En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Quelle UE maintenant que le fantasme d’une Europe à la française a définitivement volé en éclat ?

ça vient d'être publié
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 7 min 44 sec
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 41 min 40 sec
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 1 heure 51 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 17 heures 46 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 18 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 19 heures 23 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 19 heures 53 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 20 heures 49 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 15 min 33 sec
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 46 min 42 sec
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 1 heure 21 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 1 heure 37 min
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 17 heures 32 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 18 heures 3 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 18 heures 56 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 19 heures 41 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 23 heures 55 min
© DR
Pour accroître le marché et fabriquer de nouveaux malades, on a inventé l'usage du préfixe "pré" : on devient alors "potentiellement" atteint d'une maladie.
© DR
Pour accroître le marché et fabriquer de nouveaux malades, on a inventé l'usage du préfixe "pré" : on devient alors "potentiellement" atteint d'une maladie.
Docteur Knock

Pré-diabète, pré-dépression, pré-ostéoporose : cette médecine qui préfère prévenir que guérir

Publié le 19 janvier 2013
Le docteur Sauveur Boukris explique comment un certain type de médecine a transformé les facteurs de risques en pathologies réelles afin de vendre des médicaments à des personnes en bonne santé. Extrait de "La Fabrique de malades" (1/2).
Sauveur Boukris est médecin enseignant à l'université Diderot (Paris VII). Il est l'auteur de nombreux livres médicaux dont Ces médicaments qui nous rendent malades (Le Cherche Midi, 2009). Chroniqueur médical, il participe à différentes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sauveur Boukris
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sauveur Boukris est médecin enseignant à l'université Diderot (Paris VII). Il est l'auteur de nombreux livres médicaux dont Ces médicaments qui nous rendent malades (Le Cherche Midi, 2009). Chroniqueur médical, il participe à différentes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le docteur Sauveur Boukris explique comment un certain type de médecine a transformé les facteurs de risques en pathologies réelles afin de vendre des médicaments à des personnes en bonne santé. Extrait de "La Fabrique de malades" (1/2).

On a commencé par définir ce qu’est l’HTA, le diabète, la dépression, l’ostéoporose, etc., mais, pour accroître le marché et fabriquer de nouveaux malades, on a inventé l’usage du préfixe « pré » : on devient alors pré-hypertendu, pré-diabétique, c’est-à-dire qu’on est « potentiellement » atteint de la maladie, qu’il faut se surveiller et, au besoin, commencer à se médicaliser. On n’est pas réellement malade, mais potentiellement atteint. On est dans une zone intermédiaire, dans laquelle le médecin impose une surveillance et guette l’arrivée éventuelle de la vraie hypertension et du vrai diabète. Pendant ce temps, le patient est inquiet, consulte davantage, fait des examens biologiques ; bref, il entre dans le cercle médical, pas toujours vertueux.

Autre exemple : la pré-ostéoporose ou ostéopénie. En juillet 2008, paraît un article dans le British Medical Journal sous le titre « Drugs for preosteoporoseis : prevention or disease mongering ? », que l’on peut traduire par « Traitements de la pré-ostéoporose : prévention ou façonnage de maladie ? » C’est un cas classique de création de maladie, qui consiste à transformer un facteur de risque en pathologie réelle afin de vendre des médicaments à des personnes en bonne santé.

La pré-ostéoporose se définit comme une diminution de la masse osseuse. Or il est normal que, avec l’âge, la masse osseuse diminue. Cette décroissance commence quelques années avant la ménopause et se poursuit au rythme de 1 à 2 % par an durant huit à dix ans. Dans la majorité des cas, cette diminution de la masse osseuse est sans conséquences graves. Dans d’autres cas, la maladie sera plus ou moins sévère ; cela dépend d’autres facteurs de risques comme l’âge, la génétique, l’alcool, un état de maigreur, certains médicaments.

En général, après 50  ans, la femme perd 40 % de son capital osseux (cette perte est plus importante que chez l’homme). Les firmes pharmaceutiques ont cherché à pénétrer sur ce créneau avec la perspective de toucher des millions de femmes et ont développé la prescription de médicaments contre l’ostéoporose cette indication.

Un examen permet de mesurer la densité osseuse, qui est un bon indicateur de la masse osseuse de l’individu : c’est l’ostéodensitométrie. Cet examen permet d’évaluer le risque de fracture. On détermine le « T-score », qui est un index de minéralisation osseuse. La pré-ostéoporose se définit par une valeur de densité osseuse comprise entre – 1 et – 2,5 DS (déviation standard). L’ostéoporose est définie comme une valeur de densité osseuse se situant en dessous de – 2,5 DS. Cette limite de – 2,5 DS identifie environ 30 % des femmes post-ménopausées comme étant ostéoporotiques. Cela signifie que le risque de fracture pour une femme âgée de 50 ans est de 18 % dans  un délai de cinq à dix ans pour le col du fémur, de 16 % pour une fracture vertébrale et de 16 % également pour une fracture de l’extrémité inférieure du radius.

Là encore, on joue sur la peur : on annonce qu’après 60 ans, près d’une femme sur deux risque de une fracture due à une ostéoporose. Selon sa gravité et l’âge de la patiente, cette fracture peut entraîner la mort – pour une fracture du bassin sur six – ou, en tout cas, de longues périodes de soins. La peur entretenue par la publication de tels provoque une surconsommation médicale. On va consulter son médecin ou son rhumatologue. On exige presque une ostéodensitométrie et, si les chiffres font apparaître un risque, on se voit prescrire des médicaments à prendre pendant au moins deux ans.

Pourtant, sans vouloir nier les risques, il faut les relativiser. Prenons l’exemple de la perte de taille : elle est inévitable avec l’âge, mais le tassement de vertèbres ne toucherait que 5 à 7 % des personnes âgées de plus de 70 ans. Toutes les conséquences du vieillissement sur le squelette ne sont pas dramatiques... Dans un rapport publié en 2006 par la Haute Autorité de santé, les auteurs précisent que « l’ostéoporose entraîne une fragilité osseuse mais que le risque de fracture est plus ou moins grand selon les sujets ».

En 2011, on a compté en France 4 millions de d’âge compris entre 55 et 65 ans, soit 1 million de plus en dix ans. La pré-ostéoporose concerne 50 % de ces femmes. Or les médicaments contre l’ostéoporose (les biphosphonates, le ranélate  de strontium, le Protelos et les Serm – modulateurs sélectifs de l’activation des récepteurs aux œstrogènes –, comme Evista ou Optruma) ont un rapport bénéfices/risques défavorable pour ces personnes à faible risque que sont les femmes post-ménopausées, cibles privilégiées des firmes pharmaceutiques. Ils n’ont pas à être prescrits dans la pré-ostéoporose. On a même tendance à exagérer les avantages de ces thérapeutiques. En effet, sur 270 femmes atteintes de pré-ostéoporose traitées par des médicaments pendant trois ans, une d’entre elles évitera une fracture vertébrale. Mais on peut vieillir sans fracture !

_________________________________________________
La fabrique de malades (17 janvier 2013), Ed. Le Cherche Midi
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
maladie, medecin
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Quelle UE maintenant que le fantasme d’une Europe à la française a définitivement volé en éclat ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ravidelacreche
- 19/01/2013 - 18:06
les facteurs de risques en pathologies réelles
Une fois de plus on confond les CAUSES et les RISQUES, si quelqu'un peu m'expliquer par quel miracle un médicament contre l'ostéoporose préviens les chutes, je suis preneur!