En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Initiative malvenue

Auschwitz : des brumisateurs pour les touristes qui rappellent les douches créent la polémique

Publié le 01 septembre 2015
Ces brumisateurs ont évoqué le souvenir de ces centaines de milliers de juifs qui, à cet endroit précis, ont été assassinés au Zyklon B.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ces brumisateurs ont évoqué le souvenir de ces centaines de milliers de juifs qui, à cet endroit précis, ont été assassinés au Zyklon B.

Le mémorial d'Auschwitz-Birkenau a cru bien faire. Pour permettre aux touristes d'affronter les fortes chaleurs qui sévissent en Pologne, le musée a décidé cet été d'installer des douches à l'entrée de l'ancien camp d'extermination nazi. Mais si cette attention pouvait être saluée, elle a créé la polémique. En effet, ces brumisateurs ont réveillé le souvenir de ces centaines de milliers de juifs qui, à cet endroit précis, ont été assassinés au Zyklon B.

Ces installations ont troublé, et même scandalisé. Les médias israéliens ont été les premiers à réagir. Meir Bulka, un visiteur âgé de 48 ans, a notamment témoigné au Jerusalem Post : "Pour moi, Israélien, qui ai perdu tant de proches dans l'Holocauste, cela ressemblait très fortement aux douches que les juifs devaient prendre avant d'entrer dans les chambres à gaz. Quelqu'un a parlé de gimmick de l'Holocauste." L'homme est allé demander des explications à l'administration du mémorial : "Ils m'ont dit qu'ils étaient désolés de m'avoir blessé."

Un porte-parole du lieu s'est ainsi expliqué auprès du quotidien israélien : "Beaucoup de nos visiteurs viennent de pays où les chaleurs que l'on rencontre en Pologne cet été ne se produisent pas. Il y a eu des cas de malaises. Nous devions faire notre possible pour minimiser les risques et prendre soin de la santé de nos visiteurs". Les brumisateurs ont été installés dans les premiers jours de très fortes chaleurs et seront retirés ensuite. 

En revanche, la communauté juive locale semble ne pas avoir eu la même réaction et dit comprendre que ces douches puissent déranger, mais invite à les regarder d'un autre œil. "Les températures ont atteint les 40 °C. L'administration voulait s'assurer de la santé de ses visiteurs", plaide le rabbin Michael Schudrich. "Rétrospectivement, elle aurait pu en effet trouver un lieu et une construction plus délicats." Piotr Kadlick, ancien président de l'Union des communautés juives de Pologne, va plus loin. "Les Allemands ont transformé le concept de douche - une source d'hygiène et de détente - en équivalent de l'horreur pure. Nous n'avons pas à suivre cela."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
nat02
- 01/09/2015 - 16:25
pourquoi pas
si cela peut reveiller des consciences alors pourquoi pas
envoyons tous les enfants et jeunes adultes la bas pour les faire reflechir s'ils ont un cerveau à ce qu'évoquent leurs cris de "mort aux juifs"
Deudeuche
- 01/09/2015 - 12:48
Le Réalisme rencontre le mauvais goût
pas terrible, et un peu glauque.