En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

07.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 5 heures 9 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 6 heures 43 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 7 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 9 heures 28 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 9 heures 51 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 11 heures 12 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 12 heures 7 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 12 heures 24 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 12 heures 43 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 6 heures 4 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 7 heures 26 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 7 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 9 heures 32 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 10 heures 7 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 11 heures 43 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 11 heures 58 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 12 heures 13 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 12 heures 31 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 12 heures 52 min
;-)

Alors heureux ? L’indice du bonheur, cet outil économique moins aberrant qu’il n’y paraît

Publié le 26 juillet 2012
L'Office national des statistiques britannique a publié une étude dans laquelle les Anglais évaluent leur niveau de satisfaction. Une mesure prise par le Premier ministre David Cameron. Loin d'être une idée folklorique, la mesure du bonheur répond à un réel besoin.
Yamouna David est avocate honoraire et vice-présidente de l’Observatoire International du Bonheur
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yamouna David
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yamouna David est avocate honoraire et vice-présidente de l’Observatoire International du Bonheur
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Office national des statistiques britannique a publié une étude dans laquelle les Anglais évaluent leur niveau de satisfaction. Une mesure prise par le Premier ministre David Cameron. Loin d'être une idée folklorique, la mesure du bonheur répond à un réel besoin.

Le très sérieux Office national des statistiques (Office for National Statistics, l’équivalent britannique de l’INSEE) vient de publier une étude qui révèle que les Anglais évaluent leur niveau de bonheur, en moyenne, à 7,4 sur une échelle de 10.

Si de prime abord cette enquête pourrait peut-être prêter à sourire, s’en contenter reviendrait à nier le mouvement de fond qui secoue la communauté des citoyens et des intellectuels chargés de penser l’avenir de l’humanité. En effet, auparavant, seul le critère économique semblait pertinent pour mesurer le taux de développement d’un pays, au point que le progrès a trop rapidement été assimilé à la croissance.

Face à ce « tout économique », des voix ont tenté de se faire entendre. En s’ouvrant aux autres cultures et en scrutant les bonnes pratiques de l’étranger, il est apparu qu’il était possible, et même souhaitable, d’intégrer d’urgence et au premier chef, la notion de développement humain. Mais comment mesurer ce qui est certainement l’un des sentiments les plus subjectifs qui soient ?

Certaines études, comme celle citée, s’intéressent au bonheur individuel, mais ce dernier diffère, par définition, d’un être humain à un autre.

Toutefois, d’autres méthodes statistiques semblent plus pertinentes pour juger du taux de bien-être d’une nation. Le Bhoutan, petit pays asiatique de moins d’un million d’habitants, a ainsi développé depuis 1972 la notion de Bonheur National Brut, qui est un indice compilant 72 indicateurs objectifs du bonheur, comme l’accès aux structures de soins ou à l’eau potable. Ce BNB est inscrit dans la constitution bhoutanaise et sert de principe directeur à l’ensemble de l’action politique. Autrement dit, les autorités publiques sont liées par l’obligation de contribuer au bien-être de leurs citoyens.

Cette initiative n’est pas orpheline. D’autres tentatives de définition du niveau de vie d’une nation coexistent comme l’Indice de développement humain (IDH), l’Indice de bonheur mondial (IBM), le Produit Intérieur Doux, le Bonheur Intérieur Net ou la Dépense intérieure dure... et même d’une data base mondiale à l’université Erasmus de Rotterdam.

Loin d’être des billevesées, ces mesures du bonheur ont même fait l’objet, en septembre dernier, des Premières Assises Internationales du Bonheur, à Sète, sous l’égide de l’Observatoire International du Bonheur.

La communauté scientifique, d’abord réticente à changer de paradigme, s’ouvre de plus en plus à cette nouvelle façon de concevoir le développement. Pour preuve, l’Organisation des Nations Unies a tenu, les 2 et 4 avril derniers, une conférence sur le Bien-être et le Bonheur durant laquelle un rapport sur le bonheur mondial a été rendu public.

L’heure est à la prise de conscience et au « connais-toi toi-même » : savoir si l’on est ou non heureux permet, en creux, de définir ce qu’il faut et ce que l’on peut améliorer. Ce constat, valable à l’échelle de l’individu, est tout à fait transposable à celle d’une ville ou d’une nation. Il s’agit alors de combler les manques exprimés par les indicateurs du bien-être et de persévérer dans ce qui s’avère clairement positif. A titre d’exemple, un niveau de bonheur bas en raison d’un score pauvre en matière d’accès aux services publics devrait et devra un jour inciter, voire obliger, les autorités à améliorer considérablement l’offre en la matière.

Mesurer le bonheur, c’est donc bien autre chose que se pencher sur les vicissitudes de chacun. C’est, déjà peut être, la manière de définir les attentes et les objectifs que nos gouvernants devront remplir à l’avenir. Mesurer le bonheur revient alors à déterminer le sens du progrès.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

07.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Nico Attal
- 26/07/2012 - 12:02
Tapis rouge et carpette rose-Vichy
Au baromètre de l'auto-satisfaction, il n'est pas étonnant que les Britanniques fassent un bon score! On leur pardonne cependant leur légendaire immodestie; ils ont quand même la Reine, Cameron, Boris Johnson, Bradley Wiggins, Danny Welbeck et... les Jeux Olympiques. Nous, on a Yannick Noah, Hollande, Delanoë, Ribery et... Paris-Plage. Il peuvent dérouler le tapis rouge et nous... la carpette rose-Vichy
locke
- 26/07/2012 - 11:58
J'aime beaucoup cet article :D
De mon point de vue, le PIB n'indique finalement qu'un résultat matériel cru et sans âme. Inhumain en somme. Façon "Mais alors donc, ou en est-on dans notre petit purgatoire ?"
L’économie est sensée être la science des besoins et des moyens d'y répondre, pas vrai ?
A cela je répondrai, certes en substance, mais d'une manière très lourde de sens : Mon cul sur la commode.
Tout le monde à droit au bonheur, son petit bout de paradis, et ce n'est pas en se cantonnant au purgatoire qu'on l'effleurera un jour du doigt.
Je soutient à fond cette initiative du BNB. Il devrai d'ailleurs m'aider à savoir ou je vais aller m'installer. Ici ça me gonfle un peu.
Être heureux n'a rien à voir avec le confort matériel. Une petite bicoque avec un hamac sur une plage vide et une eau bleu (bon...et internet quand même !! :D ) me suffirai largement.
Loin de tout ces gens qui nous font trimer pour qu'on puisse se payer une télé...