En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
De la friture sur la ligne
SFR proproserait de racheter Bouygues Telecom pour 10 milliards d'euros, Macron s'insurge contre cette "consolidation"
Publié le 21 juin 2015
Selon le Journal du Dimanche, Patrick Drahi, à la tête notamment de l'opérateur Numéricable-SFR ou encore des journaux L'Express et Libération, a fait une offre à son concurrent direct. Le ministre de l’Economie a aussitôt réagi à cette information.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le Journal du Dimanche, Patrick Drahi, à la tête notamment de l'opérateur Numéricable-SFR ou encore des journaux L'Express et Libération, a fait une offre à son concurrent direct. Le ministre de l’Economie a aussitôt réagi à cette information.

Le Journal du dimanche indique que Patrick Drahi, à la tête d’un empire des médias et des télécommunications en France comprenant l’opérateur Numéricable-SFR ou encore les journaux L’Express et Libération, a fait une offre de 10 milliards d’euros pour prendre le contrôle de la filiale télécoms du groupe Bouygues. Le JDD affirme également que le schéma prévoit que le quatrième opérateur mobile Free reprendrait une partie des fréquences, des antennes et des boutiques de Bouygues Telecom (11 millions de clients, ndlr), et que l’opérateur historique Orange reprendrait de son côté «plusieurs centaines de salariés» de l’opérateur racheté.

"Une consolidation" dans le secteur des télécoms n’est "pas souhaitable", a indiqué dimanche le ministre de l’Economie Emmanuel Macron dans une déclaration à l’AFP, à propos d’informations du journal JDD selon lesquelles le groupe Numericable-SFR a fait une offre sur son concurrent Bouygues Telecom. "Je dis et répète que la consolidation n’est pas aujourd’hui souhaitable pour le secteur. L’emploi, l’investissement et le meilleur service aux consommateurs sont les priorités. Or les conséquences d’une consolidation sont à ces égards négatives, comme l’ont prouvé les cas récents en Europe", a déclaré le ministre.

Et de poursuivre : "Que chacun se concentre sur les engagements pris en matière d'investissement, sur l'innovation, sur l'attribution imminente de la bande (de fréquences) 700 MHz et sur les opérations. C'est cela qui est bon pour l'emploi dans le secteur, pour la production et l'équipement du pays". En effet, l'objectif visé par l'Autorité de régulation (Arcep) est d'éviter qu'un opérateur puisse contrôler plus du tiers des trois bandes concernées, celles de 700, 800 et 900 MHz, ce qui pourrait contrecarrer les desseins de Patrick Drahi.

 

Le ministre de l'Economie conclut ainsi : "Je continuerai à être très vigilant sur l'ensemble de ces sujets et sur le respect des engagements pris par les opérateurs. Je les réunirai à nouveau le 16 juillet prochain afin de faire le point entre autres sur le très haut débit".

Vu sur : Lu sur JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
La vraie raison qui pousse Apple à multiplier le nombre d’Iphones qu’ils veulent lancer chaque année
02.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
03.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
07.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 21/06/2015 - 20:54
et c'est pas fini .....
....donc après l'acier ,l'aluminium, l'électronique ,le textile, Peugeot aux chinois Alcatel aux Finlandais, Lafarge ,sfr, numéricable, adecco , a nos fourmis suisses au tour de bouygtel !!!
VENDONS ..... mais :
Hé les ducons-zélites les emplois vous y irez les trouver où ?