En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 13 heures 9 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 13 heures 52 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 16 heures 20 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 17 heures 4 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 17 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 19 heures 11 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 19 heures 35 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 19 heures 47 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 20 heures 10 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 20 heures 27 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 13 heures 33 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 15 heures 3 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 16 heures 35 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 17 heures 33 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 18 heures 30 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 19 heures 27 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 19 heures 40 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 20 heures 1 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 20 heures 20 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 20 heures 31 min
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

Publié le 31 octobre 2020
Il faut plus qu’un virus pour rendre alcoolique un individu. Mais tout de même : pendant le confinement, il convient de contrôler sa consommation d'alcool.
Béatrice de Reynal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Béatrice de Reynal est nutritionniste Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur du blog "MiamMiam".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il faut plus qu’un virus pour rendre alcoolique un individu. Mais tout de même : pendant le confinement, il convient de contrôler sa consommation d'alcool.

Pendant le premier confinement, les Français ont moins bu : convivialité absente, peut-être un moral à plat … avec un repli des ventes de 4 %, contrairement à d’autres pays où le confinement et la fermetures des bars et restaurants a entraîné de fortes hausses des ventes d’alcools. Et même avec les « apéro vidéo », ils sont peu à avoir augmenté leur consommation de boissons alcoolisées.

L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) confirme ces chiffres avec les données Nielsen sur les ventes d’alcool en valeur dans les commerces alimentaires (sans les bars et restaurants) portant exclusivement sur la période de confinement du mois de mars montrent une tendance globale à la baisse des ventes d’alcool (-16 % entre le 18 et le 29 mars), avec toutefois des hausses en ce qui concerne les ventes de bières et de vins rosés expliquées par une météo favorable.

Au mois d’avril, les recettes fiscales sur l’alcool ont fortement chuté, relativement à avril 2019, pour tous les types d’alcool : de -20 % pour les vins, de -13 % pour les bières et de -7 % pour les spiritueux.

En revanche, dès la fin du confinement, les ventes de boissons alcoolisées ont bondi de 9 % (Nielsen Company). La priorité du dé-confinement a été de voir ses proches et donc, de se faire plaisir : et là, on a pu voir retour massif des ventes de boissons alcoolisées, dont les ventes ont augmenté de 23% par rapport à la même semaine de l’an dernier :

Bière + 30 %

Champagne + 74 %

Autres vins pétillants + 32 % selon Nielsen

La convivialité des Français est fortement réputée et partie intégrale de leurs valeurs. Peu sombrent dans l’alcoolisme dépressif et il faut plus qu’un virus pour rendre alcoolique un individu. Mais tout de même : perdre son boulot ou son restaurant, craindre pour son entreprise ou pour son établissement … sont des stress qui peuvent effectivement mener des individus fragilisés à trouver réconfort dans les boissons alcoolisées, à défaut de chaleur humaine.

Alors que pour monsieur et madame « tout le monde », fêter un évènement en visio n’est pas la bonne façon pour tomber dans l’alcoolisme. Un écran n’est pas incitatif et on n’ouvrira certainement pas une bouteille de Champagne pour son écran.  C’est même le seul aspect positif qu’on peut lui concéder…

Si les Français ont pris du poids en moyenne durant le premier confinement (+2,5 kg), ils ont globalement moins bu, même si leur ressenti indique, selon le sondage réalisé par Santé Publique France fin mars, que 24 % des consommateurs d’alcool interrogés indiquaient avoir baissé leur consommation pendant le confinement, 11 % ont déclaré l’avoir augmenté.

Deuxième confinement

Même s’il est encore trop tôt, on ressent bien à travers la presse et les réseaux sociaux qu’une forte inquiétude a envahi les Français : une catastrophe pour le tourisme, la culture, la consommation , surtout les bars, restaurants et bistrots, lieux de rencontre privilégiés des Français. Mais là, la banqueroute est là, prête à bondir et les messages de soutien du gouvernement en sont plus crédibles.

Avec un horizon qui s’obscurcit, le « lâcher-prise » est imminent.

Le lâcher-prise nutritionnel

Cette notion décrit une situation où l’individu perd pied socialement et abandonne les règles de vie apprise à l’enfance : le matin, on se lève, on se lave, on s’habille et on part vers son activité. 0 midi, on déjeune à l’heure dite, de menus convenus composés d’au moins deux plats (entrée + plat ou plat + dessert) avec du pain et de l’eau, et les repas sont séquencés régulièrement, dîner compris.

Lorsque les difficultés ou les stress se succèdent trop rapidement pour que l’individu puisse reprendre pied et gère sa situation difficile et stressante, alors on lâche prise. On ne se lève plus ou on ne s’habille plus (ce que certains ont fait durant le confinement), on mange quand on a faim, souvent sans aucune préparation ni mise en scène (directement depuis la boîte) et là, l’alcool simplifie tout. Il vous détend, vous déstresse, vous rend votre sourire. Il devient votre ami.

Prévention nutritionnelle

Nous avons donc au moins un mois de confinement et il faut s’y contraindre sérieusement si nous devons en finir avec cette pandémie. Aussi, respectons les gestes  barrière strictement.

Pour soigner son moral : prendre soin de soi, de son apparence, d’abord, puis de l’estime de soi. Choisir une activité physique ou sportive adaptée : gym au sol ? Danse ? Jardinage… et se donner des objectifs. Réussi à faire telle figure ou telle culture.

Retrouver un cadre rassurant : s’imposer des horaires réguliers et suivre toute sa routine, quoi qu’il arrive : petit café le matin, douche tiède puis fraîche pour donner du peps, alterner des périodes de lecture, travail ou bricolage, ménage, sport, social (téléphoner à ses proches), choisir un « devoir social » en prenant des nouvelles d’un voisin âgé ou d’une connaissance très isolée…

Vous le comprenez : la nutrition est un langage social, un puits où trouver l’estime de soi ou au contraire, l’y laisser sombrer.

Trouvez le réconfort auprès d’humains et laissez l’éthanol faire ce qu’il sait faire : embraser et détruire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 31/10/2020 - 19:04
A propos d'alcool suite et fin
A la bonne santé de tous mes compatriotes, les bougnoules ne sont pas invités !...
edac44
- 31/10/2020 - 19:03
A propos d'alcool, mon grand père me disait toujours :
"L'alcool tue ce qui est vivant et protège ce qui est mort".

J'en ai conclu très tôt que j'appartenant à la catégorie des "morts vivants".

J'ai toujours eu en stock un grand nombre des meilleurs marques de whisky que compte notre planète, de quoi soutenir un confinement à perpétuité,
de marques de bières itou, environ une bonne centaine (de bouteilles)
quant aux vins millésimés, c'est une vraie carte de la France profonde
et je ne sais plus où les mettre au risque de me les faire piquer.

Sachez qu'une vraie cave en tuffeau dans les troglodytes d'Amboise, c'est pas donné
mais qu'on se rassure , je ne vous donnerai pas ici

mon adresse !...

A la bonne santé de tous mes compatriotes, les bougnoules ne sont p
assougoudrel
- 31/10/2020 - 10:37
Si on est déjà énervé, voir
à bout de nerf, il vaut mieux ne pas aggraver la situation en abusant de l'alcool. C'est du bon sens. Un bon livre, un film, un feuilleton, un bon repas fait maison, des jeux divers (dont de société) permettent de tuer le temps.