En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

03.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

06.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

ça vient d'être publié
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 19 min 35 sec
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 1 heure 45 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 2 heures 46 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 4 heures 11 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 6 heures 29 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 10 heures 45 min
décryptage > Culture
Vive la liberté !

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

il y a 12 heures 43 min
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 13 heures 42 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 1 heure 13 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 2 heures 12 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 3 heures 28 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 4 heures 50 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 7 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 10 heures 2 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 10 heures 27 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 11 heures 25 min
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 14 heures 15 min
C'est comme ça et pas autrement

Pierre Gattaz augmente son salaire et se justifie : "quand on crée de la richesse, on la distribue"

Publié le 06 mai 2014
En tant que patron de Radiall, sa rémunération a été revue en hausse de 29% en 2013.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En tant que patron de Radiall, sa rémunération a été revue en hausse de 29% en 2013.

Pierre Gattaz a augmenté son salaire de 29% selon Le Canard Enchaîné. Le patron du Medef a touché 420 000 euros en 2013 en tant que n°1 de Radiall. "Un paradoxe alors que le même homme prône, en tant que représentant du patronat, l'appel à la modération salariale et à l'exemplarité" écrit le journal satirique. Par ailleurs, les salaires de ses employés ont augmenté de 3,3% seulement.

Mais pour Pierre Gattaz, il ne semble pas y avoir de problème. "Quand on crée de la richesse, on la distribue" a indiqué le patron des patrons sur son blog, qui a touché 102 000 euros de part variable sur son salaire. "A peine un journal satirique publie-t-il une information incomplète et biaisée, que voilà la classe politique qui s'en saisit, souvent à contresens (...) Au final, ma rémunération en 2013 s'élève donc à 420 k€, dont 102 k€ de variable. Pour mémoire, la limite maximale des salaires des PDG des entreprises publiques a été fixée par l'Etat à 450 k€ (…) Quand j'ai parlé de modération salariale, j'avais précisé qu'elle devait se comprendre en fonction de la situation de l'entreprise" a-t-il expliqué sur son blog dans un billet intitulé "Salaires et modération : cessons les fantasmes".

Pierre Gattaz a aussi indiqué que son salaire n'a augmenté que de 3% et que le reste de sa rémunération est indexée sur le résultat opérationnel du groupe, en hausse de 33,3 % en 2013. Ce mardi matin, François Hollande lui-même avait commenté la hausse de rémunération de Pierre Gattaz disant "il y a un moment où chacun doit être responsable : on ne peut pas demander la baisse du smic, voire sa suppression, et en même temps considérer qu'il n'y a pas de salaire maximal".  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (19)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 07/05/2014 - 21:37
Encore un mégalo
qui croit que le monde tourne grâce à lui.
pave777
- 07/05/2014 - 09:50
Pierrot est un grand faiseur,
surtout pour lui même, il a recommandé à l'ex Cheftaine du MEDEF, Parisot, de fermer sa grande gueule, à propos d'un SMIG dévalué ! ça donne une idée du personnage ! D’Yvon père, à Pierrot fils, mêmes canailles, au service des banksters, du mondialisme, de la dérégulation, et de la volonté de détruire le système social français. Hollande est devenu complice de cette clique, au même titre que l'était Sarkozy, c'est bien la preuve que les travailleurs et la classe moyenne, n'a plus rien à attendre de l'Etat UMPS, ce sont de simples collabos d'un patronat apatride et délocalisateur.
FATALITAS
- 07/05/2014 - 09:38
"On se souvient du président
"On se souvient du président Pompidou avouant peu avant sa mort qu’il avait ouvert les vannes de l’immigration en France à la demande des grands patrons, désireux de pouvoir bénéficier d’une main d’oeuvre nombreuse, docile et bon marché, d’une réserve quasi inépuisable à même de réduire les ardeurs revendicatrices des travailleurs français". Maintenant que la France est désindustrialisée que beaucoup d'entreprises ont délocalisé voir fermé c'est le retour de bâton il va en falloir beaucoup d'impôts pour entretenir toute la misère du monde qu'ils ont fait venir en France.