En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

04.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 4 min 36 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 38 min 5 sec
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 2 heures 48 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 3 heures 33 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 5 heures 2 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 5 heures 34 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 6 heures 41 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 7 heures 5 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 7 heures 33 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 7 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 24 min 1 sec
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 1 heure 20 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 3 heures 21 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 4 heures 51 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 5 heures 3 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 6 heures 36 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 6 heures 52 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 7 heures 12 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 7 heures 53 min
© Reuters
Après sa double défaite en 2012, Fançois Bayrou cherche un moyen de continuer à exister politiquement.
© Reuters
Après sa double défaite en 2012, Fançois Bayrou cherche un moyen de continuer à exister politiquement.
Cure d'abstinence médiatique

Alerte enlèvement : mais où était passé François Bayrou ?

Publié le 09 septembre 2012
Depuis son échec à la présidentielle, puis aux législatives, François Bayrou a entamé ce qu'il appelle "sa traversée du pays du silence". Le président du Modem s'est-il effacé pour mieux revenir ?
Alexis Massart
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexis Massart  est directeur d'Espol, école européenne de sciences politiques et sociales de l'Université catholique de Lille.   
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis son échec à la présidentielle, puis aux législatives, François Bayrou a entamé ce qu'il appelle "sa traversée du pays du silence". Le président du Modem s'est-il effacé pour mieux revenir ?

Atlantico : Les universités d'été du Nouveau centre, le week-end dernier, ont lancé la rentrée des centristes que Jean-Louis Borloo veut rassembler. François Bayrou a, quant à lui, disparu des écrans radars, avant son interview au JDD ce dimanche. Est-ce une stratégie ou est-il définitivement mort politiquement ?

Alexis Massart : François Bayrou est en train de se décaler des agendas politiques habituels : l'université d'été du PS, il y a trois semaines et celle du Nouveau centre le week-end dernier. Dans la situation qui est la sienne, il faut qu'il reconstruise une présence médiatique et politique. Il crée son propre agenda politique et devrait s'exprimer plus tard, vers la mi-septembre, pour donner plus de poids et de hauteur à sa parole.

Que peut-il faire, aujourd'hui, de ses 10% à l'élection présidentielle ?

Honnêtement, plus grand chose. François Bayrou a connu son heure de gloire lors de l'élection présidentielle de 2007 où il a obtenu plus de 18 % des suffrages exprimés. Il caressait l'espoir de renouveler l'opération en 2012, ce qu'il lui aurait permis de s'installer durablement au centre de l'échiquier politique. Mais le fait est que 2012 a été pour lui un échec que ce soit à l'élection présidentielle ou dans la foulée à l'élection législative. Aujourd'hui, le capital sur lequel il avait vécu entre 2007 et 2012 est perdu. Sa position dans  l'espace politique est une énigme.

A la faveur de la crise, peut-il jouer un rôle au sein de la majorité de gauche ?

Cela paraît compliqué parce qu'il existe un centre gauche, même s'il n'est pas très développé. Historiquement, autour des radicaux de gauche ou autour d'une frange centriste du PS, l'espace est déjà occupé.

Le discours modéré de François Hollande sur les valeurs et sur un mode de comportement présidentiel ont permis à François Bayrou de voter pour lui lors du second tour de l'élection présidentielle. Pour autant, le président du Modem peut difficilement basculer vers une majorité de gauche, principalement parce qu'il s'est montré très critique vis à vis du programme économique du PS. Or, c'est justement sur la politique économique que François Hollande est attendu. Sur ce point, François Bayrou n'est pas en mesure de discuter avec lui.

Par ailleurs, un ralliement serait aussi un reniement par rapport au discours que François Bayrou a toujours tenu sur l'indépendance du centre. Tout le discours qu'il a pu développer tenait autour de l'autonomie du centre et de la possibilité de créer des coalitions avec un véritable programme commun. La gauche étant majoritaire à l'Assemblée nationale, l'entrée de François Bayrou au gouvernement sonnerait inévitablement comme un ralliement.

Justement, l’idée d’un centre indépendant est-elle devenue illusoire dans le paysage politique français ?

Intellectuellement, ce discours est intéressant et séduisant. Mais le mode de  fonctionnement de l'échiquier politique français tourne autour de la bipolarisation droite/gauche qu'implique le duel du second tour de l'élection présidentielle : il y a un gagnant et un perdant, une majorité et une opposition. Notre système politique est relativement binaire et le troisième homme a toujours des difficultés à trouver sa place.

Quel peut être le rôle de François Bayrou à l'avenir ?

Après les échéances électorales de 2012, François Bayrou est plutôt dans une position de "sage" de la République. Son expérience de la vie politique est certaine, sa voie est écoutée. Mais le caractère binaire de la vie politique française ne lui permettra pas d'avoir un rôle effectif.

Jean-Louis Borloo est-il le nouveau leader du centre ?

Aujourd'hui, il est le mieux positionné pour faire revivre le centre. Mais il s'agira d'un centre qui retrouvera son positionnement historique ancré dans une majorité de centre-droit. Jean-Louis Borloo pourrait reconstituer ce que l'UDF avait été à une certaine époque : une droite centriste et libérale dans une logique d'alliance avec la droite au second tour et non pas dans une posture d'indépendance.

Pour autant, cette fois, l'ancien ministre de l'Environnement ne devrait pas faire l'impasse sur l'élection présidentielle. Un parti qui renonce à aller à l'élection présidentielle est un parti qui joue en deuxième division. Cela a été le cas du Parti communiste en 1974.  Soutenir François Mitterrand dès le premier tour a marqué le début de la fin pour les communistes. Pour l'ancien UDF, le choix de soutenir Edouard Balladur en 1995 plutôt que d'avoir son propre candidat a également marqué la disparition progressive du parti. Aujourd'hui le terrain est plutôt favorable pour Jean-Louis Borloo qui devra toutefois rassembler un centre encore éparpillé.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
chorizo
- 10/09/2012 - 14:34
qui c'est F.B. !
Je vais vous paraître un peu c*n, mais qui c'est Franssois Bérout ? Un ancien coureur cycliste, footbaleur, chanteur, comique. D'après les commentaires que je lis, je pencherai pour un coèquipier de Ri-Berry?
Rosine
- 10/09/2012 - 09:04
boudiou!
mais qu'il entre chez les Trappistes et continue de se taire! Pitié pour tous.
Mani
- 10/09/2012 - 00:46
Il faut qu'il pèse rien du
Il faut qu'il pèse rien du tout. Il faut qu'il aille se coucher et qu'il prenne très officiellement sa retraite politique. S'il n'a pas bien compris le double message de la présidentielle et des législatives, pas de soucis, on peut lui expliquer ça en quelques mots : PERSONNE NE VEUT DE TOI, VA-T-EN ! Il a beau être obtus, il finira forcément par comprendre.