En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Bonnet d'âne
L'Unicef classe la France parmi les pays les plus inégalitaires pour l'éducation des enfants
Publié le 14 avril 2016
"Le fossé entre les performances des élèves en fonction de leur milieu social est très important" relève l'organisation.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Le fossé entre les performances des élèves en fonction de leur milieu social est très important" relève l'organisation.

Une situation plus qu'inquiétante. Selon un rapport du centre de recherche Innocenti paru ce jeudi, les élèves défavorisés français accusent un retard scolaire "très préoccupant". Innocenti, un 'think tank' de l’Unicef, basé à Florence) classe même notre pays 35e sur... 37, dans cette étude qui porte sur les écarts de performance en lecture, maths et sciences en fonction du milieu social. 

Le rapport mesure les inégalités entre les 10 % d’enfants les moins favorisés et ceux qui se situent dans la moyenne. La méthode permet donc d’évaluer le décrochage des plus vulnérables. Ce rapport est lancé simultanément dans tous les pays où l’Unicef est implanté. 

"La France se situe presque à la dernière place du classement en termes d'écarts de performance scolaire", relève le rapport, qui étudie les inégalités en matière de bien-être des enfants dans les pays de l'OCDE et de l'Union européenne. "Le fossé entre les performances des élèves en fonction de leur milieu social est très important" en France. "Ce retard scolaire très préoccupant n'a pas diminué depuis 2006", a regretté l'Unicef.

L'UNICEF sort jeudi 1 rapport sur les inégalités entre enfants ds 41 pays riches. #StayTuned #ÉgalitéPourLesEnfants pic.twitter.com/IReFbWGl08

— UNICEF France (@UNICEF_france) 12 avril 2016

 

Vu sur : Lu sur La Croix
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
UNICEF, enfance, éducation
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
05.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
07.
Une directrice de collège alerte sur "l'hypersexualité" des élèves de 6e et de 5e
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pourquoi-pas31
- 14/04/2016 - 15:39
J'ai retrouvé d'anciennes photos de classe
Dans la classe avant l'examen d'entrée en 6ème, nous étions 53 élèves. Aujourd’hui, avec 25 élèves, il faut un assistant pour le professeur.
La dictée avec plus de 5 fautes était éliminatoire ! Très peu ont échoué. Quand on ne savait pas ses leçons ou que l'on n'avait pas fait ses devoirs, un coup de règle en bois sur le bout des doigts réunis, cela faisait mal un quart d'heure, et le lendemain, devoirs faits et leçons apprises. C'était une autre époque ! Aujourd'hui, tout est trop dur pour ces pauvres petits enfants rois qui vont se suicider dès qu'apparaitra la première grosse difficulté
vangog
- 14/04/2016 - 14:59
Bon ben...démission du ministre de la Ré-Education!
et démission des pédagogues-idéologues gauchistes qui nous ont pondu cette Éducation sans âme, inégalitaire à force d'égalitarisme, et formant de futurs chômeurs sans les bases nécessaires pour affronter la globalisation! A titre de rappel, le Front National préconise de ré-enseigner les savoirs fondamentaux, lire, écrire, compter, d'abandonner les gadgets inutiles et extra-scolaires, l'abandon des méthodes syllabiques et des délires pédagogistes, la réhabilitation du BAC, de la discipline, des notes, de la responsabilité des directeurs d'école, de l'apprentissage à quatorze ans etc...