En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Défense nationale

Cybersécurité : la France prend des mesures contre les cyberattaques

Publié le 04 juillet 2016
L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a publié trois arrêtés sectoriels, pour se protéger de tentatives de sabotage industriel.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a publié trois arrêtés sectoriels, pour se protéger de tentatives de sabotage industriel.

En France, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) veille sur les réseaux informatiques gouvernementaux ou ceux des entreprises les plus sensibles, comme EDF ou la SNCF et révèle avoir détecté ces derniers mois, des intrusions dans les ordinateurs de certaines sociétés. Cependant, aucune donnée n’a été volée. Ce qui laisse craindre des préparatifs en vue de tentatives de sabotages ou d’attaques terroristes. "La menace cyber doit être prise au sérieux au même titre que le risque d'attentat, d'intrusion ou d'attaque visant les infrastructures vitales de la France", a affirmé Louis Gautier, secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale. "…La menace terroriste, aujourd'hui, dans le domaine cyber, c'est de la configuration de sites, de la captation éventuelle de données, c'est du déni d'accès. Mais demain, il peut y avoir des prises de contrôle de système de sécurité, du sabotage de ses systèmes ou de systèmes industrielles qui peuvent avoir des conséquences physiques", a – t – il déclaré.

Protéger les secteurs d'importance vitale

Pour éviter une cyberattaque de grande envergure, l’ANSSI et le SGDSN (Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale) ont annoncé conjointement, la publication de trois arrêtés sectoriels concernant la gestion de l’eau, les produits de la santé et l’alimentation. Ces trois arrêtés sectoriels fixent les règles relatives à la sécurité des systèmes d’information des OIV (Opérateurs d’Importance Vitale) prévues par l’article 22 de la LPM (Loi de Programmation Militaire) du 18 décembre 2013. Ces règles prévoient notamment l’identification des systèmes d’importance vitale (SIIV), la notification des incidents de sécurité à l’ANSSI et les contrôles pour suivre la mise en place du dispositif. D'ores et déjà, les différents secteurs d’importance vitale ont donc pour obligation légale de se protéger. "L'idée c'est de bien s'assurer que les opérateurs qui gèrent ses réseaux d'eau ont bien la maitrise de leur système d'information et éviter que les attaquants développent une nouvelle forme, par exemple, de terrorisme ou de demande de rançon vis – à vis de ses opérateurs.", a expliqué Guillaume Poupard, le directeur de l’ANSSI.

Vu sur : Lu sur RFI
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

03.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

04.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

07.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy a démissionné

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires