En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© MICHEL EULER / POOL / AFP
Christiane Taubira François Hollande
Avis

Taubira : "il est temps que les hommes fassent l'expérience de la minorité"

Publié le 29 janvier 2018
Dans Libération, l'ancien ministre de la Justice est revenue sur le mouvement #Metoo.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans Libération, l'ancien ministre de la Justice est revenue sur le mouvement #Metoo.

"Ce qui est étonnant dans ce phénomène, c’est qu’il n’ait pas eu lieu avant." Dans Libération, l'ancienne Garde des sceaux Christiane Taubira a réagi au mouvement #Metoo, contre les agressions sexuelles. "Nous sommes collectivement responsables de ce que ces détresses, qui étaient souterraines, le soient demeurées trop longtemps."

Face au risque "d'abus", l'ex-ministre reconnait qu'il y a pu avoir de la délation mais refuse de réduire le mouvement à ces abus. "Oui, il y a des abus, comme il y a eu des abus dans les manifestations syndicales de quelques énergumènes qui allaient casser des vitrines et vandalisaient" explique-t-elle. "Il y a sûrement dans le mouvement du hashtag #Metoo de la délation, des abus, des fantasmes. Qu’on les trouve et qu’on les dénonce. Mais ne remplaçons pas l’événement par sa marge et ne discréditons pas tout un moment essentiel de la lutte des femmes pour leur citoyenneté, pour leur égalité dans l’espace public, à cause de la marge."

Interrogée sur la place des hommes, elle estime que c'est désormais à eux de la définir. "Cependant, l’effet de masse de toutes ces révélations a provoqué chez certains hommes une sorte de sidération" explique-t-elle. "Ils prennent conscience que ce n’était pas juste le cas du collègue de bureau qui se comportait parfois grossièrement, mais qu’ils ont été les témoins passifs d’agressions et qu’ils auraient dû agir."

Selon elle, "l’expérience de la minorité aiguise les défenses mais développe aussi la solidarité parce que la survie, quand on est en minorité, dépend de la capacité à faire corps ensemble (…) Il est temps maintenant que les hommes fassent l’expérience de la minorité, et le premier endroit où ils peuvent et doivent le faire, c’est dans l’exercice du pouvoir."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

02.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Nadine Morano raciste en raison de ses propos sur Sibeth NDiaye ? Et si on réfléchissait un peu

07.

Quand Benjamin Griveaux crie tout haut ce que Benjamin Griveaux pense tout bas : "fils de pute", "abrutis"

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Borgowrio
- 29/01/2018 - 19:54
Repoussoir
Rassurez vous , madame , vous ne risquez rien , enfin , on ne sait jamais , il y a toujours des tordus qui aiment les pots à tabac
Atlante13
- 29/01/2018 - 17:12
Taubira ar Libé?
ils sont faits pour être ensemble. Comme la peste et le choléra. Oublions-les, laissons-les dans leur fange, ces deux grands admirateurs de DSK.
Anguerrand
- 29/01/2018 - 15:57
Le sexe masculin dernier predateur à faire disparaître
Taubira, et cette gauche féministe voudrait non pas l'égalité hommes, femmes mais la prédominance des femmes sur l'homme. Je présume que ces femmes ont des comptes à régler avec certains de leurs nombreux amants, encore que Taubira ne craint rien de ce côté la , elles détestent la gente masculine. Il y a 9 chances sur 10 que ces mauvaises expériences proviennent de l'immigration. Jamais ou presque avant l'immigration, ce type de problème ne se produisaient il n'y a encore que 40 ans. Mais quand est de gauche, il faudrait reconnaître que l'on s'est trompé. 80% de nos prisonniers sont africains et musulmans à 300€ la nuit, et ce n'est qu'un début Macron veut accueillir dignement ces braves immigrés terroriste et déserteurs de leur propre pays. Tout ce beau monde devrait être enfermé à Cayenne dans un camp, étant tous musulmans nous serions enfin à l'abri de cette racaille tout en aidant les matons. Cayenne est une île cernée de requins des bons gardiens 24/24.