En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

02.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 6 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 11 heures 53 sec
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 11 heures 43 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 13 heures 15 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 16 heures 8 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 17 heures 29 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 17 heures 52 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 18 heures 29 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 19 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 19 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 10 heures 41 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 11 heures 16 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 12 heures 12 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 14 heures 28 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 16 heures 44 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 17 heures 43 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 18 heures 15 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 18 heures 53 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 19 heures 23 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 20 heures 31 min
© Flickr/myahya
La Société Générale a annoncé la disparition de dizaines de ses agences bancaires.
© Flickr/myahya
La Société Générale a annoncé la disparition de dizaines de ses agences bancaires.
Disparition

Comment la dématérialisation transforme le commerce physique

Publié le 04 mars 2013
Après la Société Générale qui prévoit la disparition de dizaines d'agences bancaires, SFR vient d'annoncer la fermeture de 150 de ses magasins. Le commerce est-il voué à se dématérialiser ?
Frédéric Fréry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Fréry est professeur à ESCP Europe où il dirige le European Executive MBA.Il est membre de l'équipe académique de l'Institut pour l'innovation et la compétitivité I7.Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles, dont Stratégique, le manuel...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la Société Générale qui prévoit la disparition de dizaines d'agences bancaires, SFR vient d'annoncer la fermeture de 150 de ses magasins. Le commerce est-il voué à se dématérialiser ?

Nous assistons actuellement à un basculement historique dans l'histoire du commerce. Après l'invention du grand magasin par Aristide Boucicaut en 1852 à Paris (Le Bon Marché), celle de la franchise par les laines du Pingouin dans les années 1930 à Roubaix, et celle de l'hypermarché par Carrefour en 1963 à Sainte-Geneviève des Bois (soulignons au passage le rôle extraordinaire de la France en la matière ; notre pays porte au pinacle ses ingénieurs, mais dédaigne très injustement ses commerçants, pourtant tout aussi innovants), le commerce est vraisemblablement en train de vivre une nouvelle et très profonde mutation. SFR a annoncé la fermeture de 150 de ses 850 boutiques, la Société Générale va supprimer quelques dizaines d'agences en France (sur un total de 3250) et les Virgin Megastores viennent de déposer leur bilan. De même, il y a quelques mois, le numéro 1 mondial du commerce, le géant américain Walmart, avec ses plus de 2 millions de salariés et ses 405 milliards de dollars de chiffre d'affaires, a annoncé que désormais son principal concurrent n'était plus Carrefour, mais bien Amazon.

Le commerce est-il en train de basculer sur Internet ? Pourquoi ? Où cela s'arrêtera-t-il ? Plusieurs éléments peuvent éclairer ces interrogations.

Tout d'abord, ce basculement n'a rien d'une surprise. Les indices sont visibles depuis plus de 15 ans (Amazon a été créé en 1994 et eBay en 1995) et les avantages du commerce en ligne sont bien connus depuis cet époque :

  • Le client gagne un choix décuplé, une meilleure information sur les prix, les disponibilités et les caractéristiques des offres (dument confirmées par les évaluations des autres internautes), ou encore une plus grande facilité d'achat (pas besoin de se déplacer, ni de faire la queue).
  • Le commerçant économise les frais d'implantation de magasins physiques et il peut bien plus aisément connaître le comportement d'achat de ses clients, afin de les orienter vers d'autres offres et ainsi maximiser ses ventes.

Au total, d'après une étude du cabinet FaberNovel, Amazon est moins cher d'un tiers par rapport aux magasins physiques spécialisés, alors que son chiffre d'affaires est supérieur de 27% à celui de Google. Dès le début des années 2000, ces avantages étaient déjà compris et le succès du commerce en ligne pouvait déjà être anticipé. Il restait à surmonter quelques obstacles (sécurisation des transactions, vitesse de livraison), qui désormais n'en sont plus. On pensait que certaines catégories de produits imposeraient toujours des magasins physiques : vêtements, électroménager, automobile, etc. Or, après une décennie d'évolution des habitudes du consommateur, même cela semble dépassé : la vente de chaussures en ligne (avec Zalando, Sarenza ou Zappos) a ainsi été en 2012 un des secteurs les plus dynamiques dans un paysage commercial très durement frappé par la crise. L'étape suivante, tout aussi prévisible, est celle du m-commerce, ou commerce sur mobile, encore plus rapide, encore plus pratique et encore plus facile.

Que restera-t-il alors au commerce physique ? On peut remarquer qu'Apple a ouvert près de 400 magasins physiques depuis 2001, au moment où tous les grandes marques de luxe ont elles aussi cherché à intégrer leur distribution. De même, lorsque SFR ferme une fraction de ses boutiques, Free en ouvre deux par mois. On peut également citer le cas de la banque en ligne ING Direct, qui a ouvert des agences physiques. Les motivations sont diverses : contrôler rigoureusement son image, rassurer le client sur le sérieux de son offre, proposer des services encore difficiles à réaliser en ligne. Cependant, dans tous les cas, il s'agit de démarches à contre courant, répondant à des impératifs spécifiques. Ne nous y trompons pas. Nous achèterons bientôt nos fruits et légumes sur Internet. Amazon le teste d'ailleurs depuis 5 ans à Seattle sous la marque AmazonFresh et envisagerait désormais d'étendre l'expérience.

Certains magasins physiques tentent de compenser leur déficit d'attractivité par rapport aux sites de commerce en ligne, en permettant à leurs clients de consulter sur leur smartphone les informations auxquelles ils sont désormais habitués (fiches produit détaillées, vidéos de démonstration, évaluations, recommandations). Cela reste cependant le plus souvent assez artificiel et il leur sera impossible d'offrir le même choix, les mêmes prix et la même simplicité qu'un web marchand. En stratégie d'entreprise, les substituts constituent une des forces essentielles de la concurrence, capable de renverser l'équilibre d'une industrie lorsqu'ils offrent plus de valeur au client. Ce moment est semble-t-il venu pour le commerce.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Decebal
- 05/03/2013 - 01:59
Honteux
C 'est honteux que des sociétés aussi riches puissent supprimer des emplois et pour les banques c'est encore pire, depuis 4/5 ans on fait leurs boulots. c 'est incroyable ce comportement, prendre les gens pour cons.. En profiter au Max, bientôt il va falloir les supplier de prendre notre argent. Après certains se demandent ce qui va mal, mais avec de tels exemples ou l'honnête est l'apanage des idiots, on s'étonne que les gens fraudent. Quand l'état, les sociétés donnent l'exemple.