En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 48 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 2 heures 17 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 3 heures 6 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 3 heures 28 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 3 heures 55 min
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 20 heures 12 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 21 heures 14 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 22 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 1 jour 25 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 3 heures 19 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 3 heures 52 min
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 4 heures 44 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 20 heures 32 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 21 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 1 jour 15 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 1 jour 37 min
La nouvelle affaire iPhone

Des espions dans votre poche

Publié le 22 avril 2011
L'information révélée ce mercredi 20 avril par la presse britannique a fait l'effet du bombe. Selon deux chercheurs américains, l’iPhone 4, le téléphone star d'Apple, conserve la trace de tous les endroits où vous vous êtes rendus, et ce depuis juin dernier. Xavier Debbasch, co-fondateur et directeur général de l'agence de conseil en communication mobile Airweb, détaille pour Atlantico les principes, les dangers et les bénéfices de la géolocalisation.
Xavier Debbasch est co-fondateur et directeur général d'Airweb, une agence de conseil en communication mobile créée en 1999.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Debbasch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Debbasch est co-fondateur et directeur général d'Airweb, une agence de conseil en communication mobile créée en 1999.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'information révélée ce mercredi 20 avril par la presse britannique a fait l'effet du bombe. Selon deux chercheurs américains, l’iPhone 4, le téléphone star d'Apple, conserve la trace de tous les endroits où vous vous êtes rendus, et ce depuis juin dernier. Xavier Debbasch, co-fondateur et directeur général de l'agence de conseil en communication mobile Airweb, détaille pour Atlantico les principes, les dangers et les bénéfices de la géolocalisation.

Atlantico : En quoi consiste la géolocalisation ?

Xavier Debbasch : La géolocalisation existe depuis que l’on peut utiliser son téléphone pour accéder à Internet, même lorsqu’on utilisait uniquement les SMS on parlait déjà de géolocalisation mais on ne faisait qu’en parler.

Plusieurs technologies permettent de géolocaliser quelqu’un sur son téléphone mobile. Au début, les informations venaient des opérateurs mobiles qui pouvaient indiquer le lieu où l’on se trouve dans une ville ou un pays, mais assez rapidement, depuis 4 ou 5 ans, la majorité des mobiles est équipée du GPS et de l’accès Wifi en plus du réseau 3G. En croisant ces 3 informations - le GPS, le réseau GSM et le réseau Wifi sur lequel on est connecté - on peut désormais déterminer de manière très précise où l’on se trouve.

Auparavant la géolocalisation était une application vendue par les opérateurs mobiles aux éditeurs de services, on pouvait donc obtenir une information de géolocalisation en achetant cette information par requête aux opérateurs mobiles ; mais depuis l’arrivée des smartphones un peu plus évolués (iPhone, Blackberry et autres) cette information est  mise à disposition gratuitement par le constructeur. Maintenant que l’information est gratuite, tous les éditeurs ont l’opportunité de l’utiliser. On observe donc un réel engouement pour la géolocalisation.

Existe-t-il un marché de la géolocalisation ?

Ce sont les constructeurs de téléphone qui aujourd’hui fournissent aux éditeurs de services les infos de géolocalisation pour que le service soit le plus adapté à l'usage de l’utilisateur. Les constructeurs comme Apple, Android ou Blackberry fournissent ainsi des téléphones qui donnent ces informations de géolocalisation mais aussi d’autres services ou applications comme Allociné ou Les Pages Jaunes, ou d’autres plus ludiques encore. On utilise aujourd’hui la géolocalisation pour faire autre chose que simplement trouver des points d’intérêt autour de soi mais aussi pour jouer et s’amuser.

Quels sont les dangers de la géolocalisation ?

On peut aller très loin. Si quelqu’un s’amuse à communiquer sans cesse l’endroit où il se trouve, où comme dans l'affaire de iOs 4.0, si le smartphone enregistre ponctuellement les positions du téléphone, il est possible de savoir ce qu’il fait en permanence. Il est ainsi arrivé à certaines personnes de communiquer l’endroit où ils se trouvaient, précisant donc qu’ils n’étaient pas chez eux, et de découvrir que leur appartement venait d'être cambriolé. Cela pourrait servir à un employeur espionnant ses salariés, dans une affaire de divorce... Tout dépend de la volonté des utilisateurs : personne n’oblige personne à se signaler ou à se géolocaliser, sauf justement dans l'affaire de l'iOS 4.0 où les informations sont stockées à l'insu des usagers.

Dans tous les cas, les constructeurs, les opérateurs et les éditeurs jouent gros et sont conscients des dangers : ils disposent d’ailleurs de nombreuses techniques pour empêcher et bloquer l’accès aux informations de géolocalisation. Mais personne n’est à l’abri de gens malintentionnés.

Il n’existe pour l’instant en France aucune réglementation précise sur le sujet, même si la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) garde un oeil attentif sur cette nouvelle technologie. Il faut surtout, à mon sens, éviter de mettre en place des réglementations trop strictes, en tous cas plus strictes que celles appliquées à l’étranger. Il faut, comme dans tous les marchés, une autorégulation entre gens de bonne foi et de bonne volonté pour éviter que le marché ne se détruise. Des régulations excessives peuvent handicaper ce marché naissant confronté à la concurrence.

Quels sont les bénéfices de la géolocalisation ?

La géolocalisation apporte de multiples services intéressants. Avant, on pouvait se géolocaliser mais pas de manière automatique, on pouvait simplement dire où l’on était : il fallait saisir un code postal ou une adresse. Aujourd ’hui, nous n’avons plus besoin de saisir l’information car celle-ci est donnée automatiquement à l’éditeur de service qui créé lui-même son service consacré à l’information de géolocalisation choisie. Plus besoin donc de feuilleter son annuaire.

Mais le grand changement est essentiellement comportemental : beaucoup sont devenus exhibitionnistes en utilisant Facebook ou Twitter, ils racontent leur vie et précisent à tout moment où ils se trouvent. Les éditeurs de services surfent d’ailleurs sur cette tendance, à l’image de Foursquare ou de Glympse qui permet de signaler à un moment précis l’endroit où l’on se trouve : il suffit pour cela d’envoyer l’information de position à la personne de son choix et ce, durant une certaine durée.

L’intérêt économique joue également : le marché de la  publicité géolocalisée est énorme. La géolocalisation permet ainsi d’indiquer à l’utilisateur les centres d’intérêts et des informations publicitaires qui l’entourent et susceptibles de l’intéresser.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

07.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires