En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 12 heures 46 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 13 heures 24 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 16 heures 7 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 18 heures 8 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 21 heures 4 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 21 heures 25 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 22 heures 4 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 22 heures 11 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 13 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 15 heures 9 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 16 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 18 heures 3 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 20 heures 46 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 21 heures 1 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 21 heures 16 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 21 heures 29 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 22 heures 7 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 22 heures 12 min
Rock your body

Scanner à détection thermique : masquer ses émotions pourrait bien devenir impossible

Publié le 05 janvier 2014
Une étude finlandaise a permis d'établir une carte des réactions corporelles en fonction des émotions ressenties.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude finlandaise a permis d'établir une carte des réactions corporelles en fonction des émotions ressenties.

Les différentes parties de notre corps ne ressentent pas toutes les émotions de la même manière. Une étude finlandaise vient de permettre d'établir une carte du corps de nos réactions corporelles en fonction du sentiment ressenti. "Nous pensons souvent que les émotions sont des choses qui se produisent uniquement dans notre esprit , mais il y a aussi beaucoup de preuves suggérant qu'elles se produisent également dans nos corps", explique Lauri Nummenmaa, de l'Université Aalto de la science (Finlande). 

Son étude se base sur cinq expériences impliquant 701 participants confrontés à différents stimulus (mots, histoires, films, expressions faciales, etc). Il leur a ensuite été demandé de colorer sur une silhouette humaine les régions de leur corps dont ils ont senti l'activité croître ou décroître en fonction de ce qui leur a été montré.

Lauri Nummenmaa note que les émotions liées à la colère et l'amour influent principalement dans les bras et, dans une moindre mesure, les pieds. Les émotions telles que la tristesse et l'anxiété provoquent, en revanche, une baisse de l'activité dans ces mêmes zones. Ce sont au final le bonheur (accroissement des sensations) et la dépression (baisse) qui l'emportent au rang des émotions fortes, provoquant en effet le plus d'activité dans le corps. L'amour est également un sentiment puissant, provoquant une forte hausse des sensations dans toute la partie haute du corps et très légère dans les jambes. Étrangement, la tristesse et la honte produisent le même type de réactions contrastées : hausse des sensations dans le buste et diminution dans les bras et les jambes.

Selon les auteurs de l'étude, les résultats obtenus permettent même d'établir une carte des sensations universelles, les résultats étant les même en Europe occidentale et en Asie orientale. Les scientifiques estiment également que notre perception de ces changements corporels liés aux émotions "peut jouer un rôle clé" dans la manière dont nous vivons consciemment des émotions différentes. Concrètement, nos actions volontaires (réguler sa respiration, sourire, etc) pourraient produire des émotions correspondantes dans le corps, cette sensibilisation des réponses émotionnelles pouvant elle-même affecter notre état d'esprit.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
émotions, corps humain
Thématiques :
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lolenko
- 08/01/2014 - 16:21
Magnifique contresens spotted ...
A l'attention de l'auteur de ce billet, qui semble avoir fait un gros contresens en parlant de scanner à détection thermique. Ce que représente cette illustration, c'est une simple "carte de chaleur" (anglais : heatmap), qui est une représentation colorée permettant de représenter facilement tout type de donnée qui, sans cet artifice de la couleur, devrait être généralement représenté en 3 dimensions.
Mais cette illustration n'implique pas du tout que les données en question soient en relation avec une quelconque température du corps, les données sont relatives à une collecte manuelle de données subjectives auprès des participants. La nuance est assez évidente, et pour tout dire énorme.
Plus généralement, cette petite étude, qui a fait le tour en quelque jour de la presse généraliste grâce à cette simple illustration qui en fait ne représente pas grand-chose, est très représentative de la surmédiatisation instantanée et en mode sur-emballement d'évènements qui ne méritent aucunement cette place. Traduction : la portée de cette expérience est minimale, elle aurait du rester au mieux dans la table des références d'une étude plus ambitieuse et aboutie.
My 0.02€ about heatmaps.
adamus
- 06/01/2014 - 13:22
La poésie
La nudité, encore la nudité ...
FATALITAS
- 05/01/2014 - 22:25
Il vaut mieux avoir le sang
Il vaut mieux avoir le sang qui bout que le bout qui sent quoique l'un n'empêche pas l'autre.