En direct
Best of
Best Of
En direct
Rock your body
Scanner à détection thermique : masquer ses émotions pourrait bien devenir impossible
Publié le 05 janvier 2014
Une étude finlandaise a permis d'établir une carte des réactions corporelles en fonction des émotions ressenties.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude finlandaise a permis d'établir une carte des réactions corporelles en fonction des émotions ressenties.

Les différentes parties de notre corps ne ressentent pas toutes les émotions de la même manière. Une étude finlandaise vient de permettre d'établir une carte du corps de nos réactions corporelles en fonction du sentiment ressenti. "Nous pensons souvent que les émotions sont des choses qui se produisent uniquement dans notre esprit , mais il y a aussi beaucoup de preuves suggérant qu'elles se produisent également dans nos corps", explique Lauri Nummenmaa, de l'Université Aalto de la science (Finlande). 

Son étude se base sur cinq expériences impliquant 701 participants confrontés à différents stimulus (mots, histoires, films, expressions faciales, etc). Il leur a ensuite été demandé de colorer sur une silhouette humaine les régions de leur corps dont ils ont senti l'activité croître ou décroître en fonction de ce qui leur a été montré.

Lauri Nummenmaa note que les émotions liées à la colère et l'amour influent principalement dans les bras et, dans une moindre mesure, les pieds. Les émotions telles que la tristesse et l'anxiété provoquent, en revanche, une baisse de l'activité dans ces mêmes zones. Ce sont au final le bonheur (accroissement des sensations) et la dépression (baisse) qui l'emportent au rang des émotions fortes, provoquant en effet le plus d'activité dans le corps. L'amour est également un sentiment puissant, provoquant une forte hausse des sensations dans toute la partie haute du corps et très légère dans les jambes. Étrangement, la tristesse et la honte produisent le même type de réactions contrastées : hausse des sensations dans le buste et diminution dans les bras et les jambes.

Selon les auteurs de l'étude, les résultats obtenus permettent même d'établir une carte des sensations universelles, les résultats étant les même en Europe occidentale et en Asie orientale. Les scientifiques estiment également que notre perception de ces changements corporels liés aux émotions "peut jouer un rôle clé" dans la manière dont nous vivons consciemment des émotions différentes. Concrètement, nos actions volontaires (réguler sa respiration, sourire, etc) pourraient produire des émotions correspondantes dans le corps, cette sensibilisation des réponses émotionnelles pouvant elle-même affecter notre état d'esprit.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
émotions, corps humain
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
07.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lolenko
- 08/01/2014 - 16:21
Magnifique contresens spotted ...
A l'attention de l'auteur de ce billet, qui semble avoir fait un gros contresens en parlant de scanner à détection thermique. Ce que représente cette illustration, c'est une simple "carte de chaleur" (anglais : heatmap), qui est une représentation colorée permettant de représenter facilement tout type de donnée qui, sans cet artifice de la couleur, devrait être généralement représenté en 3 dimensions.
Mais cette illustration n'implique pas du tout que les données en question soient en relation avec une quelconque température du corps, les données sont relatives à une collecte manuelle de données subjectives auprès des participants. La nuance est assez évidente, et pour tout dire énorme.
Plus généralement, cette petite étude, qui a fait le tour en quelque jour de la presse généraliste grâce à cette simple illustration qui en fait ne représente pas grand-chose, est très représentative de la surmédiatisation instantanée et en mode sur-emballement d'évènements qui ne méritent aucunement cette place. Traduction : la portée de cette expérience est minimale, elle aurait du rester au mieux dans la table des références d'une étude plus ambitieuse et aboutie.
My 0.02€ about heatmaps.
adamus
- 06/01/2014 - 13:22
La poésie
La nudité, encore la nudité ...
FATALITAS
- 05/01/2014 - 22:25
Il vaut mieux avoir le sang
Il vaut mieux avoir le sang qui bout que le bout qui sent quoique l'un n'empêche pas l'autre.