En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Du financement de bande passante aux méthodes de référencement, Google est la cible de nombreuses attaques.
Super multinationale
Google est-elle vraiment une entreprise comme les autres ou sa situation hyper dominante justifie-t-elle des devoirs particuliers ?
Publié le 08 janvier 2013
Après un bras de fer avec Free et les éditeurs de presse sur le financement de la bande passante ou le partage des revenus publicitaires, Google apparaît incontournable sur tous les fronts. A cet égard, l'entreprise est souvent mise en cause.
  ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Barbry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
  ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après un bras de fer avec Free et les éditeurs de presse sur le financement de la bande passante ou le partage des revenus publicitaires, Google apparaît incontournable sur tous les fronts. A cet égard, l'entreprise est souvent mise en cause.

Atlantico : Du financement de bande passante aux méthodes de référencement, Google est la cible de nombreuses attaques, pas toujours justifiées. Mais est-elle encore une entreprise comme les autres ? Sa situation de quasi-monopole lui confère-t-elle une "responsabilité" d'ordre public qui serait transposable en droit ?

Eric Barbry : On pourrait se demander si les outils de recherche aujourd’hui ne participent pas d’une mission d’intérêt général. En tout cas ce serait amusant à plaider ! Plus sérieusement, sur la partie « responsabilité d’ordre public », le concept juridique n’existe pas vraiment mais il existe, pour certaines catégories de prestataires du web des règles spécifiques qui dérogent au droit général en leur imposant des obligations spéciales. A titre d’exemple, les fournisseurs d’accès Internet doivent mettre à disposition de leurs clients des outils de filtrage, ils doivent participer à la lutte contre certains contenus véhiculés sur le web, interviennent sur l’application de la loi Hadopi, doivent satisfaire à des demandes de blocage à la source (impossibilité d’accéder à tel ou tel site) et j’en passe.  Il en est de même pour les hébergeurs qui eux aussi ont des obligations comme celle de lutter contre certains contenus ou encore répondre aux « notifications ».

Ce qui est curieux pour ne pas dire … étonnant c’est qu’il n’existe aucune disposition légale concernant des acteurs aussi importants que les FAI et les hébergeurs réunis à savoir les outils de recherches comme Google et les autres ! Ceci est d’autant plus étonnant que la Commission européenne a évoqué le sujet dès la directive commerce électronique de 2000 en indiquant qu’il s’agissait d’une question qu’il fallait régler rapidement…. nous sommes 12 ans après et rien n’est réglé.  

Exige-t-on de Google des choses qui ne sont pas de son ressort ?

Imposer à certains acteurs de participer à ceci ou cela (bande passante ou défense des éditeurs) n’est pas une ineptie sur le plan juridique (il existe bien des taxes sur les matériels de reproduction pour préserver les droits des auteurs) encore faudrait-il que cela soit pris sous l’emprise d’une loi, que cette loi soit applicable à tous les outils de recherche (il n’est pas question de faire une « loi Google ») et qu’elle soit suffisamment équilibrée pour ne pas subir la censure du conseil constitutionnel… Tous ces obstacles expliquent peut être pourquoi aujourd’hui personne n’a vraiment eu envie de se frotter à la rédaction d’une loi sur les outils de recherche. Il y aurait pourtant beaucoup à dire ou à écrire : sur l’accès aux contenus illicites, sur le référencement naturel, le référencement payant, les ranking, …

Mais pour en revenir au sujet de Google, puisque tout le monde en parle, ce qui pourrait distinguer cet acteur d’un autre c’est le caractère quelque peu… omniprésent pour ne pas dire dominant sur le marché. A ce titre, et plus que n’importe qui, Google doit s’assurer de ne pas abuser de cette position et encore moins de mettre en avant ses services par rapport à d’autres qui lui seraient concurrents … or sur ce point Google propose de plus en plus de services autres que son service de recherche et entre frontalement en concurrence avec de nombreux acteurs (messagerie, réseaux sociaux, comparateurs ...). Mais il existe sur ce point déjà des contentieux et on ne peut qu’attendre leur issue sachant que récemment Google à semble-t-il pris des engagements à l’égard de la FTC.

Ce qui est certain c’est que Google ne peut pas d’un côté reprocher à Free de supprimer la pub du web et d’un autre côté de s’auto bien placer au détriment des concurrents. La neutralité technologique doit être la règle pour tous ou ne pas être ! 

Quelle est la frontière légale entre le référencement sur internet et le respect des lois ?

C’est exactement le même problème pour les hébergeurs ou les fournisseurs d’accès avec qui le législateur n’a pas pris autant de « précautions ». Depuis 2004 et la loi pour la confiance dans l’économie numérique un hébergeur doit supprimer des contenus considérés comme illicites dès qu’il en a connaissance (en pratique dès qu’on les lui a notifiés) ; idem pour les FAI pour les blocages à la source… par analogie le même régime juridique que celui des hébergeurs a été appliqué aux réseaux sociaux.

A juste titre ou non ils suppriment donc les contenus qui leurs sont notifiés comme inappropriés comme disent nos amis anglo-saxons. Mais pour les outils de recherche : rien. Quant à la liberté d’expression elle est souvent un alibi bien facile face à des contenus clairement illicites. Ce qui en pratique est compliqué c’est que les lois ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre. Ce qui est possible ici ne l’est pas là et inversement. Ce qui peut même apparaître comme un acte de liberté ici est interdit là … bref plutôt que le « village planétaire » pensé par les natifs du Web c’est carrément le souk juridique.

Face à cela il est évidemment difficile et personne ne peut le nier de demander à un outil de recherche, si puissant soit-il, de donner accès ici à ceci et là à cela … encore que je n’accède pas nécessairement aux mêmes contenus depuis google.frgoogle.degoogle.jp ougoogle.com …. Les voies du net sont parfois peu pénétrables et il en sera toujours ainsi face au mode des black box que constituent les outils de recherche….

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
07.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
kettle
- 08/01/2013 - 08:49
No Country Redirect
"je n’accède pas nécessairement aux mêmes contenus depuis google.fr, google.de, google.jp ougoogle.com "
---
http://www.google.com/ncr