En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Capture d'écran Youtube
Manque à gagner
La victoire de Donald Trump a coûté 5,1 milliards de dollars au Mexicain Carlos Slim
Publié le 09 novembre 2016
Selon les informations publiées par le site américain Bloomberg, la richesse cumulée des milliardaires du monde entier a chuté de 41 milliards de dollars à l'ouverture des marchés.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les informations publiées par le site américain Bloomberg, la richesse cumulée des milliardaires du monde entier a chuté de 41 milliards de dollars à l'ouverture des marchés.

Dès l'annonce définitive des résultats de l'élection présidentielle américaine, la victoire de Donald Trump a produit l'effet d'un séisme politique à travers le monde. Si les électeurs d'Hillary Clinton ont été les premiers à subir cette onde de choc, le retentissement du scrutin a aussi impacté considérablement les plus grandes fortunes de la planète. 

Selon les informations publiées par le site américain Bloomberg, la richesse cumulée des milliardaires du monde entier a chuté de 41 milliards de dollars à l'ouverture des marchés mercredi matin. À titre de comparaison, celle-ci avait grimpé de 57 milliards de dollars quelques jours plus tôt, quand Hillary Clinton était encore donnée largement favorite par de nombreux sondages. 

Au premier rang de ces milliardaires, le Mexicain Carlos Slim (cinquième fortune mondiale), a été particulièrement touché par cette dégringolade vertigineuse : selon Bloomberg, l'élection du sulfureux candidat républicain lui aurait coûté 5,1 milliards de dollars, soit environ 9,2% de sa fortune. 

Malgré ces chiffres astronomiques, les marchés ont toutefois ouvert à la hausse mercredi, par rapport aux prévisions négatives émises pendant la nuit du scrutin. Par ailleurs, comme le souligne Money magazine, les pertes accusées par les plus grandes fortunes de la planète sont moins importantes qu'au lendemain de la victoire du Brexit, le 23 juin dernier (212 milliard de dollars). 

>>>> A lire aussi : Surpris par l'élection de Trump ? Si vous aviez lu ces articles sur Atlantico, vous l'auriez été beaucoup moins...

Vu sur : Lu sur The Week
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
02.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
03.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
04.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
05.
Notre-Dame : quand du recueillement on passe au cirque !
06.
Pourquoi la fonte du permafrost pourrait avoir des conséquences encore pires que prévues
07.
Les vrais objectifs de la sulfureuse ONG Qatar Charity
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 10/11/2016 - 15:29
Le capitalisme de connivence avec l'international-
socialisme...du pur bonheur pour les marchands de cigares et importateurs de champagne...
Anouman
- 10/11/2016 - 12:10
Bourse
Un journaliste qui ne sait pas que tant qu'on ne vend pas on a rien perdu c'est quand même un peu inquiétant.
ikaris
- 10/11/2016 - 08:58
Titre démago
ça n'a rien coûté à Carlos ... c'est juste la valeur virtuelle de son portefeuille qui a baissé ... mais vu qu'il n'a rien vendu et n'était de toute manière pas vendeur ....