En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 1 min 44 sec
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 1 heure 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 3 heures 20 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 5 heures 45 sec
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 5 heures 24 min
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 6 heures 5 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 10 heures 16 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 22 min 53 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 3 heures 29 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 5 heures 5 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 5 heures 35 min
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 8 heures 23 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 10 heures 34 min
Pour toujours

Quand la science se demande si nous sommes programmés pour nous croire immortels

Publié le 01 février 2014
Si aucune étude ne prouve que notre âme est éternelle, des chercheurs américains ont montré que les enfants seraient en tout cas naturellement portés à le croire.
Patrick Jean-Baptiste est neurophysiologiste de formation et journaliste scientifique. Il a collaboré aux cahiers et aux « hors séries » de Science et Vie. Il est l'auteur du livre La biologie de Dieu.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Jean-Baptiste
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Jean-Baptiste est neurophysiologiste de formation et journaliste scientifique. Il a collaboré aux cahiers et aux « hors séries » de Science et Vie. Il est l'auteur du livre La biologie de Dieu.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si aucune étude ne prouve que notre âme est éternelle, des chercheurs américains ont montré que les enfants seraient en tout cas naturellement portés à le croire.

Atlantico : Des chercheurs américains de l'université de Boston ont analysé les idées que se faisaient les enfants d'eux-mêmes avant la conception. Il résulte de cet examen que les enfants pensent qu'une partie d'eux est éternelle. Sommes-nous donc programmés pour nous croire immortels ?

Patrick Jean-Bastien : Il s'agit d'une question compliquée. Apparemment, les chercheurs américains ont démontré que lors du développement naturel ou présumé comme tel dans l'enfance, naissait la croyance selon laquelle, avant la conception, l'enfant était déjà là et pouvait ressentir des émotions et des désirs mais pas de pensées ni de souvenirs de cette période.

Intuitivement, ils avaient la croyance qu'ils étaient conscients, du moins qu'une partie de leur personnalité émotive préexistait à leur naissance.

Après est-ce que ça veut dire qu'on se croit immortel ? La conception même d'immortalité n'a pas grand sens à cinq ans. On interprète simplement des pensées d'enfants.

L'étude suggère que la partie immortelle ne serait pas notre capacité à raisonner sinon nos émotions et nos désirs. Peut-on en conclure que nous sommes ce que nous ressentons ? Comment expliquer que l'on puisse ressentir que l'essence d'une personne transcende son corps ?

Non, on ne peut pas conclure que nous sommes ce que nous ressentons. On peut conclure du travail des chercheurs américains – à compter qu'il soit indiscutable – que les enfants entre 5 et 12 ans résument leur personnalité à leurs émotions. Que toutes les notions un peu plus complexes comme le psychobiologique et l'épistémique sont moins prévalentes chez les enfants. Ça ne veut pas dire que nous ne sommes que des émotions.

Antonio Damasio avait montré dans les années 1990 qu'on ne pouvait pas distinguer la cognition des émotions. Ça avait donné naissance à l'élaboration du concept de quotient émotionnel (au regard du quotient intellectuel). Il est certain que nous ne sommes pas dénués d'émotions par définition, mais nous avons des outils culturels qui nous permettent de nous abstraire de nos émotions.

Les enfants, assez tôt, commencent à développer une théorie de l'esprit. L'idée est que, rapidement dans le développement cognitif, les enfants développent des intentions et des émotions relatives aux autres. On va ainsi avoir une théorie de l'esprit qui permet de deviner les émotions, les attentes et les intentions des personnes en face de nous. C'est le propre de l'humanité. A partir de là, cette théorie a tendance à s'appliquer à des choses qui n'ont pas forcément un esprit et qui ne sont pas forcément chronologiques. Lorsque les chercheurs américains ont montré à des enfants des desseins de femmes enceintes, en leur disant ça c'était eux qui étaient représentés avant leur naissance, il est évident que les enfants allaient inférer une théorie de l'esprit à leur être avant la naissance. Ça ne veut pas forcément dire qu'ils sont persuadés que leur âme préexistait à leur corps mais c'est la question qui induit la réponse. Ils s'attribuent à eux même une théorie de l'esprit.

A partir de quel âge peut émerger cette idée que l'âme existe sans le corps ? Dans quelle mesure cette idée résulte-t-elle de l'influence de notre entourage ?

