En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

DSK : le candidat des classes moyennes

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 2 heures 32 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 3 heures 5 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 4 heures 30 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 8 heures 4 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 24 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 2 heures 51 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 3 heures 52 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 5 heures 3 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 6 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 6 heures 51 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 8 heures 34 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 8 heures 51 min
décryptage > France
Question prioritaire

La sécurité, bien partie pour être la clé de 2022… et certains prennent une longueur d’avance

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Fauda" : devant l’engouement pour la fiction israélienne sur la scène internationale, focus sur Fauda (= Le Chaos)

il y a 19 heures 45 min
Souci du détail

Gravity : carton plein au box-office, le film est-il réaliste ?

Publié le 30 octobre 2013
Des astronautes ont relevé certains détails mis de côté pour servir l'intrigue au détriment de l'exactitude.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des astronautes ont relevé certains détails mis de côté pour servir l'intrigue au détriment de l'exactitude.

C'est l'événement cinématographique de ce mois d'octobre. Gravity, un film sur l'espace qui réunit à l'écran Sandra Bullock et George Clooney, fait beaucoup parler de lui. Considéré comme un chef-d’œuvre par une grande partie de la critique, le film d'Alfonso Cuarón pose également des questions concernant son réalisme. Les événements tels qu'ils sont racontés et montrés dans Gravity sont-ils plausibles ?


Un réalisme très poussé

"Au début, dès les premières images, je me suis cru reparti là-haut ! J’ai eu l’impression de revivre mes missions et avec le sentiment que c’étaient des images que j’avais tournées moi-même", s'enthousiasme Jean-François Clervoy, 975h en apesanteur en trois voyages spatiaux effectués à bord d’Atlantis, Mir et Discovery. Selon lui, "tout est exact" dans le rendu : "L’acoustique, l’éclairage, les scaphandres, les vaisseaux, les sorties extra-véhiculaires, les mouvements dans l’apesanteur, l’inertie des corps, les lois de la physique, la façon de saisir un objet, la vision de la Terre".

Même son de cloche chez Garrett Reisman, un ancien astronaute de la Nasa. Dans une tribune publiée pour Forbes, il explique que "le mouvement et la physique d'une sortie dans l'espace sont rendus de manière très précise". L'Américain note également un souci du détail dans la réalisation : "Quand le personnage de Sandra Bullock tourne les deux vannes pour couper le débit d'oxygène du Soyouz, ce sont exactement les bonnes vannes. Quand elle veut commander le moteur de manœuvre orbital, le CKD, elle appuie sur le bon bouton qui est lui-même correctement étiqueté".

Il faut dire que les acteurs ont subi un véritable entraînement pour rendre leur performance - et donc le film - crédible. "Je suis juste impressionné que Sandra Bullock ait subi un grand nombre d'entraînements que nous faisons. Elle faisait ce que nous faisons pour nous préparer à la gravité zéro et aux sorties dans l'espace", raconte Mike Massimino, 571h dans l'espace.


Interview des Dr Coleman et Massimino.

Quelques incohérences

Gravity apparaît donc comme totalement crédible sur la forme. Mais l'est-il sur le fond ? Selon jean-François Clervoy, "chaque séquence prise séparément est possible et réaliste. Mais l’accumulation des événements tels qu’ils s’enchaînent dans le scénario, non". L'astronaute estime que "certains éléments sont exagérés : il est vrai qu’un débris peut percuter un vaisseau et créer une situation de catastrophe. Mais pas des débris en masse, car dans ce cas, on change la trajectoire du vaisseau. Dans la réalité également, Hubble, la station internationale (ISS) et la station chinoise ne se trouvent pas sur la même orbite…"

Une autre scène pose problème aux spécialistes. Alors que les deux personnages sont accrochés au même fil, l'un des deux se sacrifie pour permettre à l'autre de survivre. Dans la réalité, ce sacrifice serait inutile, le câble ne se tendant pas comme on le voit dans le film. "Il n'y avait absolument aucune raison qu'il se sacrifie", écrit Garrett Reisman. Il aurait en effet suffi que l'un des deux attrape l'autre. Avec un bémol toutefois : "Essayez de vous allonger sur de la glace pendant qu'un poids de 200 kg vole au-dessus de vous et essayer d'attraper une attache sur ce poids alors que vous portez les gants d'une armure médiévale. Pas si facile".

"La licence artistique"

Les avis divergent, en revanche, sur une autre séquence de Gravity. "Vous ne pouvez pas regarder aux alentours, voir un autre vaisseau spatial et puis le rejoindre, simplement en se mettant dans la direction, avec un engin d'atterrissage et un extincteur", explique Garrett Reisman. Une analyse que ne partage pas Jean-François Clervoy, selon qui "le fait d’aller, en cas de panne, d’un vaisseau à l’autre et quasiment à vue" est plausible. Il ajoute : "Vous savez, les astronautes d’Apollo XIII ont visé la Terre pour rentrer".

L'astrophysicien Neil DeGrasse Tyson est, lui, moins tendre avec le film. Il a dévoilé via Twitter toutes les erreurs qu'il a relevées en voyant le film. Même lorsque celles-ci n'ont rien à voir avec l'espace - lorsque George Clooney explique à Sandra Bullock, médecin, quels sont les effets d'une privation d'oxygène.

Mysteries of #Gravity: Astronaut Clooney informs medical doctor Bullock what happens medically during oxygen deprivation.

— Neil deGrasse Tyson (@neiltyson) October 7, 2013

 

Mais ces détails n'empêchent pas les astronautes qui se sont exprimés sur le film de l'avoir trouvé très bon. "Toutes ces erreurs ont été faites pour faire avancer l'intrigue ou ajouter du drame. C'est la licence artistique que nous devrions accorder aux cinéastes", estime Reisman. Et de conclure : "Il s'agit d'un divertissement, pas d'un documentaire".

"Il n'y avait absolument aucune raison que Clooney se sacrifie !!!

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/gravity/gravity-realiste-ou-non-les-incoherences-du-film-spatial-d-039-alfonso-cuaron_art31134.html
Copyright © Gentside Découverte
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

DSK : le candidat des classes moyennes

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
léonard simon
- 30/10/2013 - 18:10
Qu'importe !
Ce film est à voir, ne serait-ce que le fait d'imaginer l'extraordinaire vision de notre espace-temps réduit à une petite planète bleue flottant dans un univers sans limites.