En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

02.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

03.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

04.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

07.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 1 min 49 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 14 heures 45 sec
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 15 heures 33 sec
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 16 heures 48 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 20 heures 8 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 20 heures 46 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 21 heures 15 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 21 heures 38 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 22 heures 22 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 22 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 13 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 14 heures 12 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 15 heures 42 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 19 heures 37 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 20 heures 40 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 20 heures 58 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 21 heures 17 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 21 heures 43 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 22 heures 39 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 23 heures 8 min
Longue vie à vous !

Cette minuscule méduse qui montre que les hommes pourraient un jour être immortels

Publié le 02 août 2012
Avant de rêver d’immortalité, pourquoi ne pas penser d’abord à "réussir son vieillissement" ? C’est ce que suggère le docteur Christophe de Jaeger. Extraits de "Nous ne sommes plus faits pour vieillir" (1/2).
Christophe de Jaeger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le docteur Christophe de Jaeger est chargé d’enseignement à la faculté de médecine de Paris, directeur de l’Institut de médecine et physiologie de la longévité (Paris), directeur de la Chaire de la longévité (John Naisbitt University – Belgrade), et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avant de rêver d’immortalité, pourquoi ne pas penser d’abord à "réussir son vieillissement" ? C’est ce que suggère le docteur Christophe de Jaeger. Extraits de "Nous ne sommes plus faits pour vieillir" (1/2).

Lorsque l’on évoque la longévité, on pense immédiatement à sa limite extrême. Pour l’homme, par exemple, on évoque 125 ans. Et immédiatement après, on égrène la liste de toutes les espérances de vie des différentes espèces animales ou végétales, dont voici quelques exemples : souris (1- 3 ans), hamster (2- 4 ans), grenouille (5 ans), lapin (6- 8 ans), renard (8- 10 ans), chien (10- 20 ans), mouton (10 ans), canard (12- 15 ans), chat (15- 20 ans), carpe (20- 50 ans), chimpanzé (20- 35 ans), cheval (25-30 ans), perroquet (35- 60 ans), lion (40 ans), brochet (55 ans), corbeau (60 ans), termite (60 ans), éléphant (70 ans), esturgeon (70 ans), baleine (90 ans), tortue géante (150 ans). Le règne végétal est riche en longévités extraordinaires : aubépine (1 600 ans), baobab (5 000 ans), cyprès chauve (6 000 ans), if (2 800 ans).

Il existe dans la nature de nombreux exemples d’immortalité. Prenons une petite méduse étonnante dénommée Turritopsis nutricula qui mesure moins de 5 mm et nous vient de la mer des Caraïbes. Cette méduse peut vieillir et rajeunir en inversant son processus de vieillissement. Elle peut donc (théoriquement) indéfiniment vieillir, atteindre sa maturité sexuelle et revenir à sa forme juvénile. Il s’agit d’une trans-différenciation. Cette découverte est passionnante car elle remet en cause le dogme absolu de la mortalité du vivant : « tout ce qui est vivant meurt » ! Immortelle ne veut pas dire éternelle. L’immortalité biologique peut prendre fin brutalement avec la rencontre d’un prédateur ou la survenue d’un accident. L’immortalisation cellulaire est un terme utilisé en biologie cellulaire, qui consiste à « transformer» une culture de cellules par l’adjonction d’un agent oncogène1, afin d’établir une lignée cellulaire au potentiel de divisions cellulaires illimité, c’est- à-dire échappant à la sénescence cellulaire normale. Ce processus de dérèglement du cycle cellulaire est proche de la tumorigenèse que l’on retrouve pour certains cancers.

J’évoque ici rapidement la notion de « vieillissement réussi » ou vieillissement sans handicap. Il s’agit d’une notion propre aux médecins gériatres. On considère que vieillir et mourir sans handicap majeur, en restant autonome le plus longtemps possible, est le modèle du vieillissement réussi. C’est en fait le maximum auquel puisse tendre la médecine, ce qui en soi est déjà bien, mais bien loin des ambitions de la physiologie de la longévité.

