En direct
Best of
Best Of
En direct
© SEBASTIEN BOZON / AFP
Moins de bruit, s'il vous plait
Touquet : les CRS chargés de surveiller la maison des Macron en colère
Publié le 29 août 2017
Les dernières consignes reçues par les forces de l’ordre ne font pas vraiment l'unanimité.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les dernières consignes reçues par les forces de l’ordre ne font pas vraiment l'unanimité.

Depuis qu'Emmanuel Macron est devenu présent de la République, des CRS surveillent en permanence sa maison au Touquet, dans le Pas-de-Calais. Une présence policière "classique" qui s'inscrit dans le cadre de l'état d'urgence et qui devrait durer tout au long du quinquennat. Mais d'après une information de RTL, les forces de l'ordre ont reçu la consigne de patrouiller sans armes dans la coquette cité, et de se montrer plus discrets.

Motif : des voisins ont fait part d'une présence oppressante. Désormais, les fusils d'assaut des CRS, des modèles HK G 36 confiés aux policiers après les attentats de 2015, devront donc rester… dans leur voiture. 

Cette consigne suscite la colère d'Alliance, qui met en avant la sécurité des forces de l'ordre. "Jugées répressives pour certains, les armes sont pourtant, pour les policiers, rassurantes et pour les malveillants peut-être dissuasives", a jugé le syndicat de policiers dans un communiqué. "En tout état de cause, Alliance Police Nationale dénonce ce que nos collègues interprètent comme un affront et comme une remise en cause de leur professionnalisme".

Vu sur : Lu sur RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
05.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
07.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait sale à cause du réchauffement climatique
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pasdesp
- 30/08/2017 - 15:35
charentaises aux pieds et lance pierres pour nos CRS
Quel mépris pour ces garants de l 'ordre public qui risquent leurs vies! Macron est décidement un petit marquis!
Et pourquoi des CRS devant une maison vide qui n'apparait meme pas dans la déclaration de patrimoine! appartient à sa vieille bien voyons! la republique exemplaire version Macron!
Ajar
- 30/08/2017 - 15:03
Gouvernement en perdition
Ce gouvernement ne tient plus sa police n'y son armée ...
assougoudrel
- 30/08/2017 - 10:43
D'ici peu, il n'y aura plus de
sentinelles sur les points sensibles, mais des plantons. Tous ces hommes en armes font un peu trop "Waffen SS". Pourquoi pas des matraques en polystyrène de couleur blanche ne dépassant pas 30 cm? Attention! Pas plus de trois coups de ces matraques sur le pauvre terroriste "kalachnikové". il ne faut pas trop matraquer le détraqué pour ne pas aggraver son cas.