En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 1 heure 54 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 3 heures 24 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 7 heures 19 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 8 heures 22 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 8 heures 59 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 9 heures 25 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 10 heures 21 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 10 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 1 heure 42 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 2 heures 42 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 4 heures 30 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 7 heures 50 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 8 heures 28 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 8 heures 57 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 9 heures 20 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 10 heures 4 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 10 heures 33 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 11 heures 7 min
© Reuters
Le snowboard est le sport d'hiver le plus dangereux.
© Reuters
Le snowboard est le sport d'hiver le plus dangereux.
Chute

Ski alpin, snowboard, luge et cie : qu'est-ce qui est le plus dangereux ?

Publié le 02 mars 2014
Chaque année, environ 150 000 blessés sont pris en charge par les Médecins de Montagne. Passage en revue de l'accidentologie des sports d'hiver... et conseils pour ne pas intégrer ces statistiques !
Jean-Baptiste Delay
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Baptiste Delay est médecin généraliste et président de l'association Médecins de montagne, qui vise à améliorer la qualité de la prise en charge médicale en station de sports d'hiver. www.mdem.org
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chaque année, environ 150 000 blessés sont pris en charge par les Médecins de Montagne. Passage en revue de l'accidentologie des sports d'hiver... et conseils pour ne pas intégrer ces statistiques !

Atlantico : Le chassé-croisé des vacances d'hiver a lieu ce weekend en direction des stations de sports d'hiver. L'accidentologie dans ces sports est-elle élevée ? Entre la luge, le ski alpin ou le snowboard, quel est le sport le plus dangereux ?

Jean-Baptiste Delay :  Il est difficile de donner un chiffre pour la luge, puisqu'on ne connait pas le nombre de pratiquants. Contrairement au ski, vous pouvez faire de la luge sur une piste privée, dans votre jardin, ou même sur un matelas en sortie de boîte de nuit... Il est donc difficile de repérer les blessures liées à ce sport.

Par contre, les chiffres existent pour le ski alpin, le snowboard et le mini-ski - même si ce dernier représente beaucoup moins de pratiquants.

Pour l'hiver 2012/2013, sur les 8 millions de pratiquants de sports d'hiver en France, 150.000 blessés ont été pris en charge par les Médecins de Montagne.

Si on compte par rapport aux journées skieurs, définie à partir de la vente des forfaits de ski, on voit qu'il 2,64 blessés pour 1000 Journées Skieur. Ce nombre monte à 3,5 blessés en snowboard et 2,5 en ski alpin. Il y a donc plus de snowboarder qui se blessent, même si leur nombre est plus faible. Le snowboard, souvent décrit comme une pratique plus dangereuse que le ski alpin, doit surtout cette impression aux débutants, qui sont une population à risque.

Comment expliquer ce plus grand danger du snowboard ?

Le snowboard est un sport plus techniques, avec des virages plus serrés et plus de collisions. Les débutants sont une population particulièrement à risque dans ce sport.

Les blessures différent-elles selon les sports ?

En ski alpin, ce sont surtout les membres inférieurs qui sont touchés : l'entorse du genou représente un tiers des diagnostics, et est la pathologie la plus fréquente. Les fractures de la jambe et de la cheville sont aussi fréquentes, en particulier chez les enfants.

A l'inverse, la fracture du poignet représente le quart des blessures en snowboard et les membres supérieurs sont généralement les plus touchés.

A voir ce type de blessures, on comprend que le port du casque ne fait pas tout...

Il ne fait pas tout, mais ce n'est pas pour cela qu'il ne faut pas en mettre ! C'est comme en moto, les casques n'évitent pas tous les traumatismes crâniens, mais ce n'est pas pour cela qu'on arrête d'en porter.

Pour les snowboarder, les gants de protection sont aussi très importants, et on a commencé à travailler là-dessus avec un industriel l'année dernière afin de sensibiliser les pratiquants.

Le réglage des fixations aux normes permet aussi d'éviter les entorses du genou.

Quels sont les accidents les plus fréquents ? 

Les chutes sont les plus fréquentes, et les collisions représentent 10% des accidents. C'est un chiffre qui augmente, car la vitesse moyenne des skieurs est en augmentation. Les skis se sont en effet amélioré depuis de nombreuses années, les skieurs débutants ont donc tendance à se sentir plus rapidement en confiance qu'avant et à augmenter leur vitesse.

Les conseils des médecins de montagne :

- Tous sports de glisse : mettez un casque. Le taux de Traumatisme crânien élevé lors des collisions justifie le port du casque quelque soit l'âge. Un effort doit encore être fourni pour les adolescents et adultes.

 - Ski alpin : faites régler vos fixations. L'entorse du genou représente 1/3 des diagnostics en ski alpin. Une étude en 2001 a montré qu'une entorse sur  deux est la conséquence d'une fixation mal réglée.

Snowboard : adoptez des protections poignet. La fracture du poignet représente plus du quart des diagnostics en snowboard. Des études récentes ont montré l'effet proteceur des protections poignet.

- Débutants : prudence ! Prenez un moniteur pour apprendre plus vite et sûrement. Les débutants de moins de 7 jours de pratique sont plus exposés à un accident !

- Assurez-vous : le secours est payant en cas d'accident.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Satan
- 02/03/2014 - 13:33
aller skier alors que c'est la crise!!!
je trouve cela un peu culotter!
Inconnu
- 02/03/2014 - 10:52
Faut pas raconter n'importe quoi !
Dans le style "les skis se sont récemment améliorés, donc les débutants se sentent plus en confiance". Surtout quand on est un médecin de montagne pratiquant la discipline !
Parce que les farts de type "o-xxxx" d'il y a des décennies fournissaient alors une glisse incomparable. Rien de nouveau donc, en matière de dynamique et de découverte de la glisse.
.
Le facteur qui a changé, c'est la densité des skieurs sur toutes les pistes. Mais alors, pas question de s'immiscer dans les profits que cela génère, par des recommandations paramédicales qui n'iraient pas dans le sens "du vent". Surtout pour un proche de ce milieu !
.
Sans même parler du profil des amateurs de sports d'hiver actuel. Il a bien varié. Mais c'est un sujet tabou, dans un pays où le contrôle social est de plus en plus prégnant !