En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg

07.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 9 heures 47 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 12 heures 3 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 13 heures 36 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 15 heures 18 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 17 heures 40 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 18 heures 2 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 18 heures 25 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 18 heures 49 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 19 heures 5 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 19 heures 26 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 10 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 13 heures 2 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 14 heures 48 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 16 heures 21 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 17 heures 51 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 18 heures 6 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 18 heures 29 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 18 heures 50 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 19 heures 23 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 19 heures 47 min
Les Britanniques font confiance au gouvernement pour gérer leurs affaires.
Les Britanniques font confiance au gouvernement pour gérer leurs affaires.
Les deux corps du Roi

Kate & William : de l'utilité politique d'un mariage princier

Publié le 26 avril 2011
Kate Middleton et le prince William se marient ce vendredi 29 avril. Pendant que tout le Royaume-Uni est en effervescence, David Cameron gère tranquillement les affaires courantes. Une séparation des pouvoirs qui pourrait rendre jaloux Nicolas Sarkozy et ses prédécesseurs...
Gaspard Koenig
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaspard Koenig a fondé en 2013 le think-tank libéral GenerationLibre. Il enseigne la philosophie à Sciences Po Paris. Il a travaillé précédemment au cabinet de Christine Lagarde à Bercy, et à la BERD à Londres. Il est l’auteur de romans et d’essais, et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Kate Middleton et le prince William se marient ce vendredi 29 avril. Pendant que tout le Royaume-Uni est en effervescence, David Cameron gère tranquillement les affaires courantes. Une séparation des pouvoirs qui pourrait rendre jaloux Nicolas Sarkozy et ses prédécesseurs...

Le grand défi des journalistes britanniques ces jours-ci est de trouver quelques lignes intelligentes à écrire sur le “royal wedding”. Les économistes se demandent si le mariage rapportera plus à l’économie du Royaume, en produits dérivés et recettes touristiques, qu’il ne lui coûtera avec ce jour férié supplémentaire.

Les politologues s’inquiètent que Tony Blair et Gordon Brown ne figurent pas parmi la liste des invités, à la différence de leurs homologues conservateurs (John Major et Margaret Thatcher). Les historiens cherchent des précédents à une éventuelle abdication de Charles en faveur de son fils. Les philosophes se hasardent à faire du destin de la roturière Kate la revanche définitive du capital sur le travail. Les sociologues se disputent sur le degré d’intérêt réel des Britanniques pour cette pompeuse cérémonie. Les fashionistas se perdent en conjecture pour savoir quel couturier a confectionné la robe de Kate. Les journalistes people font leur une sur Kate surprise par la pluie, ou sur la mise aux enchères de la robe transparente qui aurait séduit le Prince. Les irréductibles libéraux, parmi lesquels ma bible The Economist, aimeraient offrir la République comme cadeau de mariage au jeune couple.

Bref, les meilleures plumes du Royaume désespèrent de trouver “a grain of salt” à cette romance d’une remarquable platitude. A défaut, ils peuvent se procurer pour le grand jour un sac à vomi commémoratif, “Throne Up”, heureuse initiative de l’artiste graphique Lydia Leith. J’en ai pour ma part commandé deux, un rouge, un bleu.

Pendant ce temps là, du côté de la politique britannique...

On en oublierait presque qu’il y a un Gouvernement, et même, une semaine après le mariage, un référendum pour changer le système électoral britannique. Personne ne comprend rien à ce nouveau “alternative vote”, vote à choix multiple, où l’électeur classe les candidats suivant ses préférences. De même, personne ne s’intéresse beaucoup à l’intervention en Lybie. Les Britanniques font confiance au gouvernement pour gérer leurs affaires. Ils sont bien décidés à ne pas laisser la politique leur gâcher la fête.

Nul ne semble donc plus à l’aise ces temps-ci que David Cameron. L’unique controverse qui le vise concerne son choix de porter un costume, et non un queue de pie, le jour du mariage. Pour le reste, il a les mains libres. Il profite à plein du principe, mis au jour il y a un demi-siècle par l’historien médiéviste Ernst Kantorowicz, des “deux corps corps du roi”. Si tout souverain possède deux corps, l’un éternel symbole de la nation réunie, l’autre incarnation terrestre et faillible du pouvoir, le Royaume-Uni a poussé à l’extrême la division du travail : William et Kate assurent le corps immortel, immuable, réglé comme un automate sur des siècles de protocole ; un corps de cire, sans une mèche de travers, toujours souriant, prêt à figurer chez Madame Tussaud. Leurs expressions sont neutres, leurs paroles consensuelles, leur avenir sans surprise. De son côté, le premier ministre, simple mortel, se plonge dans la boue de la mécanique électorale et des actions militaires sans que personne ne songe à le lui reprocher. Il n’est pas tenu à la grandeur, seulement aux résultats.

Comment la France pourrait s'inspirer du mariage de Kate et William

C’est cette répartition des tâches qui manque à Nicolas Sarkozy. Les Présidents de la République française sont obligés de se glisser dans les deux corps à la fois, et d’assumer les deux fonctions, la représentation et l’action.

Equation impossible : Jacques Chirac avait négligé la deuxième sur l’autel de la première ; Nicolas Sarkozy s’est voulu homme d’action et, quelles que soient ses réussites sur le plan économique ou diplomatique, les Français lui pardonnent pas d’avoir sacrifié son corps symbolique, de courir en short, de parler comme le peuple, d’aimer l’argent et les jolies femmes. D’où cette proposition pour 2012 : marions Ségolène Royal et Dominique de Villepin, donnons aux Français leur Roi, cheveux blancs et gueule de lion, et ne jugeons le président que sur son art de gouverner.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires