En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 22 sec
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 2 heures 1 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 3 heures 31 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 3 heures 43 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 5 heures 16 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 5 heures 32 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 5 heures 52 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 6 heures 19 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 6 heures 33 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 7 heures 50 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 1 heure 28 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 2 heures 13 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 3 heures 42 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 4 heures 14 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 5 heures 21 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 5 heures 45 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 6 heures 14 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir la Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 6 heures 58 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 8 heures 24 min
© Reuters
"Le Conseil national de l’Ordre des médecins se distingue par sa capacité à se saisir de sujets qui prêtent à sourire."
© Reuters
"Le Conseil national de l’Ordre des médecins se distingue par sa capacité à se saisir de sujets qui prêtent à sourire."
Bonnes feuilles

Hippocrate au pays des cocus : les dessous du conseil de l'Ordre des médecins

Publié le 12 mai 2013
Qui se cache derrière le Conseil de l'ordre des médecins, né sous le régime de Vichy ? René Chiche enquête sur la caste très fermée qui règne sur le secteur de la santé. Extrait de "Enquête sur les mandarins de la médecine" (2/2).
René Chiche
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
René Chiche, journaliste depuis près de 25 ans, après avoir travaillé pour les groupes Ayache et Hachette-Filipacchi, a été rédacteur en chef et producteur délégué de magazines pour La Cinquième et France 5. Depuis quelques années, il dirige son agence...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Qui se cache derrière le Conseil de l'ordre des médecins, né sous le régime de Vichy ? René Chiche enquête sur la caste très fermée qui règne sur le secteur de la santé. Extrait de "Enquête sur les mandarins de la médecine" (2/2).

En revanche, très critiqué pour sa « gentillesse » en cas de faute médicale – même avérée –, le Conseil national de l’Ordre des médecins se distingue, parfois, par sa capacité à se saisir avec zèle et passion de sujets qui prêtent, eux, à sourire, tant ils semblent anecdotiques. Comme, par exemple, cette croquignolesque « affaire » de Freyming-Merlebach, en Moselle, où le ridicule dispute la palme d’or à la mauvaise foi sur fond de potins de campagne. Et qui a mobilisé le conseil régional de l’Ordre des médecins de Moselle pour un dossier qui aurait eu sa place dans les pages de Voici ou de France Dimanche plus que sur les bureaux de l’instance ordinale. Tout cela parce qu’au début de l’année 2011, Pierre Lang, député-maire depuis 1995 de cette petite ville mosellane, par ailleurs président de la fédération départementale de la chasse, a demandé aux conseillers de l’Ordre de sa région la radiation d’un toubib, coupable de l’avoir cocufié ! Pierre Lang, pharmacien et biologiste de profession, était en instance de divorce avec sa future ex-épouse,une ravissante pharmacienne d’une cinquantaine d’années. En se basant sur l’un des articles du fameux serment d’Hippocrate, ce texte ancestral qui détermine les obligations morales, éthiques et légales des docteurs en médecine, l’élu avait estimé que le praticien avait violé cette charte symbolique des toubibs puisque, selon les termes d’Hippocrate, il aurait dû « se préserver de tout méfait volontaire et corrupteur et surtout de la séduction des femmes et des garçons, libres ou esclaves ». Dans sa version moderne, en vigueur depuis dix-sept ans, le serment d’Hippocrate souligne désormais que le praticien « reçu à l’intérieur des maisons, respectera les secrets des foyers et sa conduite ne servira pas à corrompre les mœurs ». Il faut néanmoins reconnaître que ce texte n’a plus qu’une portée symbolique et que la profession s’appuie uniquement sur le code de déontologie médicale et le Code de santé publique.

Avocate de Pierre Lang, Me Martine Génin défendit la demande de son client en arguant qu’« un médecin ne doit pas se livrer à des œuvres voluptueuses avec sa clientèle. Le côté récurrent du comportement de ce médecin a ému mon client qui s’est senti contraint de dénoncer ces faits à l’Ordre. » Car selon Pierre Lang, il ne s’agissait en aucun cas d’une affaire privée, mais d’une question de trouble à l’ordre public, le premier magistrat étant le garant de la moralité dans sa commune. Et de dénoncer les agissements donjuanesques de son rival, « coupable » à ses yeux de multiplier les conquêtes féminines en profitant de son statut de médecin. Pour Me Stanislas Louvel, défenseur du « mis en accusation », cette affaire a un côté « pagnolesque » pour reprendre l’expression utilisée par son client lors de son audition devant la chambre disciplinaire régionale : « Le code de déontologie n’a pas été violé. Le président de la chambre disciplinaire avait pris la bonne initiative de convoquer Mme Lang qui expliqua qu’elle n’avait fait l’objet d’aucune manipulation et que personne n’avait abusé d’un hypothétique état de faiblesse. L’ex-épouse du député-maire Lang est une femme responsable, même à poigne diront ses proches, qui n’a pas hésité à reprendre ses études de pharmacienne à l’âge de quarante-cinq ans. Ayant toujours vécu sous les ors de la République en raison des activités politiques de Pierre Lang, elle ne pouvait pas être impressionnée par un médecin, elle qui a rencontré des centaines de personnalités importantes. C’est une affaire d’ordre privé comme il en existe des milliers en France et on ne cherche pas, à chaque fois, à faire trancher ces épisodes de vie devant une juridiction. Cette plainte de Pierre Lang était tout simplement abusive et sans fondement. » Saisi par le conseil départemental, l’Ordre régional plancha sur ce sujet, ô combien important pour la Moselle et son armada de praticiens ( !), pour finalement débouter le mari trahi par son épouse. L’adultère ne représente pas une faute disciplinaire et le député-maire n’a pas réussi à faire punir le toubib, dont le seul crime était d’avoir séduit une femme consentante ! Néanmoins, grâce à ses relations au plus haut niveau des conseils de l’Ordre, le député-maire Lang parvint à mobiliser ses amis conseillers pour, au moins, traduire l’amant devant les tribunaux ordinaux. Tout cela pour, finalement, une banale histoire d’adultère ! Du Labiche ou du Feydeau au Conseil de l’Ordre !

Extrait de "Enquête sur les mandarins de la médecine" (Editions du moment), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
alesbru
- 12/05/2013 - 14:27
Le Conseil de l'ordre, un reliquat de Vichy devrait être dissous
Le Conseil de l'ordre permet d'éviter que les médecins qui ont commis des fautes ne soient réellement jugés. C'est un groupe de pairs (voire de frères) qui s'auto protège au détriment de la justice. Il n'est que temps de mettre un terme à des agissements de type mafieux. Ayant déposé une plainte devant ce Conseil, j'en connais les limites.
gliocyte
- 12/05/2013 - 10:30
Déontologie?
En quoi le Conseil de l'Ordre est-il responsable dans cette histoire? Jouer sur le mot "dessous" dans l'intention de ternir le Conseil de l'Ordre ne ternit que celui qui en joue. Le mot Conseil de L'ordre est-il si tabou chez les journalistes? Il est vrai que la création d'une instance déontologique, seul remède pour le SNJ pour pallier à "la méfiance voir l'indifférence du public envers les médias qui ne cesse de croître" (dont il s'alarme) n'a jamais, depuis des décennies, réussi à voir le jour. Ceci explique cela... Je ne défends pas Le Conseil de l'Ordre( qui a beaucoup de défauts) mais, au moins, il a le mérite d'exister...