En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 53 min 9 sec
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 2 heures 31 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 5 heures 18 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 6 heures 47 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 10 heures 6 min
décryptage > Economie
Conclusions hâtives

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

il y a 10 heures 49 min
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 1 jour 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 1 heure 2 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 3 heures 12 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 6 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 7 heures 11 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 8 heures 6 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 9 heures 49 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 10 heures 29 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’ultragauche tentée par le terrorisme ?; L’équipe Villani en plein doute; LREM : Stanislas Guerini veut refonder le parti; GPA : le gouvernement ne veut pas (maintenant) de la jurisprudence de la Cour de Cassation
il y a 11 heures 8 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 1 jour 36 min
Cantonales

"La gauche aurait tort de se réjouir trop vite des difficultés de l'UMP"

Publié le 04 avril 2011
Pour le chercheur en sciences humaines et militant socialiste Gaël Brustier, si l'UMP n'a pas trouvé le moyen de gérer la menace que fait peser sur elle un Front National aux scores très élevés, la gauche ne devrait pas sous-estimer la perspective à terme d'un oligopole droitier incluant le FN.
Gaël Brustier est chercheur en sciences humaines (sociologie, science politique, histoire).Avec son camarade Jean-Philippe Huelin, il s’emploie à saisir et à décrire les transformations politiques actuelles. Tous deux développent depuis plusieurs années...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaël Brustier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaël Brustier est chercheur en sciences humaines (sociologie, science politique, histoire).Avec son camarade Jean-Philippe Huelin, il s’emploie à saisir et à décrire les transformations politiques actuelles. Tous deux développent depuis plusieurs années...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour le chercheur en sciences humaines et militant socialiste Gaël Brustier, si l'UMP n'a pas trouvé le moyen de gérer la menace que fait peser sur elle un Front National aux scores très élevés, la gauche ne devrait pas sous-estimer la perspective à terme d'un oligopole droitier incluant le FN.

La gauche a peut-être tort de se réjouir trop vite des difficultés de l’UMP. Parti d’apprentis sorciers, le parti de Nicolas Sarkozy se trouvait, il est vrai dans ces cantonales, confronté à la forte poussée du FN et à un dilemme : que faire en cas de face-à-face entre gauche et FN ?

Si l’on réduit la droite à ses appareils politiques, sa santé peut paraître chancelante. Si, en revanche, on analyse le scrutin dans le détail, si on analyse méthodiquement les scrutins cantonaux, les lieux où le FN réalise ses plus forts scores, il apparaît que la France périphérique, celle qui souffre de la mondialisation et de la désindustrialisation a voté dans des proportions impressionnantes pour le FN de Madame Le Pen (les régions du nord et de l’est notamment).

FN ruiné... mais victorieux

Prenons les faits : pour la première fois le FN dépasse les 19% dans les cantons où il est présent, score extrêmement élevé pour ce type d’élection, en principe défavorable au parti des Le Pen. Pis, il réalise ce score en étant ruiné financièrement et en ne disposant plus de son encadrement militant, évaporé au MNR, au Parti de la France ou au Bloc identitaire. Voilà une importante partie de la réalité électorale révélée par les scrutins des 20 et 27 mars.

L’UMP est prise de panique : à sa tête, ses dirigeants se déchirent. Ils font penser aux dirigeants discrédités de la démocratie-chrétienne italienne confrontés aux percées néofascistes à Rome et Naples en novembre 1992. Contradictoires, les expressions des Ministres UMP camouflent mal l’incapacité à assumer dans le court terme ce qui fait pourtant la logique de la droitisation à moyen terme.

Le futur de la droite

Nous pouvons entrevoir ce que peut devenir la droite à l’horizon de 2014-2017 : un oligopole droitier gérant dans un tête à tête entre UMP et FN conservation et contestation. Là est le cœur du problème qui ramène le débat arithmétique cantonal à un autre débat : celui relatif à la domination culturelle.

Ce qui menace la France n’est peut-être pas une évolution « à l’italienne », comme certains se plaisent à l’envisager. Madame Le Pen n’est pas Gianfranco Fini, devenu dans le processus de droitisation transalpin, un modéré comparé à Messieurs Berlusconi, Bossi et Tremonti. S’interroger sur la mutation du FN est légitime mais il ne faut pas voir dans la « rénovation » du parti des Le Pen une voie vers la « normalisation ». Si l’on veut absolument comparer la situation à l’Italie : le modèle de Madame Le Pen est moins Gianfranco Fini (de fait, Messieurs Longuet ou Novelli sont les Fini déjà au gouvernement) qu’Umberto Bossi, dont le parti est lui aussi au pouvoir en Italie mais qui est devenu l’aiguillon extrémiste de la destra italienne.

Sans cadres, le FN freiné dans sa capacité à accéder au pouvoir

Le FN ne peut se normaliser parce qu’il n’a pas de cadres pour exercer, dès 2012, le pouvoir. Il n’est, pour l’heure, ni dans sa culture, ni dans ses capacités ni même dans son intérêt électoral de le faire. Madame Le Pen va continuer de se défaire du folklore pétaino-OAS. On continuera, de manière improductive à faire grief à cette femme née en 1968 de l’attentat du Petit-Clamart, du 6 février 1934 ou de la terreur blanche. Madame Le Pen n’en a cure.

Misons  sur sa capacité à se saisir de ce qui fait le vrai clivage idéologique (comme le souligne à juste titre Emmanuel Todd) et de ce qui fait l’unité de programme de la social-démocratie et du camp conservateur en Europe – une gestion défaillante de l’euro et une adhésion sans faille au libre-échange – pour capitaliser sur une contestation sociale trouvant dans l’imaginaire droitier le seul débouché symbolique qui lui soit proposé.

Une élection présidentielle se gagne sur un imaginaire collectif et la capacité d’une femme ou d’un homme à l’incarner. Miser uniquement sur le rejet d’une personnalité fait donc abstraction de la question de la domination culturelle pourtant déterminante… La gauche aime vivre dangereusement !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
FIGAROCB
- 29/03/2011 - 10:54
Rira bien qui rira lme dernier !
Mme BROCHEN (qui se fait appeler AUBRY!) fait la fanfaronne et ne veut pas comprendre que le peuple de FRANCE, dans sa très grande majorité, ne veut plus des recettes de la gauche lesquelles ont mis notre Pays dans l'état où il est. Seuls, les "bobos" et les soixantehuitards veulent de cette gauche "caviar" qui ne pense qu'à se remplir les poches au détriment de l'intérêt général.
OUST DEHORS !
desperate daddy
- 28/03/2011 - 17:04
INDECENT !
Les politiques oublient de regarder ce qui se passe dans le monde, et en particulier au maghreb. des hommes et des femmes meurent pour conquérir le droit à la démocratie, et nos soixante huitards attardés ne se déplacent même plus pour voter.
en Guise de projet politique, le PS n'a su asséner que des coups de boutoirs contre Sarko. Cà a payé, mais au détriment de l'expression démocratique
AMMON
- 28/03/2011 - 12:22
"La gauche aurait tort de se réjouir trop vite des difficultés d
Suite
Il me semble que la droite comme la gauche ne tire pas les leçons de ce vote, pire ils ne comprennent pas pourquoi il y a autant d'abstentions, il faudra à l'avenir qu'ils écoutent un peu plus la population si ils veulent que cela change.