Certains auteurs pensent que l’immortalité est à nos portes grâce à l’avènement futur de nouvelles technologies impliquant la génétique et les nanotechnologies. La génétique pourra à terme, lorsqu’elle sera capable de modifier en toute sécurité notre génome par des méthodes de thérapie génique, contribuer à l’amélioration de notre fonctionnement physiologique. Peut- être même corriger les défauts initiaux de notre fonctionnement et permettre ainsi à l’organisme de se réparer parfaitement. Mais l’échéance est à long terme et nous vivons à court terme. Il est donc indispensable d’appliquer dès aujourd’hui les méthodes d’optimisations physiologiques nécessaires au maintien de nos capacités fonctionnelles le plus longtemps possible. Il ne faut donc pas sacrifier notre présent et notre avenir proche, sur des promesses futures… et incertaines dans le temps et dans leur réalisation.

Au- delà de l’augmentation de la longévité existe également un autre chapitre important et qui y contribue : la réparation du corps. Remplacer des parties lésées de notre organisme par de nouveaux organes biologiquement parfaitement compatibles (pas de rejet possible, pas de traitement anti-rejet) permettra de contribuer à cet objectif de longévité en parfaite santé. Les cellules souches, l’ingénierie histologique (cultures de tissus), sont autant de pistes prometteuses. On imagine très bien un patient victime d’une cirrhose (destruction du foie) due à une infection virale (hépatite B ou C) ou à une intoxication alcoolique, qui va pouvoir bénéficier d’une transplantation d’un nouveau foie parfaitement compatible et sain, issu de culture de tissu provenant du patient. Ce patient pourra alors repartir dans sa quête de grande longévité sans avoir les désagréments d’un traitement lourd anti-rejet de greffe. La médecine régénérative est une partie intégrante de la médecine de la longévité.

En cas de pathologie, les nanotechnologies pourront supplanter la chirurgie. Imaginez, vous pourriez dormir chez vous et, en même temps, être opéré par de multiples petits robots microscopiques qui viendraient détruire une tumeur. Pas de choc opératoire, pas d’hospitalisation… un nouveau monde, mais pas pour aujourd’hui. Il faut donc tenir jusqu’au moment où ces promesses pourront entrer dans notre quotidien. Optimiser notre fonctionnement physiologique, quel que soit notre âge, gérer de façon personnalisée et intelligente son capital santé, c’est déjà un très ambitieux programme. Passage obligé aujourd’hui pour pouvoir, demain, bénéficier des atouts des thérapies géniques.

____________________________________________

Extrait de "Nous ne sommes plus faits pour vieillir" aux éditions Grasset (9 mai 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
texarkana
- 03/08/2012 - 13:01
L'Humanité veut vaincre le spatio-temporel
Recherches pour prolonger la vie, cryogénisation des corps, conquête de l'espace, croyance positiviste en la salvation par les progrés indéfinis de la technologie (on n'ose plus dire la science)l'Hubris de l'Humanité de nos jours ne connaît aucune borne, mais je réponds aux apprentis sorciers, attention bientôt le Peak Oil!
decheval
- 02/08/2012 - 21:09
...
Immortels, c'est vite dit. Serions-nous les mêmes à 50 et 250 ans ? à 250 et 2250 ans ? Déjà que l'on change beaucoup en quelques décennies, je ne pense pas que nous puissions être réellement immortels, autrement qu'en parlant d'une certaine sorte de continuité biologique ; mais la reproduction fait ça très bien aussi. De plus, comme dit dans les commentaires, ce désir d'immortalité pourrait finalement être très nuisible pour l'espèce. On pourrait supprimer la reproduction pour y remédier, d'autant que ce serait devenu inutile. Le problème est de savoir si la vie serait encore intéressante...
loph
- 02/08/2012 - 17:35
@ de JAEGER, 3
Ni religieux, ni utopiste, je ne m’en pose pas moins des questions sur le principe ayant aboutit à l’univers visible. Mais conscient aussi de la place que j’y tiens, ça m’aide à relativiser, et à me faire accepter la réalité de ma condition temporaire, chose qu’apparemment ce docteur a perdu de vue, peut-être dans le feu de l’action ?

Au revoir donc M. de JAEGER, je vous laisse à vos recherches qui, je l’espère, ne viendront pas plus compliquer notre rapport à la vie, et à l’équilibre fluctuant qui réside en toute chose, de la plus petite particule, jusqu’aux étoiles géantes.

Éphémèrement vôtre, puisqu’à vue de nez, il me reste au plus une cinquantaine d’année à vivre, si toutefois les conditions naturelles me le permettent.

Et bon vent à la vie ! Si minuscule au sein de l'univers, sous la forme que nous lui connaissons, et pourtant là.