En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© France Bleu
Bonnet d'âne

L'OCDE pointe du doigt le nombre de jours d'école particulièrement faible dans les classes de primaires françaises

Publié le 12 septembre 2017
Dans son étude annuelle "Regards sur l'éducation", l'organisme souligne plusieurs problèmes du système éducatif français.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son étude annuelle "Regards sur l'éducation", l'organisme souligne plusieurs problèmes du système éducatif français.

Ce n'est pas un rapport au vitriol, mais l'OCDE a dressé un état des lieux plutôt sombre du système éducatif français dans Regards sur l'éducation, qui compare les systèmes éducatifs de 35 pays membres de l'organisation. Selon ce texte, le nombre moyen de jours d'école par an dans l'enseignement primaire français sur l'année scolaire 2016-2017 était de 162 jours, "soit le plus bas de tous les pays de l'OCDE". L'organisme regrette donc d'autant plus le retour aux semaines de quatre jours dans nombre d'écoles, qui devrait accroitre le problème.

La France se distingue aussi par un volume d'heures de classe au primaire largement supérieur à la moyenne européenne (864 heures par an en France, contre 776 en Europe). "Avec moins de jours de classes, plus d'heures, on a en France des journées de classe très concentrées". Par ailleurs, l'OCDE observe également que la taille des classes en France est en moyenne "plus importante que dans les pays de l'OCDE", à la fois dans l'enseignement primaire et au collège (23 élèves en primaire et 25 au collège contre respectivement 21 et 23 pour la moyenne des pays de l'OCDE.

Toutefois, l'OCDE a estimé que "les efforts" en matière d'éducation du gouvernement actuel, comme ceux du précédent, "vont dans le bon sens", avec la priorité donnée au primaire, notamment la volonté d'instaurer un plafond de 12 élèves dans les classes de CP et CE1 des quartiers défavorisés. 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires