En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

06.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

07.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 36 min 2 sec
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 1 heure 30 sec
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 1 heure 32 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 2 heures 3 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 3 heures 9 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 3 heures 17 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 4 heures 27 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 5 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 18 heures 29 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 46 min 48 sec
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 1 heure 13 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 1 heure 52 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 2 heures 23 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 3 heures 29 sec
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 3 heures 16 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 4 heures 49 min
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 17 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 18 heures 40 min
On voit ma maison !

Landsat : ce satellite qui regarde vieillir la Terre depuis 40 ans

Publié le 23 juillet 2012
Le 23 juillet 1972, le satellite d'observation Landsat 1 était lancé. Depuis, des millions de photos ont été prises grâce à ce programme satellitaire. Elles révèlent les changements dramatiques auxquels est soumise notre planète.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 23 juillet 1972, le satellite d'observation Landsat 1 était lancé. Depuis, des millions de photos ont été prises grâce à ce programme satellitaire. Elles révèlent les changements dramatiques auxquels est soumise notre planète.

Le programme a bien évolué... Le 23 juillet 1972, le premier satellite Landsat est lancé. Son objectif : évaluer les volumes de récolte céréalières en URSS et aux Etats-Unis afin d'anticiper l'évolution des cours. Il a fini son service en 1978.

Depuis, six autres satellites ont été lancés, le dernier en 1999. Deux sont toujours en fonctionnement, même si Landsat 5, lancé en1984, souffre de gros problèmes depuis novembre 2011.

Dès ses premiers jours en orbite, Landsat 1 a commencé par photographier la forêt amazonienne et la progression de la déforestation, comme autour du barrage Samuel, au Brésil. Entre 1984 (à gauche) et 2011 (à droite), la construction du barrage s'est achevée (cf réservoir au centre) et la forêt a énormément reculé (zones vertes devenues grisées).

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


A l'inverse, ces images montrent comment la forêt du parc Yellowstone, aux Etats-Unis, a pu renaître après les incendies de 1989 qui avaient ravagé 400 000 hectares de végétation (tâches rouges sur la photo de gauche).

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Au total, ce sont des millions de photos qui ont été prises. Loin de se contenter des récoltes, elles ont permis l'étude des changements climatiques, de la géologie, de l'agriculture... et de l'utilisation des sols. Car en 40 ans, la population mondiale est passée de 3,85 à 7 milliards d'individus et le monde a changé radicalement de visage, à l'image de la baie de Binhai, en Chine.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

La ville de Binhai abrite 2,5 millions d'habitants, dans le nord-est de la Chine. Ces images de Landsat montre l'industrialisation de la zone entre 1992 (à gauche) et 2012 (à droite). En 20 ans, les marécages ont été remplacés par des usines, des centres de raffinement de pétrole ou des industries de l’aérospatiale.

Symbole du gigantisme des projets immobiliers touristiques, Dubai a aussi évolué sous les caméras de Landsat. En 1990 (à gauche), la ville (en gris) a déjà commencé son développement, entamé après la découverte d'importantes réserves de pétrole, en 1970. La famille royale décida ensuite de se tourner vers le tourisme, après 1995. En témoigne la construction de Palm Islands, presqu'île artificielle en forme de palmier achevée en 2007, ou The World, archipel artificiel qui reproduit la carte du monde, dont la construction s'est arrêtée du fait de la crise financière.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Une urbanisation qui a touché également le reste du monde, à l'image de Tucson, en Arizone, passée de 600 000 habitants en 1980 à un million en 2010...

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

...ou encore de Santiago du Chili, qui s'est largement étendue entre 1985 et 2010.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


L'urbanisation pourrait bien avoir un impact là où on ne l'attend pas. Au Groenland, le plus grand glacier du monde a perdu 40 km de longueur depuis 1850...

