En direct
Best of
Best of du 2 au 8 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

04.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

07.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

06.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 heure 29 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 3 heures 22 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 heures 19 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 heures 51 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 5 heures 26 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 6 heures 21 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 7 heures 16 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 7 heures 25 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 7 heures 47 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 3 heures 8 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 heures 57 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 heures 34 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 5 heures 12 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 5 heures 49 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 6 heures 18 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 6 heures 58 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Politique
Stratégie du gouvernement

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

il y a 8 heures 2 min
© Reuters
Après sa double défaite en 2012, Fançois Bayrou cherche un moyen de continuer à exister politiquement.
© Reuters
Après sa double défaite en 2012, Fançois Bayrou cherche un moyen de continuer à exister politiquement.
Cure d'abstinence médiatique

Alerte enlèvement : mais où était passé François Bayrou ?

Publié le 09 septembre 2012
Depuis son échec à la présidentielle, puis aux législatives, François Bayrou a entamé ce qu'il appelle "sa traversée du pays du silence". Le président du Modem s'est-il effacé pour mieux revenir ?
Alexis Massart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexis Massart  est directeur d'Espol, école européenne de sciences politiques et sociales de l'Université catholique de Lille.   
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis son échec à la présidentielle, puis aux législatives, François Bayrou a entamé ce qu'il appelle "sa traversée du pays du silence". Le président du Modem s'est-il effacé pour mieux revenir ?

Atlantico : Les universités d'été du Nouveau centre, le week-end dernier, ont lancé la rentrée des centristes que Jean-Louis Borloo veut rassembler. François Bayrou a, quant à lui, disparu des écrans radars, avant son interview au JDD ce dimanche. Est-ce une stratégie ou est-il définitivement mort politiquement ?

Alexis Massart : François Bayrou est en train de se décaler des agendas politiques habituels : l'université d'été du PS, il y a trois semaines et celle du Nouveau centre le week-end dernier. Dans la situation qui est la sienne, il faut qu'il reconstruise une présence médiatique et politique. Il crée son propre agenda politique et devrait s'exprimer plus tard, vers la mi-septembre, pour donner plus de poids et de hauteur à sa parole.

Que peut-il faire, aujourd'hui, de ses 10% à l'élection présidentielle ?

Honnêtement, plus grand chose. François Bayrou a connu son heure de gloire lors de l'élection présidentielle de 2007 où il a obtenu plus de 18 % des suffrages exprimés. Il caressait l'espoir de renouveler l'opération en 2012, ce qu'il lui aurait permis de s'installer durablement au centre de l'échiquier politique. Mais le fait est que 2012 a été pour lui un échec que ce soit à l'élection présidentielle ou dans la foulée à l'élection législative. Aujourd'hui, le capital sur lequel il avait vécu entre 2007 et 2012 est perdu. Sa position dans  l'espace politique est une énigme.

A la faveur de la crise, peut-il jouer un rôle au sein de la majorité de gauche ?

Cela paraît compliqué parce qu'il existe un centre gauche, même s'il n'est pas très développé. Historiquement, autour des radicaux de gauche ou autour d'une frange centriste du PS, l'espace est déjà occupé.

Le discours modéré de François Hollande sur les valeurs et sur un mode de comportement présidentiel ont permis à François Bayrou de voter pour lui lors du second tour de l'élection présidentielle. Pour autant, le président du Modem peut difficilement basculer vers une majorité de gauche, principalement parce qu'il s'est montré très critique vis à vis du programme économique du PS. Or, c'est justement sur la politique économique que François Hollande est attendu. Sur ce point, François Bayrou n'est pas en mesure de discuter avec lui.

Par ailleurs, un ralliement serait aussi un reniement par rapport au discours que François Bayrou a toujours tenu sur l'indépendance du centre. Tout le discours qu'il a pu développer tenait autour de l'autonomie du centre et de la possibilité de créer des coalitions avec un véritable programme commun. La gauche étant majoritaire à l'Assemblée nationale, l'entrée de François Bayrou au gouvernement sonnerait inévitablement comme un ralliement.

Justement, l’idée d’un centre indépendant est-elle devenue illusoire dans le paysage politique français ?

Intellectuellement, ce discours est intéressant et séduisant. Mais le mode de  fonctionnement de l'échiquier politique français tourne autour de la bipolarisation droite/gauche qu'implique le duel du second tour de l'élection présidentielle : il y a un gagnant et un perdant, une majorité et une opposition. Notre système politique est relativement binaire et le troisième homme a toujours des difficultés à trouver sa place.

Quel peut être le rôle de François Bayrou à l'avenir ?

Après les échéances électorales de 2012, François Bayrou est plutôt dans une position de "sage" de la République. Son expérience de la vie politique est certaine, sa voie est écoutée. Mais le caractère binaire de la vie politique française ne lui permettra pas d'avoir un rôle effectif.

Jean-Louis Borloo est-il le nouveau leader du centre ?

Aujourd'hui, il est le mieux positionné pour faire revivre le centre. Mais il s'agira d'un centre qui retrouvera son positionnement historique ancré dans une majorité de centre-droit. Jean-Louis Borloo pourrait reconstituer ce que l'UDF avait été à une certaine époque : une droite centriste et libérale dans une logique d'alliance avec la droite au second tour et non pas dans une posture d'indépendance.

Pour autant, cette fois, l'ancien ministre de l'Environnement ne devrait pas faire l'impasse sur l'élection présidentielle. Un parti qui renonce à aller à l'élection présidentielle est un parti qui joue en deuxième division. Cela a été le cas du Parti communiste en 1974.  Soutenir François Mitterrand dès le premier tour a marqué le début de la fin pour les communistes. Pour l'ancien UDF, le choix de soutenir Edouard Balladur en 1995 plutôt que d'avoir son propre candidat a également marqué la disparition progressive du parti. Aujourd'hui le terrain est plutôt favorable pour Jean-Louis Borloo qui devra toutefois rassembler un centre encore éparpillé.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
chorizo
- 10/09/2012 - 14:34
qui c'est F.B. !
Je vais vous paraître un peu c*n, mais qui c'est Franssois Bérout ? Un ancien coureur cycliste, footbaleur, chanteur, comique. D'après les commentaires que je lis, je pencherai pour un coèquipier de Ri-Berry?
Rosine
- 10/09/2012 - 09:04
boudiou!
mais qu'il entre chez les Trappistes et continue de se taire! Pitié pour tous.
Mani
- 10/09/2012 - 00:46
Il faut qu'il pèse rien du
Il faut qu'il pèse rien du tout. Il faut qu'il aille se coucher et qu'il prenne très officiellement sa retraite politique. S'il n'a pas bien compris le double message de la présidentielle et des législatives, pas de soucis, on peut lui expliquer ça en quelques mots : PERSONNE NE VEUT DE TOI, VA-T-EN ! Il a beau être obtus, il finira forcément par comprendre.