En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

07.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 32 min 49 sec
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 1 heure 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 1 heure 57 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 4 heures 7 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 4 heures 52 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 6 heures 21 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 6 heures 53 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 8 heures 19 sec
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 8 heures 24 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 8 heures 52 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 56 min 45 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 1 heure 43 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 2 heures 39 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 4 heures 40 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 6 heures 10 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 6 heures 22 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 7 heures 55 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 8 heures 11 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 8 heures 31 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 8 heures 58 min
Mise au point

"Affaire Diallo / RMC : ce que je voulais dire" par Sophie de Menthon

Publié le 03 avril 2013
Sophie de Menthon, chroniqueuse mise à pied de l'émission "les Grandes Gueules" sur RMC pour des propos jugés misogynes et insultants à l'égard de Nafissatou Diallo, se défend.
Sophie de Menthon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon, chroniqueuse mise à pied de l'émission "les Grandes Gueules" sur RMC pour des propos jugés misogynes et insultants à l'égard de Nafissatou Diallo, se défend.

Le procès qui m'est fait pour des propos mal maîtrisés dans un débat houleux, a conduit certains à supposer que j'aurais pu considérer qu'être violée pouvait être une chance du moment que l'on était indemnisée ! Pire : que des femmes pouvaient souhaiter subir un tel outrage pour obtenir de l'argent. Ce sont des ignominies totalement contraires à toutes les valeurs que je défends. Dans le cas de l'affaire Diallo / DSK, c'est d'autant plus injuste de m'accuser de telles arrières pensées qu'il s'agissait pour la énième fois de commenter le montant de l'indemnité touchée par cette dernière... trop, pas assez ? Une indemnité octroyée alors qu'aucune décision de justice n'a établi de condamnation et que tout le monde s'autorise à avoir une opinion sur le sujet. Personnellement depuis le départ je suis sceptique. Comme beaucoup je me suis interrogée sur ce qui a bien pu se passer dans cette chambre, étonnée de toutes les contradictions qui sont apparues, étonnée que le juge, qui avait mis sa carrière en danger pour faire sortir la vérité, n'ait pu que renoncer à établir une condamnation.

Je me suis mise "à sa place" comme beaucoup de femmes... n’en ai-je pas le droit ?

C'est sous cet angle que j'ai réfléchi tout haut. Alors, après toute cette affaire et les affres de ce procès mondial lorsqu'on m'a demandé mon avis - seulement mon avis - seulement sur cette somme d'argent, je l'ai donné spontanément, sans ambiguïté à mes yeux.

Etait-il monstrueux de dire que, maintenant, cette somme est une "chance" pour elle, pour élever sa fille ? Je n'aurais évidemment JAMAIS dit cela si le juge avait retenu le viol, ou n’importe quelle condamnation. Mais il n’y a eu aucune charge retenue contre l’accusé.

Suis-je contrainte de penser que le juge avait tort ? Que l'enquête était forcément fausse ?

Les médias, quant à eux, ne se sont pas gênés pour donner leur avis, leurs échos, les indices, les fausses infos, etc. en cherchant indéfiniment à trouver quelque chose de nouveau à dire sur le sujet. Ils ont contribué à forger l'opinion que je me suis faite sur cette affaire.

Pendant l'émission rien n'y fait, toutes mes dénégations face à la question répétée, orientée de l'animateur : "A combien tu mets le viol ?", ne m'ont pas laissé le temps d'expliquer ce que je voulais dire... (était-ce un piège ?) même si je n'ai cessé de marteler que ce n'était pas le sujet. Parallèlement à cela, il y a mon trouble également évoqué, de voir un système qui attribue de telles sommes sous forme de "transactions" qui laissent les choses en l'état sans permettre de faire émerger une vérité, même partielle. Et c'est ainsi que j'ai ajouté que bien des femmes pouvaient être envieuses, non pas d'une agression (!) mais d'une somme attribuée sans que l'on sache vraiment pourquoi, en précisant qu’à mes yeux la justice ne devait pas ressembler au loto ou au Père Noël...

