En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

06.

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

07.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 4 heures 17 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 5 heures 14 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 6 heures 43 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 7 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 18 heures 18 min
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 20 heures 5 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 23 heures 52 min
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 4 heures 49 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 5 heures 39 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 6 heures 29 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 7 heures 37 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 8 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 18 heures 7 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 19 heures 33 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 21 heures 2 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 1 jour 27 min
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 1 jour 2 heures
info atlantico
© Reuters
42% des Français estiment que l'objectif de réduction des déficits est incompatible avec notre système social.
© Reuters
42% des Français estiment que l'objectif de réduction des déficits est incompatible avec notre système social.
Sondage

63% des Français pensent qu'il faudrait privilégier la réduction des déficits budgétaires par une baisse des dépenses publiques

Publié le 22 février 2013
Sondage Atlantico/CSA : 42% des Français estiment toutefois que l'objectif de réduction des déficits budgétaires n'est pas compatible avec notre système social.
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sondage Atlantico/CSA : 42% des Français estiment toutefois que l'objectif de réduction des déficits budgétaires n'est pas compatible avec notre système social.

Question : En pensant à la situation de la France aujourd’hui, diriez-vous qu’il faudrait plutôt privilégier...?

(Cliquer sur l'image pour agrandir)

Yves-Marie Cann : Globalement, les résultats du sondage témoignent d'une prise de conscience au sein de la population française des enjeux liés à la réduction des déficits. Cette voie étant privilégiée par la majorité des partis interrogés. Lorsqu'on interroge les Français sur la voie à privilégier entre la relance de la croissance économique par de nouvelles dépenses publiques et la réduction du déficit en diminuant les dépenses, plus de six personnes interrogées sur dix choisissent la seconde solution tandis que seulement 16% optent pour la relance. Il y a néanmoins quelques nuances à apporter. 

(Cliquer sur l'image pour agrandir) 

(Cliquer sur l'image pour agrandir)

D'abord, lorsqu'on regarde les résultats en fonction de l'âge, on remarque qu'il y a un écart de plus  20 points entre les 18-24ans (52%) qui choisissent la réduction de la dépense publique et les plus de 65 ans (73%). Les plus jeunes sont plus sensibles que leurs aînés à une relance de la croissance économique par de nouvelles dépenses à hauteur de 27 % contre 16%. Cela s'explique par la différence de situation sociale dans laquelle se trouvent ces deux classes d'âge. Parmi, les moins de 25 ans  de nombreux répondants seront bientôt à la recherche d'un emploi dans un contexte qui est marqué par une forte progression du chômage. Du coup, cette situation peut susciter en retour chez les plus jeunes davantage d'attente en matière de croissance économique. A contrario, les plus âgés sont massivement favorables à une réduction du déficit budgétaire. Ce résultat est sans doute lié aux craintes que peuvent avoir les retraités quant à la pérennité du financement du système de retraite par répartition. Pour eux, la réduction du déficit publique fonctionnerait comme une garantie apportée au maintien de leur niveau de revenu aujourd'hui.

On observe également un léger clivage entre les salariés du secteur privé et ceux du secteur public. Les deux tiers des salariés du privé se prononcent pour une réduction du déficit public contre "seulement" 50% des seconds. On comprend bien que les salariés du secteur public, qu'ils soient fonctionnaires ou qu'ils travaillent dans une entreprise publique, se sentent directement concernés dans le cadre de leurs activités professionnelles par une éventuelle baisse de dépenses publiques. Celle-ci pourrait avoir un impact sur eux au quotidien. 

(Cliquer sur l'image pour agrandir)

Enfin, lorsqu'on regarde les résultats en fonction des différentes familles politiques, on voit qu'à droite comme à gauche, une majorité claire ou relative des personnes interrogées se prononcent en faveur de la réduction des déficits par la diminution des dépenses publiques. Il y a néanmoins des différences de niveau. Au sein de la gauche, on distingue une majorité, mais celle-ci reste relative : 44% des sympathisants de gauche adhèrent à la réduction des déficits budgétaires. Auprès des sympathisants de droite et du Front national, ce sont près de 8 personnes sur 10 qui se prononcent en faveur de la réduction des déficits budgétaires alors que l'option d'une relance de la croissance économique par de nouvelles dépenses publiques obtient des scores assez marginaux auprès de ces publics là. Les logiques sont comparables à celle du premier tour de l'élection présidentielle.

