En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 8 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 11 heures 29 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 12 heures 58 min
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 14 heures 36 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 15 heures 55 min
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 17 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 18 heures 50 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 20 heures 55 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 21 heures 23 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 11 heures 6 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 11 heures 59 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 14 heures 3 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 14 heures 59 min
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 17 heures 1 min
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 18 heures 33 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 20 heures 26 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 21 heures 8 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 21 heures 39 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 22 heures 25 min
Hall of fame

Nouvel album des Beach Boys : cette pop ringarde qui s’assume (et devrait servir de modèle aux autres groupes de rock vieillots)

Publié le 05 juin 2012
50 ans après la création du groupe, les Beach Boys sortent ce mardi un nouvel album. "That's why God made the radio" marque donc le renouveau des "garçons de la plage". Les papy-rockeurs ont-il fait l'album de trop ?
Laurent de Sutter est écrivain et éditeur. Passionné de cinéma, il dirige la collection "Perspectives Critiques" aux Presses Universitaires de France. Il vient de publier Théorie du trou aux éditions Léo Scheer.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent de Sutter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent de Sutter est écrivain et éditeur. Passionné de cinéma, il dirige la collection "Perspectives Critiques" aux Presses Universitaires de France. Il vient de publier Théorie du trou aux éditions Léo Scheer.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
50 ans après la création du groupe, les Beach Boys sortent ce mardi un nouvel album. "That's why God made the radio" marque donc le renouveau des "garçons de la plage". Les papy-rockeurs ont-il fait l'album de trop ?

Atlantico : Les Beach Boys célèbrent leurs 50 ans de carrière cette semaine avec la sortie d'un nouvel album intitulé "That's why God made the radio". Sont-ils encore crédibles à leur âge avancé ?

Laurent de Sutter : Les Beach Boys n’ont jamais été crédibles. C’était une part importante de leur génie. Lorsqu’ils décrochent leur premier hit (Surfin’ en 1961), le monde ne connaît ni les Beatles, ni les Rolling Stones. L’étalon auquel la musique pop est mesurée est celle du rock’n’roll, et de son attitude de rébellion molle. L’hédonisme dont font preuve les frères Wilson, aux antipodes de toute forme de rébellion, est l’anti-attitude par excellence. Certains, du reste, le leur reprocheront : leur musique est le son du capitalisme californien. Qu’en est-il aujourd’hui ? Rien n’a changé. Les Beach Boys sont toujours aussi peu crédibles, et leur son est toujours autant celui du capitalisme californien – augmenté de près d’un demi-siècle de nostalgie. Dire des Beach Boys qu’ils ne sont pas crédibles revient donc à dire que les films de Pixar, par exemple, ne le sont pas non plus. Ce n’est pas une question d’âge : c’est une question de rapport au monde et aux choses. Peut-on encore chanter le surf, les dragsters et les jolies filles en 2012 ? Que je sache, personne ne s’en prive.

Cette année marque aussi les 50 ans des Rolling Stones et des Beatles. Les premiers semblent à bout de souffle artistiquement parlant, tandis que les seconds ont bénéficié récemment de la sortie de leurs anciens tubes sur itunes pour connaître un vif succès qui pourrait être confirmé le 4 juin prochain lors de la sortie en version restaurée en DVD et Blu-Ray de leur célèbre film d'animation Yellow Submarine. Est-ce à dire qu'arrivé à un certain âge, il vaut mieux être une rock star morte que vivante pour vendre des disques ?

Être mort possède un avantage. Être à la retraite aussi. Disons que la question est celle de la clôture d’un corpus. La grandeur, dans la pop, est en effet non pas celle d’une œuvre, mais celle de la cristallisation dont une œuvre peut être l’objet. Tant qu’une œuvre cristallise les désirs plus ou moins avoués de jeunes gens, elle bénéficie d’un a priori favorable. Une fois qu’elle ne cristallise plus que la nostalgie de cinquantenaires bedonnants (ou de quarantenaires adeptes du jogging), c’en est fini. C’est une banalité, mais qu’il faut parfois répéter : l’amateur de musique pop n’aime pas la musique – il n’aime que les signes que cette musique produit. Seul compte le type de distinction que l’amateur en attend. Que l’on puisse classer les musiques en ringardes ou pas est assez exemplaire de cette démarche : depuis quand la musique se périmerait-elle ? Non. Seuls se périment les signes que la musique renvoie, parce que ce sont des signes d’époque. Les Beatles se sont tirés à temps, les Rolling Stones pas : chaque nouveau concert les ringardise d’avantage. C’est mécanique.

Autrefois musique pour jeunes, le rock est-il désormais ringard, les jeunes lui préférant le R n' B et le Hip-Hop ?

Bien sûr que le rock est ringard. La question est : à quel degré ? Pour l’instant, il faut craindre qu’il ne le soit qu’au premier. De manière inexorable, il se déconnecte des milieux auxquels la grandeur, dans le domaine des musiques populaires, est attachée. Un jour, peut-être, il passera au second degré. C’est-à-dire que certains, soucieux d’une distinction plus subtile, se mettront à l’aimer parce qu’il est ringard. Mais ce n’est pas encore le cas. De fait, le r’n’b ou le hip-hop raflent la mise. – et personne ne devrait s’en plaindre. Se plaindre de la disparition de quelque chose est en effet un des signes les plus certains de ce que l’on appartient au domaine du ringard. Le ringard rouspète, dit que c’était mieux avant, et ripoline avec componction les trophées de sa vie de fan passée. Faut-il en déduire que, au contraire, ceux qui se reconnaissent dans la musique de l’époque seraient des bénis-oui-oui ? Bien sûr. Il y a quelque chose de niais, et donc de très esclave, dans cette volonté d’éviter le ringard à tout prix.

Quitte à tomber dans le cliché, le rock est-il mort ? 

Aucune forme d’art ne meurt jamais. Seule meurt la possibilité d’en faire quoi que ce soit. A commencer par en éprouver du plaisir. Lorsqu’une musique se ringardise, cette possibilité devient en effet difficile. Pour les amateurs qui ne seraient pas encore tout à fait coupés de la rumeur du monde, le plaisir se teinte non seulement de nostalgie, mais aussi d’embarras pour cette nostalgie. L’amateur de musique ringarde sent bien combien son attachement par la musique qu’il aime est ringard en soi – et cela ne lui fait pas plaisir. Au contraire : c’est son monde qu’il voit disparaître avec le prestige des signes auxquels il était attaché. Sans doute est-ce dommage. Mais c’est inévitable. Tant que les musiques pop n’auront pas appris à être des musiques, elles se périmeront au rythme des mondes dont elles se veulent les miroirs fidèles. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’elles passeront au-delà du cool ou du ringard, et qu’elles pourront, si cela s’avère, être dites « classiques. » Mais ce n’est pas demain la veille.

Propos recueillis par Aymeric Goetschy

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

06.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

07.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
perceval
- 05/06/2012 - 10:56
Il y a du vrai
dans ce qu'il dit mais pas que et loin de là!! En fait ses commentaires sont des commentaires de "français" dans ce qu'il peut y avoir de négatif dans ce qualificatif lorsque l'on parle musique qui est un art majeur dans lequel nous n'avons jamais brillé.