En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© SAUL LOEB / AFP
Donald Trump poing levé Atlantico.fr
Pour commencer...
Etats-Unis : Donald Trump dévoile les 6 mesures qu'il prendra dès son investiture
Publié le 22 novembre 2016
En revanche, il n'a toujours pas dévoilé son cabinet complet pour l'accompagne à la Maison blanche.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En revanche, il n'a toujours pas dévoilé son cabinet complet pour l'accompagne à la Maison blanche.

A force d'observer la surprise Fillon, on en oublierait presque le tsunami Trump, de l'autre côté de l'Atlantique. Le futur président américain est sorti d'un silence relatif pour annoncer dans une vidéo les mesures qu'il allait appliquer dès son arrivée au bureau ovale. Avec un principe "fondamental: l'Amérique d'abord".

Le retrait des Etats-Unis du traité commercial transpacifique : Le TPP, signé en 2015 par douze pays de la région à l’exclusion de la Chine, est "un désastre potentiel pour notre pays" explique-t-il. A la place, il négociera des  "accords bilatéraux".

L'immigration : Sur sa thématique fétiche, la première meure n'est pas aussi spectaculaire qu'un mur à la frontière. Il ordonnera "au ministère du travail d’enquêter sur les abus des programmes de visas" annonce-t-il.

L'énergie : Grosse inquiétude après la fin de la COP22. Donald Trump s'est entouré de climato-sceptiques et souhaite désormais annuler "les restrictions tueuses d’emplois dans la production de l’énergie américaine – y compris le gaz et le pétrole de schiste et le charbon propre – créant ainsi plusieurs millions d’emplois bien payés".

Sécurité nationale : Dans ce domaine, il va demander "au ministère de la défense et au chef d’état-major d’élaborer un plan complet destiné à protéger les infrastructures vitales de l’Amérique des cyber-attaques, et de toutes les autres formes d’attaques."

Règlementation : Afin de réduire la bureaucratie, "l’adoption d’une nouvelle réglementation s’accompagnera de la suppression de deux anciennes réglementations" a affirmé Donald Trump.

Les lobbies : Dans la même veine, il souhaite interdire à toutes les personnes qui quitteront l'administration de rejoindre un lobby pendant cinq ans.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
La vraie raison qui pousse Apple à multiplier le nombre d’Iphones qu’ils veulent lancer chaque année
02.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
03.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
07.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 22/11/2016 - 11:33
Trump
Beaucoup de bon sens dans ces mesures., surtout ce délai de 5 ans imposé aux membres de l''Administration pour rejoindre un lobby. Cela s'étendra-t-il aux très grandes entreprises ou banques?
assougoudrel
- 22/11/2016 - 10:52
Ce matin sur Eur1, il était dit
que le journal Le Monde annonce que D. Trump s'est entouré des lobbies pour la Maison Blanche et que ça commençait à être la catastrophe pour les USA et le monde entier.
gerint
- 22/11/2016 - 07:36
Ces mesures me paraissent plutôt bonnes
On verra sur le terrain, enfin les Américains verront...