79% des électeurs de Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle privilégiaient l'hypothèse d'une réduction du déficit budgétaire contre un électeur de François Hollande sur deux : 47 % très exactement. L'une des premières motivations des électeurs de Nicolas Sarkozy était justement la réduction du déficit public. Près de huit mois après l'élection présidentielle, cette différence de priorité donnée à la réduction des déficits publics en France se maintient avec un écart assez net entre les électeurs de gauche et les électeurs de droite. Les électeurs de Marine Le Pen sont extrêmement proches de ceux de Nicolas Sarkozy dans leurs attentes concernant la réduction des déficits publics. Cette dernière, qui se prononce en faveur d'une relance de la croissance par la dépense, est peut-être un peu en décalage avec son électorat sur ce sujet là. De même pour Jean-Luc Mélenchon. Même dans l'électorat du Front de gauche, 46% se prononcent en faveur de la réduction du déficit budgétaire. Il faut tout de même garder à l'esprit qu'un quart des électeurs de Jean-Luc Mélenchon préfèrent une relance de l'économie par de nouvelles dépenses.

(Cliquer sur l'image pour agrandir)

L'opinion publique est plus partagée quant à la compatibilité de l'objectif de réduction du déficit avec notre modèle social. 52 % des Français pensent que l'objectif de réduction des dépenses publiques est compatible avec notre système social. Mais la minorité n'est pas négligeable puisqu'elle représente 42%. S'il y a un relatif consensus sur la nécessité de réduire les dépenses, les solutions, en revanche, divisent les Français quel que soit leur famille politique. On observe toutefois un léger clivage droite/gauche. La défense du modèle social français demeure beaucoup plus forte à gauche qu'à droite où les avis sont beaucoup plus partagés, souvent de l'ordre du 50/50 comme à l'UMP.   

(Cliquer sur l'image pour agrandir)

(Cliquer sur l'image pour agrandir)

(Cliquer sur l'image pour agrandir)

Méthodologie :

  • Sondage exclusif CSA pour Atlantico réalisé par internet du 19 au 21 février 2013.
  • Echantillon national représentatif de 973 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge et catégorie socioprofessionnelle de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

03.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

06.

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

07.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jlbaty
- 24/02/2013 - 08:05
sondage très intéressant
Je reléve 1 que les écolos sont plus à gauche que la gauche ce qui révèle leur vrai visage ce sont bien les marxistes et trotskistes qui sont cachés sous l' étiquette écolo
2 que les électeurs du fn sont moins étroit d' esprit que la direction du fn et ont des notions d'économie plus évoluées que la méme direction , en résumé l' électora fn est moins populiste que le parti fn
3 que les électeurs d' hollande sont toujours dans les nuages et que la stratégie politicienne d'hollande pour les municipales fonctionne au détriment du redressement de la France
Gérard Couvert
- 23/02/2013 - 16:30
propagande
C'est uniquement le résultat de l'invraisemblable propagande anti-état et pro-libérale de ces 30 dernières années.
Lamentable.
Il faut créer des richesse, et garder celle que nous produisons pour nous : retour au bled pour les indésirés.
Vinas Veritas
- 23/02/2013 - 13:29
La Fonction Publique
Je suggère une réforme douce de la fonction publique : salariés employés par l'état.
Les fonctionnaires nationaux ont un domaine d'action nationale donc leur lieu de travail se trouve sur l'ensemble du territoire Français.
les fonctionnaires qui veulent une affectation domiciliée seront des territoriaux soumis entièrement au droit privé sans plus de garantie.
Autre nouveauté, les métiers des fonctionnaires s'exercent dans l'ensemble des administrations. il n'y a aucune raison (exemple) qu'une secrétaire (surnuméraire) de l'administration A ne puisse changer d'administration lorsque le besoin existe en B.