En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 12 heures 16 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 12 heures 49 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 13 heures 52 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 14 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 15 heures 34 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 18 heures 19 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 18 heures 43 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 19 heures 29 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 19 heures 32 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 12 heures 31 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 13 heures 16 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 14 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 15 heures 30 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 40 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 18 heures 36 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 18 heures 55 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 19 heures 13 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 19 heures 31 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 19 heures 33 min
Mini-moi

Pourquoi les députés ont raison de vouloir supprimer les micro-partis

Publié le 23 juillet 2013
Alain Vidalies, ministre chargé des Relations avec le Parlement, a indiqué mercredi que le gouvernement soutient la proposition d'Europe Ecologie-les Verts visant à mettre fin aux micro-partis.
Jean Garrigues est historien, spécialiste d'histoire politique.Il est professeur d'histoire contemporaine à l' Université d'Orléans et à Sciences Po Paris.Il est l'auteur de plusieurs ouvrages comme Histoire du Parlement de 1789 à nos jours (Armand...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Garrigues
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Garrigues est historien, spécialiste d'histoire politique.Il est professeur d'histoire contemporaine à l' Université d'Orléans et à Sciences Po Paris.Il est l'auteur de plusieurs ouvrages comme Histoire du Parlement de 1789 à nos jours (Armand...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Vidalies, ministre chargé des Relations avec le Parlement, a indiqué mercredi que le gouvernement soutient la proposition d'Europe Ecologie-les Verts visant à mettre fin aux micro-partis.

Atlantico : Qu’est-ce qu’un micro-parti ? A quand remonte cette pratique et comment se justifie-t-elle ?

Jean Garrigues : Un micro-parti est une forme d’association, plus ou moins proche d’une grande formation politique nationale, formée par des responsables politiques pour leur permettre de construire un appareil politique. Cette pratique est médiatisée depuis quelques années seulement même s’il y a toujours eu des micro-partis politiques qui gravitaient autour des grandes formations. Néanmoins, elle avait dans le passé, une fonction idéologique et de réflexion pour une personnalité politique. On observe que ces structures se sont multipliées depuis une dizaine d’années. On  peut faire le lien avec la croissance exponentielle du financement de la vie politique française et la régulation du financement des partis politiques. Ces structures sont un moyen de contourner la règle du financement de la vie politique de manière tout à fait légale.

Pourquoi les micro-partis posent-ils problème ?

Dans les faits, les micro-partis n’ont pas besoin de la structure juridique d'un "parti politique" car ils se rapprochent du rôle des clubs ou des think tanks. Officieusement les micro-partis servent surtout à faire rentrer des fonds qui transitent par la suite vers la grande famille politique nationale.

A quoi servent-ils concrètement ?

Jean Garrigues : A l'instar des partis traditionnels, ils servent de forums d’échange d’idées et de programmes ce que l’on trouve de moins en moins dans les grands partis. Les grands partis ont tendance à se transformer en machine à fabriquer des candidats pour les élections, comme aux Etats-Unis. Dans ce contexte il est utile d’avoir des structures parallèles qui permettent de développer des réflexions comme le font les think tanks.

S'agit-il d'un moyen de contourner la loi sur le financement des partis politiques qui plafonne à 7 500 euros par an les dons d'un particulier à un parti politique ?

Jean Garrigues : Tout à fait, comme je vous l’ai dit, cette structure partisane sert essentiellement à drainer des financements, même si ce n’est pas toujours le cas.  La multiplication de ces structures est le symptôme de cette tentative de contourner la réglementation du financement des partis politiques. Les micro-partis n’ont pas les mêmes objectifs qu'un parti traditionnel. Ces structures entendent jouer le rôle de "think tank" tout en se prétendant formation politique. C’est sur ce point que la contradiction est flagrante. Au lieu de ne donner qu’à une seule formation politique, les donneurs versent de l'argent à plusieurs micro-partis, ces financements étant par la suite transférés vers la grande formation politique. Cette astuce permet aux individus souhaitant faire un don  de multiplier leur donation à une même formation politique.

Propos recueillis par Nicolas Hanin


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jerem
- 07/06/2013 - 12:56
@DEL - 06/06/2013 - 23:51
vous avez tout compris. ce serait tellement mieux des partis financés par des dons .... et surtout pas imaginer une bonne corruption pour service rendu ... un peu comme les parlementaires americains qui sont tous tenus par les bijoux de famlle par les lobbys militaires , ce qui entraine une dépense toujours supplementaire du budget del a defense .... a cote le malade peut creuver la gueule ouverte . pas de portfeulle pas de voix .....

Entre virer les partis fantoches et mettre en place des festivals de milliards pour des parades à la cons ..... il y a une marge et ce n'est pas en france que 'lon compte en milliards le couts des campagnes ou que l'on voit la city financer a flot abondant un cameron qui avec sa big society pour le moment noit la depense publique avec la planche a billets (deficit public UK 7% du PIB)
DEL
- 06/06/2013 - 23:51
Ce qui est scandaleux
c'est que l'état finance les partis: ils n'ont qu'à se débrouiller seuls. Ou ils sont bons et ils auront des clients ou bien ils disparaîtront. De toute façon nos politiques ont toujours été les premiers à contourner les lois qu'ils édictent et à s'autoamnistier, avec la bénédiction de l'opposition, quan ils se font pincer (rappelez-vous le gouvernement Mauroy et le silence de l'opposition à l'époque).
adieux
- 06/06/2013 - 23:31
moi qui rêve
d'un partis représentant les minorités, ça tombe à l'eau tout est verrouillé . Pas fou à Rome.