Ce n'est pas évident. Il y a clairement une part d'influence culturelle. A cinq ans, les enfants n'ont pas une définition de ce qu'est l'âme. On est vraiment dans des réflexions de nature philosophique et religieuse. Vers 5 ans, les enfants sont perméables à l'espace culturel qui les entoure et vont acquérir ces définitions de l'âme. A partir du moment où ils parlent et où ils sont en interaction, ils vont absorber des définitions de nature culturelle.

L'influence de l'environnement est très importante, selon qu'elle émane de la mère, des frères, des sœurs, etc. On sait par exemple que les enfants en privation sensorielle, par la maltraitance notamment, ne pourront pas parler et vont être en grave déficit affectif et cognitif. Si on était câblé pour ce genre de croyance, elles devraient se développer aussi.

Cette programmation à nous croire immortels est-elle indépendante de notre culture et de notre religion ?

Encore une fois, à partir du moment où il y a des influences, l'être humain a une tendance à croire en l'âme. Elle est espérée par notre nature.

Dans les religions monothéistes, la conception représente le début. Dans les religions qui ont une culture de la conception cyclique de la vie, comme le bouddhisme ou l'indouisme, l'âme survit et va se réincarner. Si la programmation à nous croire immortel était naturelle, pourquoi ne serait-ce pas universel ?

Le fait d'être programmés pour nous croire immortels nous a-t-il aidé à nous construire plutôt que de sombrer dans la dépression et le renoncement ? Quel est le rôle de cette croyance en période de deuil ?

Il est possible que ce soit un moyen de s'aider à affronter les souffrances psychologiques. C'est une expérience à laquelle on s'accroche jusqu'à y croire. C'est naturel. On a cette tendance à toujours vouloir parier sur le peu probable.

La vraie question est de savoir si on est câblé pour envisager une existence avant la vie qui viendrait en complément d'une croyance à après la vie. Quelle est la dimension de la personnalité préexistante ? Ce serait alors une dimension émotive et purement affective. L'être humain continue de se développer, ses expériences et ses lectures vont lui permettre d'affiner ses croyances et de perfectionner ses connaissances. Il faut avoir en tête que l'Homme est très influençable. Ce qui nous distingue des primates d'ailleurs, c'est qu'on est en quelque sorte maintenu dans une enfance permanente.

Propos recueillis par Marianne Murat

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
En savoir plus
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

03.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

04.

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

07.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
marcq58@laposte.fr
- 03/02/2014 - 17:54
Comment être sûr d'être un esprit ?
C'est un sujet que chacun doit examiner par lui-même. Pensez-vous que votre corps se mettrait à faire les choses de lui-mêmes si vous, l'être, n'étiez pas là pour le commander ?
C'est sans doute le concept qu'ont les enfants dès leur plus jeune âge. Mais "les grands", devenus plus matérialistes que spirituels, les éloignent de cette conception par des apprentissages divers. Ont-ils eux-même définitivement abandonné ce concept ?
Le gorille
- 01/02/2014 - 20:00
Sensations
Ma foi, Monéo98, la réponse à votre question est dans l'âme.
Votre filiation d'abord : dans votre généalogie, y a-t-il eu ce cas ? L'âme de ce parent (décédé) vous enverrait alors un message. Je sais qu'il existe des personnes parfaitement capables de faire le lien avec précision, mais attention, cette approche peut-être fort imprudente sinon même dangereuse pour votre propre âme. Dans le monde des morts, on ne sait pas à qui on a affaire : les âmes n'ont pas de carte d'identité...
Alors, il vaut mieux ne pas céder à la tentation de savoir : la paix de votre âme est peut-être à ce prix.
Le gorille
- 01/02/2014 - 19:46
Hommmes sans foi : continuez de chercher...
Il semble effectivement que ces savants n'aient pas la foi, mais rien ne le dit dans l'article... Alors peut-être l'ont-ils, et une petite vérification ne serait-elle pas la bienvenue ?
Ce qui est bizarre, c'est qu'ils semblent réussir à dire qu'une âme préexiste avant la naissance. Chapeau ! Jusque là, seule la foi et la religion pouvaient l'affirmer.
Allons ! Tout est bon pour relever la spiritualité de l'Homme qui en a bien besoin par les temps qui courent