En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Mauvaise nouvelle
Chômage : forte hausse en octobre de 1,2 %, record absolu dans la catégorie A
Publié le 26 novembre 2015
42.000 demandeurs d'emploi de plus ont été recensés en octobre. Il s'agit du deuxième pire mois depuis le début du quinquennat de François Hollande.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
42.000 demandeurs d'emploi de plus ont été recensés en octobre. Il s'agit du deuxième pire mois depuis le début du quinquennat de François Hollande.

Les mois se suivent et ne ressemblent pas. Et c'est c'est une vraie désillusion pour le gouvernement. Après une spectaculaire baisse de 0,7% en septembre - soit 23.800 demandeurs d'emploi en moins en catégorie A - le chômage est reparti à la hausse en octobre... et très fortement. En catégorie A, le nombre des demandeurs d'emploi a bondi de 42.000, soit une progression de 1,2%. Ainsi, la baisse du mois précédent est-elle complètement effacée. Au total, il y avait fin octobre 3.589.800 demandeurs d'emplois en catégorie A en France métropolitaine, en progression de 3,7% sur un an. En incluant les DOM, ce nombre atteint 3.850.900.

François Hollande comptait aborder le premier tour des élections régionales, dimanche 6 décembre, en brandissant un deuxième mois consécutif de recul du chômage - ce qui ne s’est plus vu depuis cinq ans. Le chef de l'Etat devra au contraire composer avec ce très mauvais résultat, qui constitue la plus forte hausse enregistrée depuis janvier 2013 et le deuxième pire résultat mensuel depuis le début du quinquennat !

Dans le détail, le chômage des jeunes de moins de 25 ans est a peu près stabilisé (-0,5% sur un mois). En revanche, le chômage des 25-49 ans progresse de 0,2% en octobre et de 5,2% sur un an. Le problème concerne toujours surtout et encore les plus de 50 ans, avec une progression de 0,8% en octobre et de... 9,8% sur douze mois. Maigre consolation, le bilan est plus nuancé en incluant les inscrits à Pôle emploi ayant en partie travaillé dans le mois (catégories B et C) : la hausse globale n’est alors plus "que" de 13.100.

Lorsque l'on s'intéresse aux chiffres annuels par régions, on constate que le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A augmente dans les vingt-deux de France métropolitaine (entre +0,3 % en Franche-Comté et +5,6 % en Rhône-Alpes). La hausse est de 0,9 % dans les départements d’Outre-Mer. Le nombre de jeunes de moins de 25 ans inscrits en catégorie A diminue dans vingt régions de France métropolitaine et augmente dans deux régions (entre -8,7 % en Franche-Comté et +0,6 % en Auvergne). Ce nombre baisse de 6,6 % dans les départements d'Outre-Mer. En France métropolitaine, c'est en Ile-de-France que la part des moins de 25 ans parmi les demandeurs d’emploi en catégorie A est la plus basse (12,0 %) et en Haute-Normandie qu’elle est la plus élevée (19,3 %). Cette part s'établit à 14,2 % dans les départements d'Outre-Mer. 

Les réactions des politiques :

"Ces chiffres ne sont pas satisfaisants", a commenté dans un communiqué Myriam El Khomri, la ministre du Travail, tout en estimant qu’ils "doivent néanmoins être interprétés avec prudence car les résultats de ces derniers mois connaissent de fortes variations". Et de poursuivre sur le même ton positif : "La reprise de notre économie est engagée (+0,3 % de croissance et 14.900 créations nettes d’emplois au troisième trimestre) mais elle est encore insuffisante pour se traduire par une diminution durable du nombre de demandeurs d'emploi compte tenu de la hausse de notre population active", explique, le ministère du Travail, promettant que "nous poursuivons nos efforts de soutien à la croissance tout en renforçant l'accompagnement des demandeurs d’emploi".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
02.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Inde : à peine inauguré, le train le plus rapide du pays heurte une vache et tombe en panne
05.
Alain Finkielkraut sur son agression : " je n’aurais pas subi ce même genre d’insultes sur les ronds-points"
06.
Acte XIV : les Gilets jaunes entre infiltration par l’extrême-gauche et envie de retour aux sources
07.
Primaire ligue : rions de bon coeur avec la ligue du LOL
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
06.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 27/11/2015 - 10:35
Le changement c'est maintenant !...
...ça valait le coup d'attendre ! ☺ Explosion du chômage, de la dette, des déficits, de l'insécurité, des attentats : cet exécutif de merde a, en 3 ans, mis la France à l'envers, l'a souillée comme jamais personne ne l'a souillée ! Qui peut encore dire que l'UMP et le PS c"est pareil ? Qui peut dire - en toute bonne foi - que ça va mieux avec le P.S. qu"avec le précédent gouvernement ?
essentimo
- 27/11/2015 - 07:42
Comme
Belkacem, Kohmri vous annonce les pires nouvelles avec le sourire !
bjorn borg
- 26/11/2015 - 22:06
Et hollandouille
Va redescendre ? Il dépense sans compter les € des sans dents et on va continuer à le porter aux nues ? Quelle bonne blague que voilà !