À Propos

Claude-Etienne Armingaud est avocat exerçant notamment en droit de l'informatique et des réseaux de communication électronique.

Après un passage à l'Office Central de Lutte contre la Criminalité liée au TIC, il assiste depuis 2006 de nombreuses sociétés, des start-up aux groupes industriels transnationaux, tant en conseil qu'en contentieux.au sein de cabinets internationaux de premier ordre. Il aborde notamment les questions de gestion des données personnelles, de propriété industrielle, de contenus éditoriaux ou des partenariats avec prestataires et fournisseurs.

 

Etienne Drouard est avocat spécialisé en droit de l’informatique et des réseaux de communication électronique.

Ancien membre de la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) de 1996 à 1999, ses activités au service d’acteurs publics et privés, nationaux et internationaux, ont porté depuis sur l’ensemble des débats de régulation des réseaux et contenus numériques menés devant les institutions européennes (Commission, Parlement), françaises (Parlement, gouvernement,), ainsi que devant la Chambre des Représentants des États-Unis.

Il a rédigé près de 300 amendements législatifs adoptés en France depuis 1996 dans le cadre de la régulation des communications électroniques, et contribué à 27 ouvrages, rédigé de nombreux codes de déontologie professionnelle en ce domaine, plus de 180 articles de doctrine et animé près de 300 publics et privés.

Il anime depuis Paris une équipe d’avocats spécialisée en matière de propriété intellectuelle et de droit des réseaux, des services et des contenus en ligne.

 

 

 

 

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Espionnage numérique
L’État traque les hackers... mais qui contrôle l’État quand il se fait lui-même pirate ?
La police allemande aurait utilisé un "cheval de Troie" pour enregistrer les communications et contrôler à distance des ordinateurs. Un dispositif que les enquêteurs français ont déjà mis sur pied dans un cadre légal plutôt flou.
03/11/2011 - 16h50
04
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours