En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 15 min 18 sec
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 1 heure 32 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 3 heures 53 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 6 heures 2 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 6 heures 58 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 8 heures 24 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 9 heures 25 min
décryptage > International
Exemple taïwanais

Taïwan : les leçons médicales et politiques d’une stratégie réussie face au Coronavirus

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Politique
Impact de la crise sanitaire

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

il y a 11 heures 22 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 51 min 48 sec
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 3 heures 16 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 5 heures 28 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 6 heures 33 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 7 heures 34 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 8 heures 14 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 8 heures 45 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 10 heures 6 min
décryptage > France
Voeux dangereux

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Paradoxe : alors que Bruxelles est incapable d’empêcher un désastre économique, les médecins et chercheurs réussissent à coopérer comme jamais pour limiter un désastre humain

il y a 11 heures 44 min
© Olivier Voutch
Couverture du dernier album de dessins humoristiques d'Olivier Voutch.
© Olivier Voutch
Couverture du dernier album de dessins humoristiques d'Olivier Voutch.
Traits d'esprit

Voutch : “Mon ambition est de faire rire les gens intelligemment”

Publié le 11 décembre 2013
Le dernier album de dessins humoristiques d'Olivier Voutch, "Tout se mérite" est paru le 5 décembre. Une exposition de ses plus belles productions se tiendra, elle, du 11 au 31 décembre à Paris. Entretien avec un observateur de nos travers quotidiens qui ne laisse rien passer.
Olivier Voutch est dessinateur humoristique. Ses personnages tout en longueur peints à la gouache ont fait sa renommée. Régulièrement publiés dans la presse, ses dessins sont regroupés dans une collection publiée aux éditions du Cherche midi. Le dernier...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Voutch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Voutch est dessinateur humoristique. Ses personnages tout en longueur peints à la gouache ont fait sa renommée. Régulièrement publiés dans la presse, ses dessins sont regroupés dans une collection publiée aux éditions du Cherche midi. Le dernier...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le dernier album de dessins humoristiques d'Olivier Voutch, "Tout se mérite" est paru le 5 décembre. Une exposition de ses plus belles productions se tiendra, elle, du 11 au 31 décembre à Paris. Entretien avec un observateur de nos travers quotidiens qui ne laisse rien passer.

Atlantico : Votre dernier ouvrage, "Tout se mérite" (publié au Cherche Midi), paraît ce 5 décembre. C'est le huitième numéro d'une série commencée en 1997. Le dernier est paru en 2007 : à quoi devons-nous ces six années d'absence?

Olivier Voutch : Jusqu’en 2007, je publiais beaucoup dans la presse. J'ai décidé de lever le pied, ce qui a diminué d'autant ma production et explique le délai qui sépare ce nouvel album du précédent.

Dans vos textes, vous mettez en exergue l'absurdité et les dérives de notre monde moderne. Ainsi, ce banquier qui accueillie un nouveau collaborateur : "Vous êtes stupide, ambitieux et totalement irresponsable. Bienvenue dans le personnel de cette banque." Avez-vous effectivement l'impression, au quotidien, de vivre dans un monde qui ne tourne pas rond ?

La réponse est oui, mais je ne pense pas être le seul. J’ai ce privilège, de par mon activité, de pourvoir faire sourire les gens de certains paradoxes de la société. Le monde ne tourne pas rond mais heureusement ! Car cela me donne matière à dessiner.

Avez-vous peur que votre inspiration  se tarisse un jour, ou bien les évolutions perpétuelles de notre société vous assurent-elles un "ratio" constant d'idées nouvelles ?

Je ne suis pas du tout inquiet, il y a toujours matière à dessiner. Tous les thèmes sont sujets à être tournés en dérision, dans les dessins d’humour. Particulièrement dans ce monde-là : les rapports entre êtres humains se sont beaucoup complexifiés, mais nous n’en sommes pas encore au paroxysme. Nous n’en sommes d’ailleurs qu’au commencement. Il y a rarement eu dans l‘histoire de l’humanité autant d’années sans guerre, sans révolution, sans catastrophe naturelle majeure, nous sommes donc tous spectateurs de ce qui se passe.

Les qualificatifs se bousculent : absurde, cynique, désabusé… Comment vous décrivez-vous? Vos observations ne relèvent-elles pas dans une certaine mesure de la sociologie ?

Je n’ai pas la prétention d’être un sociologue.  Je n’en ai pas les capacités, et ce n’est pas le propos. On peut déduire des choses d’une histoire drôle ou d’un aphorisme, mais si le lectorat veut comprendre quelque chose sur un sujet particulier, c’est à lui de faire l’effort. Mon rôle est d’amuser les gens intelligemment, du moins est-ce mon ambition. Tant qu’à faire rire, autant mettre le doigt sur le problème, interpeller. Mon métier est de faire rire mais de manière plus intelligente.

Votre inspiration se trouvant nécessairement dans votre vécu, est-ce à dire que toutes les personnes que vous croisez ou côtoyez sont de la matière brute ? Portons-nous tous en nous (et vous-même) une part de l'incongruité que vous couchez sur vos planches?

