En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 2 heures 27 min
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 4 heures 9 min
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 7 heures 7 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 8 heures 9 min
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 9 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 11 heures 53 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 12 heures 53 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 13 heures 51 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 14 heures 30 min
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 3 heures 26 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 5 heures 28 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 7 heures 39 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 8 heures 45 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 10 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 11 heures 38 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 12 heures 24 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 14 heures 44 min
© Reuters
Du financement de bande passante aux méthodes de référencement, Google est la cible de nombreuses attaques.
© Reuters
Du financement de bande passante aux méthodes de référencement, Google est la cible de nombreuses attaques.
Super multinationale

Google est-elle vraiment une entreprise comme les autres ou sa situation hyper dominante justifie-t-elle des devoirs particuliers ?

Publié le 08 janvier 2013
Après un bras de fer avec Free et les éditeurs de presse sur le financement de la bande passante ou le partage des revenus publicitaires, Google apparaît incontournable sur tous les fronts. A cet égard, l'entreprise est souvent mise en cause.
  ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Barbry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
  ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après un bras de fer avec Free et les éditeurs de presse sur le financement de la bande passante ou le partage des revenus publicitaires, Google apparaît incontournable sur tous les fronts. A cet égard, l'entreprise est souvent mise en cause.

Atlantico : Du financement de bande passante aux méthodes de référencement, Google est la cible de nombreuses attaques, pas toujours justifiées. Mais est-elle encore une entreprise comme les autres ? Sa situation de quasi-monopole lui confère-t-elle une "responsabilité" d'ordre public qui serait transposable en droit ?

Eric Barbry : On pourrait se demander si les outils de recherche aujourd’hui ne participent pas d’une mission d’intérêt général. En tout cas ce serait amusant à plaider ! Plus sérieusement, sur la partie « responsabilité d’ordre public », le concept juridique n’existe pas vraiment mais il existe, pour certaines catégories de prestataires du web des règles spécifiques qui dérogent au droit général en leur imposant des obligations spéciales. A titre d’exemple, les fournisseurs d’accès Internet doivent mettre à disposition de leurs clients des outils de filtrage, ils doivent participer à la lutte contre certains contenus véhiculés sur le web, interviennent sur l’application de la loi Hadopi, doivent satisfaire à des demandes de blocage à la source (impossibilité d’accéder à tel ou tel site) et j’en passe.  Il en est de même pour les hébergeurs qui eux aussi ont des obligations comme celle de lutter contre certains contenus ou encore répondre aux « notifications ».

Ce qui est curieux pour ne pas dire … étonnant c’est qu’il n’existe aucune disposition légale concernant des acteurs aussi importants que les FAI et les hébergeurs réunis à savoir les outils de recherches comme Google et les autres ! Ceci est d’autant plus étonnant que la Commission européenne a évoqué le sujet dès la directive commerce électronique de 2000 en indiquant qu’il s’agissait d’une question qu’il fallait régler rapidement…. nous sommes 12 ans après et rien n’est réglé.  

Exige-t-on de Google des choses qui ne sont pas de son ressort ?

Imposer à certains acteurs de participer à ceci ou cela (bande passante ou défense des éditeurs) n’est pas une ineptie sur le plan juridique (il existe bien des taxes sur les matériels de reproduction pour préserver les droits des auteurs) encore faudrait-il que cela soit pris sous l’emprise d’une loi, que cette loi soit applicable à tous les outils de recherche (il n’est pas question de faire une « loi Google ») et qu’elle soit suffisamment équilibrée pour ne pas subir la censure du conseil constitutionnel… Tous ces obstacles expliquent peut être pourquoi aujourd’hui personne n’a vraiment eu envie de se frotter à la rédaction d’une loi sur les outils de recherche. Il y aurait pourtant beaucoup à dire ou à écrire : sur l’accès aux contenus illicites, sur le référencement naturel, le référencement payant, les ranking, …

Mais pour en revenir au sujet de Google, puisque tout le monde en parle, ce qui pourrait distinguer cet acteur d’un autre c’est le caractère quelque peu… omniprésent pour ne pas dire dominant sur le marché. A ce titre, et plus que n’importe qui, Google doit s’assurer de ne pas abuser de cette position et encore moins de mettre en avant ses services par rapport à d’autres qui lui seraient concurrents … or sur ce point Google propose de plus en plus de services autres que son service de recherche et entre frontalement en concurrence avec de nombreux acteurs (messagerie, réseaux sociaux, comparateurs ...). Mais il existe sur ce point déjà des contentieux et on ne peut qu’attendre leur issue sachant que récemment Google à semble-t-il pris des engagements à l’égard de la FTC.

Ce qui est certain c’est que Google ne peut pas d’un côté reprocher à Free de supprimer la pub du web et d’un autre côté de s’auto bien placer au détriment des concurrents. La neutralité technologique doit être la règle pour tous ou ne pas être ! 

Quelle est la frontière légale entre le référencement sur internet et le respect des lois ?

C’est exactement le même problème pour les hébergeurs ou les fournisseurs d’accès avec qui le législateur n’a pas pris autant de « précautions ». Depuis 2004 et la loi pour la confiance dans l’économie numérique un hébergeur doit supprimer des contenus considérés comme illicites dès qu’il en a connaissance (en pratique dès qu’on les lui a notifiés) ; idem pour les FAI pour les blocages à la source… par analogie le même régime juridique que celui des hébergeurs a été appliqué aux réseaux sociaux.

A juste titre ou non ils suppriment donc les contenus qui leurs sont notifiés comme inappropriés comme disent nos amis anglo-saxons. Mais pour les outils de recherche : rien. Quant à la liberté d’expression elle est souvent un alibi bien facile face à des contenus clairement illicites. Ce qui en pratique est compliqué c’est que les lois ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre. Ce qui est possible ici ne l’est pas là et inversement. Ce qui peut même apparaître comme un acte de liberté ici est interdit là … bref plutôt que le « village planétaire » pensé par les natifs du Web c’est carrément le souk juridique.

Face à cela il est évidemment difficile et personne ne peut le nier de demander à un outil de recherche, si puissant soit-il, de donner accès ici à ceci et là à cela … encore que je n’accède pas nécessairement aux mêmes contenus depuis google.frgoogle.degoogle.jp ougoogle.com …. Les voies du net sont parfois peu pénétrables et il en sera toujours ainsi face au mode des black box que constituent les outils de recherche….

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
kettle
- 08/01/2013 - 08:49
No Country Redirect
"je n’accède pas nécessairement aux mêmes contenus depuis google.fr, google.de, google.jp ougoogle.com "
---
http://www.google.com/ncr