En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

03.

Macron skie français

04.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

05.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

06.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

07.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 13 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 1 heure 41 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 4 heures 14 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 6 heures 16 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 6 heures 44 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 7 heures 28 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 7 heures 55 min
décryptage > Politique
Héritage politique

Mort de VGE : mais qu’est devenue la droite libérale en France ?

il y a 8 heures 32 min
décryptage > Religion
Séparatisme

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

il y a 9 heures 10 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 1 heure 21 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 3 heures 10 min
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 6 heures 9 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 6 heures 36 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 7 heures 21 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 7 heures 40 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 7 heures 54 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 8 heures 12 min
décryptage > High-tech
Course aux vaccins

IBM détecte des cyber-attaques en cours contre la distribution des vaccins anti-Covid dans le monde : alerte écarlate ou rouge pâle ?

il y a 8 heures 53 min
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 19 heures 28 min
;-)

Alors heureux ? L’indice du bonheur, cet outil économique moins aberrant qu’il n’y paraît

Publié le 26 juillet 2012
L'Office national des statistiques britannique a publié une étude dans laquelle les Anglais évaluent leur niveau de satisfaction. Une mesure prise par le Premier ministre David Cameron. Loin d'être une idée folklorique, la mesure du bonheur répond à un réel besoin.
Yamouna David
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yamouna David est avocate honoraire et vice-présidente de l’Observatoire International du Bonheur
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Office national des statistiques britannique a publié une étude dans laquelle les Anglais évaluent leur niveau de satisfaction. Une mesure prise par le Premier ministre David Cameron. Loin d'être une idée folklorique, la mesure du bonheur répond à un réel besoin.

Le très sérieux Office national des statistiques (Office for National Statistics, l’équivalent britannique de l’INSEE) vient de publier une étude qui révèle que les Anglais évaluent leur niveau de bonheur, en moyenne, à 7,4 sur une échelle de 10.

Si de prime abord cette enquête pourrait peut-être prêter à sourire, s’en contenter reviendrait à nier le mouvement de fond qui secoue la communauté des citoyens et des intellectuels chargés de penser l’avenir de l’humanité. En effet, auparavant, seul le critère économique semblait pertinent pour mesurer le taux de développement d’un pays, au point que le progrès a trop rapidement été assimilé à la croissance.

Face à ce « tout économique », des voix ont tenté de se faire entendre. En s’ouvrant aux autres cultures et en scrutant les bonnes pratiques de l’étranger, il est apparu qu’il était possible, et même souhaitable, d’intégrer d’urgence et au premier chef, la notion de développement humain. Mais comment mesurer ce qui est certainement l’un des sentiments les plus subjectifs qui soient ?

Certaines études, comme celle citée, s’intéressent au bonheur individuel, mais ce dernier diffère, par définition, d’un être humain à un autre.

Toutefois, d’autres méthodes statistiques semblent plus pertinentes pour juger du taux de bien-être d’une nation. Le Bhoutan, petit pays asiatique de moins d’un million d’habitants, a ainsi développé depuis 1972 la notion de Bonheur National Brut, qui est un indice compilant 72 indicateurs objectifs du bonheur, comme l’accès aux structures de soins ou à l’eau potable. Ce BNB est inscrit dans la constitution bhoutanaise et sert de principe directeur à l’ensemble de l’action politique. Autrement dit, les autorités publiques sont liées par l’obligation de contribuer au bien-être de leurs citoyens.

Cette initiative n’est pas orpheline. D’autres tentatives de définition du niveau de vie d’une nation coexistent comme l’Indice de développement humain (IDH), l’Indice de bonheur mondial (IBM), le Produit Intérieur Doux, le Bonheur Intérieur Net ou la Dépense intérieure dure... et même d’une data base mondiale à l’université Erasmus de Rotterdam.

Loin d’être des billevesées, ces mesures du bonheur ont même fait l’objet, en septembre dernier, des Premières Assises Internationales du Bonheur, à Sète, sous l’égide de l’Observatoire International du Bonheur.

La communauté scientifique, d’abord réticente à changer de paradigme, s’ouvre de plus en plus à cette nouvelle façon de concevoir le développement. Pour preuve, l’Organisation des Nations Unies a tenu, les 2 et 4 avril derniers, une conférence sur le Bien-être et le Bonheur durant laquelle un rapport sur le bonheur mondial a été rendu public.

L’heure est à la prise de conscience et au « connais-toi toi-même » : savoir si l’on est ou non heureux permet, en creux, de définir ce qu’il faut et ce que l’on peut améliorer. Ce constat, valable à l’échelle de l’individu, est tout à fait transposable à celle d’une ville ou d’une nation. Il s’agit alors de combler les manques exprimés par les indicateurs du bien-être et de persévérer dans ce qui s’avère clairement positif. A titre d’exemple, un niveau de bonheur bas en raison d’un score pauvre en matière d’accès aux services publics devrait et devra un jour inciter, voire obliger, les autorités à améliorer considérablement l’offre en la matière.

Mesurer le bonheur, c’est donc bien autre chose que se pencher sur les vicissitudes de chacun. C’est, déjà peut être, la manière de définir les attentes et les objectifs que nos gouvernants devront remplir à l’avenir. Mesurer le bonheur revient alors à déterminer le sens du progrès.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Nico Attal
- 26/07/2012 - 12:02
Tapis rouge et carpette rose-Vichy
Au baromètre de l'auto-satisfaction, il n'est pas étonnant que les Britanniques fassent un bon score! On leur pardonne cependant leur légendaire immodestie; ils ont quand même la Reine, Cameron, Boris Johnson, Bradley Wiggins, Danny Welbeck et... les Jeux Olympiques. Nous, on a Yannick Noah, Hollande, Delanoë, Ribery et... Paris-Plage. Il peuvent dérouler le tapis rouge et nous... la carpette rose-Vichy
locke
- 26/07/2012 - 11:58
J'aime beaucoup cet article :D
De mon point de vue, le PIB n'indique finalement qu'un résultat matériel cru et sans âme. Inhumain en somme. Façon "Mais alors donc, ou en est-on dans notre petit purgatoire ?"
L’économie est sensée être la science des besoins et des moyens d'y répondre, pas vrai ?
A cela je répondrai, certes en substance, mais d'une manière très lourde de sens : Mon cul sur la commode.
Tout le monde à droit au bonheur, son petit bout de paradis, et ce n'est pas en se cantonnant au purgatoire qu'on l'effleurera un jour du doigt.
Je soutient à fond cette initiative du BNB. Il devrai d'ailleurs m'aider à savoir ou je vais aller m'installer. Ici ça me gonfle un peu.
Être heureux n'a rien à voir avec le confort matériel. Une petite bicoque avec un hamac sur une plage vide et une eau bleu (bon...et internet quand même !! :D ) me suffirai largement.
Loin de tout ces gens qui nous font trimer pour qu'on puisse se payer une télé...