En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© REUTERS/Stephane Mahe
militaire français tour Eiffel
Menace

"Nous sommes au bord d'une guerre civile", estime le patron de la DGSI

Publié le 22 juin 2016
"Il nous appartient donc d'anticiper et de bloquer tous ces groupes qui voudraient, à un moment ou à un autre, déclencher des affrontements intercommunautaires", avait déjà déclaré Patrick Calvar plus tôt cette année.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Il nous appartient donc d'anticiper et de bloquer tous ces groupes qui voudraient, à un moment ou à un autre, déclencher des affrontements intercommunautaires", avait déjà déclaré Patrick Calvar plus tôt cette année.

Lors de son intervention devant la commission d'enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre, Patrick Calvar, le patron de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a évoqué le risque de "guerre civile" qui pèse aujourd'hui sur l'hexagone. 

"Nous sommes au bord d'une guerre civile", a-t-il prévenu devant les parlementaires de la commission présidée par le député (LR) du Rhône Georges Fenech.

"Cette confrontation, je pense qu'elle va avoir lieu. Encore un ou deux attentats et elle adviendra. Il nous appartient donc d'anticiper et de bloquer tous ces groupes qui voudraient, à un moment ou à un autre, déclencher des affrontements intercommunautaires", avait déjà déclaré Patrick Calvar plus tôt cette année, devant la commission de la défense, rappelle Le Figaro

>>>> À lire aussi : Vers la guerre civile ? Pourquoi l’alternative binaire à laquelle Alain Juppé réduit le problème de l’islam en France pourrait produire l’effet contraire à celui qu’il espère

 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

04.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

05.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

06.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

07.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

01.

Les fonctionnaires contre l'État ?

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
C3H5.NO3.3
- 23/06/2016 - 23:25
Patrick Calvar
devra-t-il passer en conseil de guerre pour haute trahison ?
Liberdom
- 23/06/2016 - 13:27
Quel groupes ?
C'est bientôt la quasi totalité de la population qui va s'en prendre à l'islam terroriste, à l'islam du laisser faire sois disant modéré, à l'islam qui finance les assassins et à la racaille socialo-gauchiste qui est leur allié objectif. Espionner, contrôler et enfermer toute la population non musulmane sera difficile à la DGSI qui n'est jamais qu'une Stasi au petit pied.
tubixray
- 23/06/2016 - 09:11
Vite repassons nous les spots anti racisme !
Les voilà les skinheads bien blancs qui se mettent à trois pour passer à tabac un pauvre citoyen "issu de la diversité" , ce sont eux qui vont déclencher la guerre civile, il faut les arrêter vite !!!!!... Je ne faisais que répéter ce que les médias aux ordres nous ont dit mais si on réfléchit on en arrive à penser que les islamistes (musulmans refusant les lois et coutumes de l'état) représentant un réel danger à court terme ....