En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© SEBASTIEN BOZON / AFP
Moins de bruit, s'il vous plait
Touquet : les CRS chargés de surveiller la maison des Macron en colère
Publié le 29 août 2017
Les dernières consignes reçues par les forces de l’ordre ne font pas vraiment l'unanimité.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les dernières consignes reçues par les forces de l’ordre ne font pas vraiment l'unanimité.

Depuis qu'Emmanuel Macron est devenu présent de la République, des CRS surveillent en permanence sa maison au Touquet, dans le Pas-de-Calais. Une présence policière "classique" qui s'inscrit dans le cadre de l'état d'urgence et qui devrait durer tout au long du quinquennat. Mais d'après une information de RTL, les forces de l'ordre ont reçu la consigne de patrouiller sans armes dans la coquette cité, et de se montrer plus discrets.

Motif : des voisins ont fait part d'une présence oppressante. Désormais, les fusils d'assaut des CRS, des modèles HK G 36 confiés aux policiers après les attentats de 2015, devront donc rester… dans leur voiture. 

Cette consigne suscite la colère d'Alliance, qui met en avant la sécurité des forces de l'ordre. "Jugées répressives pour certains, les armes sont pourtant, pour les policiers, rassurantes et pour les malveillants peut-être dissuasives", a jugé le syndicat de policiers dans un communiqué. "En tout état de cause, Alliance Police Nationale dénonce ce que nos collègues interprètent comme un affront et comme une remise en cause de leur professionnalisme".

Vu sur : Lu sur RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
02.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
03.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
04.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Sauver la France en travaillant plus, pourquoi pas… Pourquoi le diagnostic initial ne correspond que de loin à la réalité vécue par les Français
07.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
06.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pasdesp
- 30/08/2017 - 15:35
charentaises aux pieds et lance pierres pour nos CRS
Quel mépris pour ces garants de l 'ordre public qui risquent leurs vies! Macron est décidement un petit marquis!
Et pourquoi des CRS devant une maison vide qui n'apparait meme pas dans la déclaration de patrimoine! appartient à sa vieille bien voyons! la republique exemplaire version Macron!
Ajar
- 30/08/2017 - 15:03
Gouvernement en perdition
Ce gouvernement ne tient plus sa police n'y son armée ...
assougoudrel
- 30/08/2017 - 10:43
D'ici peu, il n'y aura plus de
sentinelles sur les points sensibles, mais des plantons. Tous ces hommes en armes font un peu trop "Waffen SS". Pourquoi pas des matraques en polystyrène de couleur blanche ne dépassant pas 30 cm? Attention! Pas plus de trois coups de ces matraques sur le pauvre terroriste "kalachnikové". il ne faut pas trop matraquer le détraqué pour ne pas aggraver son cas.