En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Sans fin
Grèce : moins de 5% des plans de sauvetage sont arrivés dans les caisses de l'Etat
Publié le 04 mai 2016
Seulement 9,7 milliards d'euros ont été employés pour le budget de l'Etat, alors que 86,9 milliards ont servi à rembourser des dettes, et 52,3 milliards à payer les intérêts, révèle une étude allemande.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Seulement 9,7 milliards d'euros ont été employés pour le budget de l'Etat, alors que 86,9 milliards ont servi à rembourser des dettes, et 52,3 milliards à payer les intérêts, révèle une étude allemande.

Selon les conclusions d'une étude relayée mercredi 4 mai par le site allemand Handelsblatt, moins de 5% des 215,9 milliards d'euros reçus par la Grèce dans le cadre de ses deux premiers plans de sauvetage sont arrivés dans les caisses de l'Etat. Le reste de cette somme aurait servi à rembourser des dettes antérieures, et à recapitaliser les banques grecques, assurent les auteurs d'une étude (European School of Management and Technology).

Seulement 9,7 milliards d'euros ont été employés pour le budget de l'Etat, alors que 86,9 milliards d'euros ont servi à rembourser des dettes, et 52,3 milliards à payer les intérêts. Une somme totale chiffrée à 37,3 milliards d'euros a été employée pour sauver les banques grecques. Depuis le plan de recapitalisation lancé en 2013, les banques grecques ont perdu près de 98% de leur capitalisation boursière. 

"Les subventions ont avant tout été utilisées pour sauver les banques européennes (…) Les contribuables européens ont renfloué les investisseurs privés", observe Jörg Rocholl, président de l'ESMT, cité par Handelsblatt. L'année dernière, la Grèce a reçu près de 90 milliards d'euros de la part de l'Union européenne et du FMI dans le cadre d'un troisième plan de sauvetage. 

>>>> À lire aussi : La Grèce menacée d'être exclue de Schengen : les troubles motivations de l'Europe vis-à-vis d'Athènes

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
02.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
03.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
04.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
05.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
06.
Pourquoi le nouvel angle d’attaque d’Emmanuel Macron pour les européennes est bien plus intéressant que le précédent
07.
La République en Marche a-t-elle hérité d’un des pires défauts de la gauche ?
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 05/05/2016 - 18:50
C'est déjà beaucoup, 9,7 milliard
de contribution des con-tribuables europeens au budget grec...Mais le reste à été consacré aux banques grecques et aux intérêts Rothschild-Goldmann-Sachs, et ça, c'est un pur scandale! Ces banques auraient dû être capitalisées sans coûter un centime aux con-tribuables.
Ganesha
- 05/05/2016 - 12:18
Poignards
Corruption, Prévarication… Le Capitalisme mondialisé de Merkel-Juncker dans toute sa splendeur ! Faudra-t-il qu'un Brutus et quelques conjurés terrassent ce monstre à coups de poignards ?
Anguerrand
- 05/05/2016 - 06:54
C'est bien le risque qui guette la France
si les taux d'intérêt de la dette augmentent et pire si l'on revient au franc.