Comment m'excuser de ce que l'on prétend que j'ai voulu dire et que je n'ai jamais ni dit, ni pensé ? Rajouter d’autres excuses à celles que j'ai déjà formulées, pour la probable confusion de mes propos, voudrait dire que oui, je suis raciste, misogyne et méprisante ! Et bien non, mon honnêteté intellectuelle fait que j'assume ce qui n'est qu'une opinion parmi d'autres et qui n'a surtout aucun sous-entendu. Ma confiance dans la liberté d’expression depuis cette émission du 21 janvier 2013 sur RMC, est très ébranlée.

À cette occasion, on peut s'interroger sur la violence de notre société qui se donne bonne conscience en voyant et en dénonçant racisme, lutte des classes, misogynie à chaque instant. Au lieu de crier "au loup" à la première occasion, on ferait mieux d'agir et d'intervenir dans nos entourages, au lieu de laisser l'inaction s'installer face au doute sur une femme ou un enfant voisin mal traité comme c'est si souvent le cas. Nous réconcilier avec nous-mêmes est un enjeu majeur.

Est-ce ma malencontreuse formulation et mes raccourcis qui, sortis de leur contexte et amalgamés avec d'autres propos, amènent des vigies "bien intentionnées" à me faire dire les horreurs les plus étrangères à tout ce qui est le combat de ma vie ?

Je n'ai injurié personne, je n'ai fait l'apologie ni du viol ni de la prostitution ! Je n'ai pas le moindre mépris pour une femme de chambre, elle aurait pu être moi, j’aurais pu être elle…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
DSK, RMC, Nafissatou Diallo
Thématiques :
Commentaires (66)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Le Cors@ire
- 17/02/2013 - 20:20
Mouaif
Personnellement depuis l'éviction de Sophie de Menthon j'ai décidé de ne plus écouter les GG qu'en pointillés... Concernant DSK j'ai entendu dire bien pire sur la même antenne, dans la même émission, par Debré. Et lui est toujours invité à participer...Depuis cette éviction j'ai même pu constater une espèce d'auto-censure de la part des intervenants. Bref le ton de l'émission est devenu bien trop politiquement correct pour mes oreilles. J'espère que Brunet ne sera pas le prochain sur la liste...
joboule
- 15/02/2013 - 08:07
trop de gauche tue la gauche!!!!
marre de tous ces médias gauchistes,!!!! plus une émission sans une déviation nette à gauche!!! ce n'est plus interressant! même si je pense que DSK est un porc,détraqué sexuel, je trouve que l'éviction de Sophie est inadmissible! dans une émission et sur RMC où l'on nous rabache les oreilles:on peut tout dire!!sauf que quand on est pas tout à fait assez de gauche , on se fait ""matraquer""! alors que les propos de certains bobos gauchistes seraient à revoir sérieusement !! mme MENTON, écrivez et parlez ailleurs, ça vaudra mieux pour vous! pour ma part, fini avec cette émission!!! çette déviance est fatiguante et rend l'émission ininterressante!
Gilbert Duroux
- 15/02/2013 - 00:56
Les malheurs de Sophie
Pauvre Sophie de Menthon. Plus elle l'ouvre et plus elle s'enfonce.
Peut-elle nous expliquer pourquoi DSK a référé lâcher du pognon s'il n'y avait pas matière à le condamner en justice ? Mme de Menthon, qui est présidente d'un institut patronal, ne sait même pas que le système judiciaire américain est différent du nôtre. La procédure du plaider coupable vient de chez eux. Là bas, on préfère négocier qu'entrer en voie de condamnation. Si DSK a payé, c'est pour éviter d'être condamné au procès civil.
Si vous voulez savoir ce que Mme de Menthon a vraiment dit dans l'émission de beaufs de RMC, jetez un œil à cet article :
http://www.acrimed.org/article3989.html
Mme de Menthon fait preuve de lâcheté en se désolidarisant de ses petits camarades alors qu'à l'antenne on pouvait l'entendre rire comme une bossue de leurs saillies sexistes.