En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
C'est dit

Iouchtchenko : "Ianoukovitch et Timochenko sont les deux problèmes de l'Ukraine"

Publié le 05 mars 2014
L'ancien président ukrainien était l'invité d'Europe 1 ce mercredi matin.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien président ukrainien était l'invité d'Europe 1 ce mercredi matin.

Un parfum de Guerre froide règne en Europe. La situation en Ukraine inquiète la communauté internationale. Même si la diplomatie semble avoir pris le dessus sur une éventuelle intervention armée. En effet, les Etats-Unis, tout en augmentant la pression sur la Russie, veulent offrir à Vladimir Poutine une issue de sortie de la crise ukrainienne, en coopération avec leurs alliés européens. Mais sur la situation actuelle en Crimée et sur le renversement de Viktor Ianoukovitch, une voix ne s'était pas encore faite entendre : celle de l'ancien président ukrainien Viktor Iouchtchenko. C'est chose faite depuis ce mercredi matin. En effet, l'ex-chef de l'Etat était l'invité d'Europe 1 et il en a profité pour partager ses impressions sur la situation politique dans son pays et vis-à-vis de la Russie.

Pour lui, l’objectif de Vladimir Poutine est clair "il veut faire renaître une sorte de nouvel empire, une nouvelle URSS mais qui porterait le nom de la Russie. C’est un plan obsessionnel". "Il a récemment déclaré que sa plus grande tragédie était la chute de l’URSS", a-t-il précisé. Viktor Iouchtchenko estime que les déclarations du président russe ce mardi, qui dit se réserver le droit de recourir à "tous les moyens" pour protéger ses citoyens en Ukraine – le prouvent. 

L’ancien président de 2005 à 2010, et leader de la révolution orange en 2004, en profite aussi pour assure qu'il "ne sera pas candidat  à l’élection présidentielle anticipée" en Ukraine qui doit se tenir le 25 mai prochain. "Je pense plutôt qu’il faut soutenir la nouvelle génération, les nouveaux hommes politiques ukrainiens", a-t-il estimé. Toujours sur Europe 1, Viktor Iouchtchenko adresse un tacle à l'opposante Ioulia Timochenko. Il estime que "Viktor Ianoukovicth et Ioulia Timochenko [qui a été le Premier ministre de Iouchtchenko, ndlr] sont les deux problèmes de l’Ukraine".


Une critique en bonne et due et forme alors même que celle-ci devrait, elle, être candidate à l'élection présidentielle. Viktor Iouchtchenko a par ailleurs estimé que l’ancien boxeur et figure de l’opposition, Vitaly Klitschko "a de très bonnes chances pour cette élection présidentielle s’il prépare une politique qui consoliderait la nation ukrainienne". L’ancien président s’est même dit "prêt à le soutenir".

Viktor Iouchtchenko a aussi balayé l’idée que la Crimée puisse être cédée à la Russie. "L’Ukraine est une entité, un pays qui ne fait qu’un et on ne peut pas se poser la question de savoir à qui est la Crimée. La Crimée est ukrainienne", a martelé l'ancien président ukrainien. Face à la détermination du président russe, il faut donc trouver des moyens de pressions. Selon lui, "Poutine a peur de deux choses : la réaction internationale et la réaction de son propre peuple".

Enfin, l'ancien dirigeant a été interrogé sur la manière dont la France et François Hollande gère la crise en Ukraine. Viktor Iouchtchenko confie qu’il souhaiterait "à terme que l’Ukraine devienne un membre à part entière de l’Union européenne".  C'est pourquoi, il demande au président français de garder cette idée en tête, "que cela fasse partie de son programme politique".

Vu sur : lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une suggestion pour Greta Thunberg : et si pour sauver la planète, on guillotinait les riches ?

02.

Carlos Ghosn : enfin un ami, Francis Ford Coppola !

03.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Les épargnants français, bipolaires ?

06.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

07.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires