En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
A revoir

Agriculture : la PAC n'a pas créé d’emploi, selon le rapport d'un eurodéputé français

Publié le 27 avril 2016
Pour Eric Andrieu, "les réformes successives adoptées depuis 1992 ont laissé libre cours au marché et ont fragilisé l'agriculture familiale".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour Eric Andrieu, "les réformes successives adoptées depuis 1992 ont laissé libre cours au marché et ont fragilisé l'agriculture familiale".

Une Politique agricole commune (PAC) à revoir. C’est la conclusion du rapport présenté ce mari à Bruxelles par un eurodéputé français, et révélé ce mercredi par Le Figaro. Alors qu’elle célèbre ses 54 ans cette année, la PAC n'a pas favorisé la création d'emplois selon le socialiste Éric Andrieu. Le Figaro écrit que,  "au mieux, elle a permis de maintenir les 22 millions de postes de travail de l'agriculture en Europ"e.

Mais selon l'eurodéputé, "les réformes successives adoptées depuis 1992 ont laissé libre cours au marché et ont fragilisé l'agriculture familiale, à l'avantage des modèles d'exploitations intensifs orientés vers les marchés à l'export". Le parlementaire européen rappelle que 80% des dépenses de la PAC (qui constitue le 1er budget européen), portent sur des aides directes qui sont liées à la surface des exploitations, et non aux productions qu'elles dégagent ou aux personnes qu'elles emploient.

"Ces aides sont dénuées de tous sens de la réalité et favorisent la concentration des exploitations agricoles avec un impact négatif sur l'emploi en milieu rural" estime-t-il. Les dernières statistiques officielles d'Eurostat indiquent que le nombre d'exploitations européennes a chuté de 20% rien qu'entre 2007 et 2013, passant de 13,6 millions à 10,8 millions six ans plus tard.

Eric Andrieu souligne qu’une "PAC en faveur de l'emploi est possible". Il préconise de soutenir les jeunes agriculteurs et les exploitations familiales et de repenser les objectifs, pour que la PAC "redevienne une politique publique au service de tous, qui réponde à la fois aux attentes de la société et aux défis de l'emploi".

Vu sur : Lu sur le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 27/04/2016 - 14:45
Les paysans et les gauchistes.
Les gauchistes, qui nous gouvernent, accablent de charges nos paysans qui en ont MARRE.....Nous avons pourtant besoin de l'agriculture!.. Ce sont nos paysans qui nous nourrissent!...Pour l'agriculture ''les chiffres n'ont jamais été aussi mauvais''...voir
http://economiematin.fr/news-agriculture-crise-degradation-situation-financiere-faillite-fermeture-france
Si nous n'avons plus de paysans, ce ne sont pas nos technocrates, avec leurs tablettes numériques, qui nous nourriront!...