Absolument ! Nous vivons tous dans un monde absurde. Je mets le doigt sur certains aspects que les gens connaissent, mais simplement il faut avoir la bonne technique pour rendre ces traits clairement absurdes.

Justement, sur le plan technique, comment procédez-vous?

Il n’y a pas de technique au sens où l’on pourrait l’acquérir au travers de cours d’écriture ou de dessin, comme cela se fait aux Etats-Unis. Personnellement, je pars toujours de l’idée, et le dessin vient ensuite. Je ne commence jamais par dessiner un petit bonhomme pour me demander ensuite ce qu’il va dire. J’écris la légende en amont, pour me demander ensuite quel va être le cadre visuel le plus percutant, incisif et éloquent pour exprimer mon idée.

On se dit que pour chaque dessin, un nombre infini de légendes pourrait y être associé. Vous arrive-t-il parfois de vouloir changer la légende, pour la remplacer par un trait d’humour tout autre ?

Le New Yorker avait à ce propos organisé un concours de légendes. Les lecteurs faisaient des propositions pour des dessins préexistants, et un jury de dessinateurs se réunissait et attribuait le prix de la meilleure légende. En effet, sur un même dessin on pourrait dire beaucoup de choses. C’est une caractéristique inhérente à ce genre. Je l’ai moi-même déjà fait sur d’anciens dessins que je ne trouvais plus très drôle. Néanmoins, il s’agit là d’un exercice assez difficile.

A lire vos traits d'esprits et la façon dont vos illustrations sont mises en scène, il est difficile de ne pas penser à Sempé. Comment vous situez-vous par rapport à lui ? Vous diriez-vous plus "mordant" que lui ?

D’abord, Sempé n’a pas inventé le dessin d’humour. Sempé, que j’admire beaucoup, a été le premier à comprendre en France que le dessin d’humour, ce n’était pas seulement des blagues avec des belles mères, des amants cachés dans des placards, tout l’humour un peu franchouillard des années 1950. Il a découvert cela à travers une exposition du New Yorker : les dessinateurs américains ont donné cette amplitude au dessin d’humour qui est devenu beaucoup plus qu’une franche rigolade, mais plutôt une façon de raconter la société. Sempé a élargi son univers car il a fait sienne cette intelligence du dessin. Mais nous avons tout de même une génération d’écart. J’ai découvert ses dessins lorsque j’étais enfant, et j’étais très admiratif.

Souvent on me parle de Sempé, et je trouve cela plutôt flatteur. Mais je ne suis pas vraiment son fils spirituel, parce qu’on se connait très peu et que l’on ne fait pas les mêmes choses. Ceci dit, nous avons la même ambition, à savoir faire rire les gens avec des choses plutôt malignes, qui leur parlent.

Votre style est tout à fait identifiable. Comment avez-vous travaillé votre dessin ?

Je n’ai pas de réponse toute faite, même si ce n’est pas complètement le fruit du hasard. J’ai fait quelques recherches au départ, et après moult essais j’ai décidé de travailler en couleur, à la gouache. Ensuite, les choses ont évolué de façon presque autonome.

Allez-vous continuer à produire autant de dessins ? Quels sont vos autres projets ?

Je n’ai pas l’intention d’arrêter, mais je ne sais pas si je vais reprendre une production aussi prolifique qu’auparavant. Le dessin d’humour restera quoi qu’il en soit mon activité. Mais c’est un petit milieu, alors si je pouvais élargir mon public, ce serait chouette. La bande dessinée, par exemple, touche davantage de monde, alors si un jour j’ai l’occasion de glisser vers ce public, je le ferai.

Envisageriez-vous de vous tourner vers une production plus littéraire ?

Oui, cela pourrait m’intéresser, mais je n’ai pas l’intention de devenir écrivain. Ce qui m’intéresse, c’est le rapport entre le texte et l’image.

Que pouvez-vous nous dire de votre exposition, qui se tient du 11 au 31 décembre à Paris à la Galerie Oblique ?

Je fais ce type d’exposition seulement tous les cinq ans. Cette fois-ci, quasiment tous mes dessins seront présentés, et ce pendant trois semaines. Le public pourra voir les originaux, qui possèdent une dimension supplémentaire, et en particulier ceux dont je suis le plus fier.

Propos recueillis par Gilles Boutin

Exposition-Vente d’originaux de Voutch du 11 au 31 décembre 2013 à la Galerie Oblique, Village Saint-Paul

17 rue Saint-Paul, 75004 Paris

du mercredi au samedi de 14h à 19h

Pour plus de détails, cliquer ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
coucou.cmoi35
- 08/12/2013 - 03:24
Ça a fait chbing! 20mn plus tard.
J'ai pas pigé l'humour du cell phone dans le potage sur le coup et c'est en faisant la vaisselle ensuite que j'ai pigé.
LeditGaga
- 07/12/2013 - 21:10
@Ravidelacreche
Effectivement très drôle, surtout celui de la page 4 !
Ravidelacreche
- 07/12/2013 - 11:40
dessins humoristiques d'Olivier Voutch
J'ai bien regardé l'article j'en ri encore! trop drôles les dessins.