle était tête de liste de "Barcelone en commun", un parti de gauche radicale et écologiste, soutenu par Podemos, lors des dernières élections municipales.  
 
Reste à savoir si Manuel Valls et le parti centriste Ciudadanos trouveront un accord pour une candidature lors des municipales en 2019. 
 

Barcelonais de naissance et très présent dans la vie politique espagnole depuis le référendum d’autodétermination, Manuel Valls “étudie” la proposition du parti centriste et antiindépendantiste Ciudadanos de se présenter à la Mairie de Barcelonehttps://t.co/ovVxSWKYEo

— Mathieu de Taillac (@mdetaillac) 20 avril 2018

Manuel Valls candidat à la mairie de Barcelone pour Ciudadanos, le parti anti indépendance de centre droit? Selon @LaVanguardia l’ex premier ministre étudie la proposition. https://t.co/GRv2JTmO6E

— Henry de Laguérie (@henrydelaguerie) 20 avril 2018
Vu sur : Lu sur Sud-Ouest
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
04.
Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique
05.
La France, cette île perdue au milieu des océans ? Tout ce que révèle (aussi) ce dont Emmanuel Macron n’a PAS parlé
06.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
07.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 22/04/2018 - 10:38
@Tananarive
vous m'avez devancé, la question est comment un pays peut il confier ses secrets les plus profonds a un double national... imaginons un conflit économique majeur voir plus ,entre les 2 pays comment peut on avoir la certitude qu' il penchera pour notre pays....
ça va bien au de là du cas Valls . ;Là il vient définitivement de se discréditer vis à vis des Français et s'il poursuit son idée saugrenue ,il peut être sûr que ses compatriote se poseront la même question ,surtout quand on connait l'histoire tumultueuse des royautés française et Espagnole
Valls définitivement OUT , faut il aimer le pouvoir...
jurgio
- 21/04/2018 - 14:06
Valls ou la pollinisation du socialisme français
Balancez un bolcho-socialiste et il retombe sur ses quatre pattes.
vangog
- 21/04/2018 - 13:21
Chez les gauchistes, l’avenir, c’est Goldmann-Sachs...
ou le retour au pays!