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Autre évolution spectaculaire captée par les satellites, celle de la mer d'Aral, un lac d'eau salée en Asie Centrale. Dans les années 1960, encore alimentée par les puissants fleuves Amou-Daria et Syr-Daria, elle était la 4e étendue lacustre du monde avec une superficie de 66 458 km². En 2000, cette superficie était divisée par deux. Les quatre premières photos datent de 1973, 1987, 1999 et 2001. Les trois suivantes de 2004, 2007 et 2009.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Autre mer à l'évolution tourmentée : la Caspienne, la plus grande étendue enclavée du monde. En 1972 (à gauche), elle est à son niveau normal. En 1987 (photo du centre), la baisse du niveau de l'eau a laissé la place à un immense desert de sel... désert submergé par le retour de grosses masses d'eau (photo de 2010, à droite).

 Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Mais Landsat n'a pas apporté que des mauvaises nouvelles. "Le plus spectaculaire a été notre découverte de la beauté de la surface terrestre, se souvient pour CBS le Docteur James Irons, du NASA Goddard Space Flight Center. C'était la première fois que nous pouvions voir la Terre à une telle échelle ".

Le système a par exemple suivi l'évolution du paysage autour du Mont Saint-Helens, l'éruption volcanique la plus importante jamais enregistrée aux Etats-Unis. Près de trois milliards de mètres cubes de roches (l’équivalent d’un cube de 1 400 m de côté) dévalèrent en avalanche le versant nord et comblèrent en grande partie la vallée de la rivière Toutle. Sur une étendue de 380 km2, les forêts furent remplacées par des collines arides et grises.

 

Le 8e satellite de Landsat (LDCM) sera lancé en 2013 de Californie. Il surveillera la production de nourriture et la disponibilité des ressources d'eau. Car Landsat ne fait pas que de belles photos : il permet d'organiser l'aide humanitaire après des désastres naturels.

Cliquez sur la frise pour l'agrandir

Cette comparaison du basin Wadi As-Sirhan, en Arabie Saoudite, montre l'intérêt du programme dans l'observation de l'agriculture. Si en 1987, il s'agissait d'un simple désert, la découverte de réserves d'eau a permis le développement intensif de l'agriculture. En témoigne la photo de droite, prise en 2012. Chaque point vert fait un kilomètre de large.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Morgan Bourven

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
avince39
- 24/07/2012 - 15:34
A ma naissance,la Terre
A ma naissance,la Terre comptait 3 milliards d'habitants.A ma mort,elle en aura 8 ou 9-à moins que d'ici là...
Les immenses progrès technologiques pouvaient permettre de faire vivre correctement sans nuisances excessives jusqu'à 5 milliards d'individus.Au-delà,on peut craindre que malgré l'accroissement des productions,l'accroissement des déchets ne nous condamne à mort.C'est très bien de remplir les frigos,mais où vider les poubelles du monde ?
kronfi
- 23/07/2012 - 15:48
vous faites un zoom en arriere a 20km d'altitude
et vous verrez que la terre a peu change....
ces photos sont des gouttes d'eau dans un OCEAN DE VIDE sur la terre...

locke
- 23/07/2012 - 15:45
Pas la peine...
..de détruire l'homme. La planète s'en chargera elle-même.
http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=10585
Les écolos sont des humanistes : Ils ne veulent pas protéger la nature de l'homme. Ils veulent protéger l'homme de la nature.
On ne détruit pas la nature. Ce serai comme essayer de détruire...disons, Dieu pour les croyant. C'est impossible.
Par contre, Mère nature, elle, elle va nous mettre la baffe qu'on mérite.
Et moi qui a cessé d'être un humaniste, je dirai : tant mieux.
On s'adapte ou on crève. Ainsi ira la vie tant qu'on ne sera pas foutu de déguerpir de notre petit grain de sable bleu.
Smith a dit un truc d'une grande justesse : "Les hommes ne sont pas vraiment des mammifères. Les mammifères ont appris à vivre en symbiose avec leur environnement.
Nous, on se multiplie tout en exploitant notre environnement jusqu’à ce qu'il en crève. Et notre seul moyen de survivre, c'est de nous déplacer et de recommencer à un autre endroit
Un autre type d'organisme utilise ce moyen de fonctionner : ce sont les virus. L'humanité est le cancer de cette planète.."
Et c'est vrai que quand on regarde les villes qui évoluent comme des métastases on ne peux s’empêcher d'y penser.