Crise de l'euro
Vers un nouveau plan de sauvetage
Publié le 26 septembre 2011
Selon la BBC, des discussions sont en cours entre les dirigeants européens afin d'établir un nouveau plan de sauvetage d'ici 5 à 6 semaines.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon la BBC, des discussions sont en cours entre les dirigeants européens afin d'établir un nouveau plan de sauvetage d'ici 5 à 6 semaines.

Et de trois. Selon la BBC, un troisième plan de sauvetage serait en discussion au sein de la zone euro. Il pourrait être mis en place d'ici un mois et demi, vers la mi-novembre. Ce nouveau plan de sauvetage comprendrait trois points principaux.

Le premier point serait de porter à 2000 milliards d'euros (soit le quadrupler) le Fond Européen de Stabilité Financière (FESF) – actuellement de 440 milliards. Cette augmentation permettrait alors de mieux aider les pays en difficulté et également de venir en renfort à la Banque Centrale Européenne.

Le second point serait de voir renoncer les investisseurs à 50% de leur créance vis à vis de la Grèce, cela vient s'ajouter au 20% déjà définis par le plan de sauvetage de juillet dernier qui doit encore être ratifié.

Enfin, le dernier point important serait de recapitaliser les grandes Banques européennes afin qu'elles puissent assurer des pertes importantes.

Dans cette crise, tous les protagonistes autour de la table des discussions de ce nouveau plan s'accordent à dire qu'une sortie de l'euro serait catastrophique et reviendrait à repartir dans les années 60. Le ministre de l’économie grecque, Evangelos Venizelos, a affirmé après un entretien avec Christine Lagarde que la Grèce "ferait tout" pour réduire son déficit qui s'élève aujourd'hui à plus de 160% du PIB. Il a également affirmé que si la crise de la dette grecque était grave, elle n'entrainerait pas "un effet domino" aux autres pays européens.

Sans un emprunt ce mois-ci, la Grèce sera dans l'incapacité de rembourser ses créances le mois prochain.

Vu sur : Lu sur BBC News
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
07.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Père Sifleur
- 27/09/2011 - 08:19
Y'a un truc qu'il faudrait m'expliquer !
Tous les pays occidentaux ou presque sont surendettés ce qui ne les empêchent pas d'apporter des fonds par milliards à des organismes financiers internationaux pour renflouer ceux qui sont encore plus surendettés. Et ils empruntent pour cela. Est-ce que ce tient debout cette affaire ? Je dois être un peu borné pour ne pas comprendre, mais il me semble que c'est absurde !
ombrelle
- 26/09/2011 - 21:44
on se fout de nous...
comme des Grecs "se foutent de la crise"!
on nous fatigue!
comment admettre que des Grecs continuent leur train de vie alors qu'ici,
on se prive réellement à niveau de vie égal!
je pense qu'on nous ment à nous qui ne savons pas analyser les enjeux!
on va finir par demander des preuves, des listes de ce qui doit être fait: argent rapatrié des eldorados, cadastre, impôts etc et ça se fera aux urnes
Gilles
- 26/09/2011 - 20:35
Pas seulement
Ce qu'ils craignent tous c'est de perdre les belles planques européennes... Ils ne retrouveront jamais de pareils postes grassement payés pour un résultat aussi nul. ils ont laissé entrer la Grèce dans la zone Euro et n'ont JAMAIS rien contrôlé. Dans un boîte privée, on est viré pour moins que cela.